70 ans plus tôt, Jackie Robinson inscrivait son nom dans l'histoire du sport américain. Mais avant cela, il a également connu une carrière universitaire de renom.

Ce samedi 15 avril 2017, les Etats-Unis célèbrent le Jackie Robinson Day. A cette date en 1947, Jackie Robinson est devenu le premier joueur de couleur à disputer un match de baseball en ligue majeure depuis 1880. C’est une date importante pour l’émancipation des afro-américains dans un pays encore très ségrégationniste à l’époque.

Jackie Robinson est un symbole majeur de cette lutte. Et son numéro 42, qui sera porté par l’ensemble du personnel de la MLB ce samedi, nous rappelle que la lutte pour l’égalité entre les hommes n’est pas finie.

Mais avant de devenir un des joueurs le plus important de l’histoire du baseball en intégrant la MLB il y a 70 ans jour pour jour, Jackie Robinson a connu une carrière universitaire brillante. Mais pas forcément dans le sport que vous croyez.

Midnight on Campus revient sur le parcours amateur du numéro 42.

Un Athlète hors du commun

Jackie Robinson a grandi à Pasadena en Californie, en banlieue de Los Angeles. A son entrée au lycée, ses frères Matthew et Franck reconnaissant ses qualités athlétiques et le poussent à poursuivre son intérêt pour le sport.

A l’âge de 10 ans, il est aperçu s’asseyant au premier rang des matchs des Buicks de Pasadena. Il trainait avec l’équipe à l’entrainement, montrant un grand intérêt pour le baseball à un jeune âge.

Jackie Robinson, au premier plan, prend la pose avec les Pasadena Buicks. Photographie d’archive datant de 1929 (Crédit photo : Carl Del Potro).

En entrant au lycée il prend part à cinq disciplines : football, basketball, baseball, athlétisme et tennis.

Il reçoit ses lettres de noblesses pour les quatre première. Il occupe le poste de quarterback dans l’équipe de football ; de shortstop et catcher dans l’équipe de baseball ; d’arrière en basketball. Et en athlétisme il participe aux compétitions de saut en longueur pour lesquelles il remporte plusieurs trophées selon son biographe Arnold Rampersad.

Jackie Robinson lors de son année sophomore au lycée (Crédit photo : John Muir High School).

En 1937, il intègre le Pasadena Junior College et participe à ses quatre disciplines de prédilection (football, basketball, baseball et athlétisme). Il brise le record de l’école de saut en longueur. Et en 1938 il est sélectionné dans l’équipe All-Southland en baseball, tout en étant élu MVP.

Lorsque son frère Frank décède dans un accident de moto, il décide de poursuivre sa carrière à UCLA pour rester au contact de sa famille.

Chez les Bruins de UCLA

En entrant à UCLA en 1939, Robinson devient le première étudiant-athlète à gagner ses lettres de noblesses dans quatre disciplines sportives.

Jackie Robinson est aligné en football aux cotés de Woody Strode, Kenny Washington et Ray Bartlett, les quatre autres joueurs afro-américains des Bruins. Avec ces quatre joueurs de couleur dans leur roster, UCLA était l’équipe la plus inclusive du pays à l’époque.

Et cette même année, les Bruins sont invaincus (6-0-4). Jackie Robinson de son côté domine le pays en terme de yards par retour de punt (16.5). En 1940, une nouvelle fois, il domine le pays avec 21 yards de moyenne par retour de punt. Il poste aussi cette année-là 383 yards à la course et 444 yards à la passe. Sa moyenne en deux saisons : 5.9 yards par portée.

C’est un prodige en football, et grâce à lui, les Bruins décrochent leur première victoire face à leur rivaux : les Trojans de USC. Jackie Robinson jouera au basketball durant les saisons 1940 et 1941, lors desquelles il s’illustra dans la division Sud de la Pacific Coast Conference en moyenne de points (12.4 en 1940 et 11.1 en 1941).

(Credit photo : AP Photo)

En athlétisme, Jackie Robinson manque la majorité de la saison 1940. Mais il réussit tout de même à remporter la compétition de saut en longueur de la Pacific Coast Conference avec un saut à 7 mètres 62. Avant qu’il ne devienne champion national en juin 1940 avec un saut à 7 mètres 57.

Etonnamment, Jackie Robinson ne jouera au baseball qu’une seule saison à UCLA.

La différence de niveau ou l’accumulation des disciplines aura eu raison de ses performances puisqu’il postera une moyenne à la batte de seulement .097 lors de la saison 1940. Il ne rejouera plus au baseball avant d’intégrer les Kansas City Monarchs en 1945.

Malheureusement, à cause de problèmes financiers, Jackie Robinson se trouve dans l’impossibilité d’obtenir son diplôme et devra quitter l’université.

A la suite de cette déconvenue, il intégra l’équipe de football semi-professionnelle des Honolulu Bears. L’attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941 coupa court sa carrière dans le football. Et la Seconde Guerre Mondiale l’emmena loin des terrains. Du moins pour quelques années.

Le reste est déjà rentré dans l’Histoire.

Jackie Robinson se lance dans une carrière professionnelle en baseball à son retour de la guerre et il devient le premier joueur de couleur depuis 1880 à fouler les terrains de la ligue majeure, le 15 Avril 1947.

Il aura fallu de peu pour que Jackie Robinson devienne une star du football ou de l’athlétisme. Mais il faut croire que l’univers avait une destinée différente pour cette homme d’exception. Jackie Robinson est plus qu’un joueur hors du commun et un athlète phénoménal comme le prouve sa carrière universitaire. Il est avant tout un symbole d’émancipation et de liberté pour le reste de l’humanité.

Et il est probablement le sportif le plus important de l’histoire de l’humanité.