Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Crédit photo : Kevin Jairaj, USA TODAY Sports)

#11 USC détruit les rêves de #6 SMU

USC, qui sortait d’un match qualificatif face à Providence, affrontait pour le premier tour une équipe de SMU qui sort d’une saison exceptionnelle. Dans un match tout simplement dantesque, ce sont bien les Trojans qui vont s’imposer sur le fil, 66 à 65, avec un money time virevoltant.

Elijah Stewart termine meilleur marqueur de son équipe avec 22 points. Mais il ne fut pas seul à porter son équipe à la victoire. Les sophomores Bennie Boatwright (14 points, 6 rebonds) et Chimezie Metu (14 points, 7 rebonds et 4 passes) ont été au rendez-vous pour USC. Côté SMU, Semi Ojeleye (24 points, 10 rebonds) a été tout simplement inarrêtable, en nous démontrant une magnifique panoplie offensive. Mais cela n’a pas suffi, malgré les 17 unités de Sterling Brown.

Dans un match opposant deux équipes portées vers l’attaque, c’est bien SMU qui débute au mieux, en prenant rapidement les choses en mains. Après 10 minutes de jeu, les Mustangs mènent 23 à 15, grâce notamment à une défense agressive. Cet écart grimpera même à 14 unités en suivant (30-18) après un récital offensif. USC va essayer de limiter la casse, avec notamment une adresse à trois points sur courant alternatif, mais qui va permettre de ne pas perdre pied dans cette fin de premier acte.

A la pause, SMU mène 38 à 30 et se dirige vers une victoire. On est loin de se douter des vingt prochaines minutes…

Deux réussites à trois points sur les deux premières possessions, voilà comment revenir dans un match en l’espace d’une minute. Malgré tout, SMU va remettre un coup de collier, avec notamment un Semi Ojeleye en feu, qui nous gratifie même de dunk ahurissant.

Mais à l’image de la première période, USC revient petit à petit au tableau d’affichage. Il faut dire que le plus gros défaut de SMU reste sa profondeur de banc, quasi-inexistante. On entre dans les cinq dernières minutes et le match se joue à une possession d’écart. Il reste alors deux minutes quand les Trojans, par l’intermédiaire de Benny Boatwright à trois points, prennent la tête pour la première fois du match ! Le score est de 63 à 62 et nous allons vivre une fin de match de folie.

Il est difficile de décrire l’intensité et la passion du moment. On vous laisse dans ce cas découvrir les dernières minutes avec cette vidéo. Ce n’est que du bonheur pour nous, spectateurs.

USC l’emporte sur le fil et SMU peut (doit) s’en mordre les doigts. En tout cas, les deux équipes nous ont offert un match au scénario complètement fou. De là à être l’un des matchs de cette March Madness ? Il est trop tôt pour le dire mais il aura son mot à dire, assurément.

Plus de lecture ?
“A day with Marquette” : Markus Howard veut réussir son ultime saison