Petite piqure de rappel de la NCAA : les athlètes sont avant tout étudiants et les HBCUs reçoivent la facture.

La NCAA vient de divulguer les résultats des scores APR (scores académiques) au terme de l’année académique de 2015-16. Même si la moyenne générale progresse, des universités ne remplissent pas les critères et seront donc privées d’après-saison la saison prochaine.

Grambling (SWAC), Alabama A&M (SWAC), Savannah State (MEAC) et enfin Southeast Missouri State (Ohio Valley) ne remplissent pas les critères de la ligue universitaire. Pas de réelles surprises avec des programmes qui ne font partie de l’élite dans leur conférence. Trois de ces universités font d’ailleurs partie des HBCUs, facs historiquement noires.

Pourtant, pour faire face à certaines inégalités, la NCAA avait revue à la baisse le score minimal de l’APR à atteindre, avec des règles plus souples. Cela a fonctionné pour la plupart, mais pas pour tous.

C’est un petit coup dur pour Savannah State, qui va effectuer sa dernière saison en Division I, avant une reclassification en Division II. Le programme ne connaîtra donc jamais la March Madness de son histoire, tout du moins pas avant très longtemps. C’est une petite surprise aussi pour Southeast Missouri State, qui a terminé la saison avec le deuxième meilleur bilan de l’Ohio Valley West avec 15 victoires pour 18 défaites.

Voici quelques chiffres concernant l’APR, qui permet de classer universités, conférences et sports officiels de la NCAA  :

  • La moyenne générale est en progression de deux points, à 981 sur un score parfait de 1000.
  • La meilleure progression est à mettre à l’actif du baseball, avec trois points en plus (970 à 973) ;
  • Le basketball féminin possède le meilleur score APR, avec 980, contre 966 pour les hommes ;
  • Le football est aussi en progression (959 à 962).

Ceci fait office de petit rappel pour affirmer que l’on doit considérer les sportifs comme des athlètes-étudiants et ça, la NCAA aime bien le rappeler chaque année.