L'avenir s'assombrit pour Urban Meyer à Ohio State.

Tremblement de terre dans le monde du football universitaire : Ohio State a placé le head coach du programme de football, Urban Meyer, en congé administratif rémunéré.

L’Université a pris la décision d’écarter temporairement Urban Meyer du programme de football, le temps qu’elle conduise une investigation concernant la situation de l’ancien entraîneur des receveurs des Buckeyes, Zach Smith, accusé de violences domestiques envers son ex-femme, Courtney, qui remontent jusqu’en 2009.

“L’université conduit une investigation à propos de ces allegations,” révèle un communiqué de presse publié par Ohio State. “Pendant l’enquête, Urban Meyer est placé en congé administratif rémunéré. Ryan Day [coordinateur offensif et entraineur des quarterbacks ; ndlr] prendra le rôle de head coach au cours de cette investigation. Nous soutenons nos joueurs et nous sommes focalisés à obtenir la vérité le plus rapidement possible.”

Le communiqué de presse arrive quelques heures après une enquête extrêmement détaillée de l’ancien journaliste d’ESN, Brett McMurphy, postée sur Facebook. Il révèle notamment que Urban Meyer était au courant des agissements de son ancien entraineur assistant depuis 2015.

Urban Meyer était au courant des violences dès 2015

Un premier rapport d’enquête de Brett McMurphy, la semaine dernière, a révélé que Courtney Smith avait obtenu une ordonnance de restriction contre son ex-mari, Zach, après que celui-ci ait continué de la harceler malgré le divorce signé en 2016.

Quelques heures plus tard, l’Université de Ohio State renvoie Zach Smith à la suite de la publication de nouvelles accusations contre l’ancien entraîneur des Buckeyes. Elles font état de multiples occurrences de violences conjugales, en 2009 et 2015.

Zach Smith avait été arrêté une première fois pour violences domestiques aggravées en 2009, alors que Courtney Smith était enceinte. Elle n’a pas poursuivi les charges à l’encontre de son mari.

Urban Meyer, questionné au sujet de cette accusation lors des derniers ” Big Ten Media Days”, a avoué la connaissance de cette altercation mais a décidé de faire confiance à Zach Smith, alors assistant diplômé avec les Gators de Florida. Il sera embauché dans le staff des Buckeyes en 2012.

Une seconde accusation de violences domestiques en 2015 a également été révélé par Brett McMurphy. Sauf que cette fois-ci, Urban Meyer a défendu ses intérêts lors des “Big Ten Media Days” avec véhémence et a réfuté toute connaissance en lien avec cette seconde allégation.

Brett McMurphy a obtenu une suite de messages et de photos échangés à la suite des violences en 2015 entre Courtney Smith et une multitude de femmes d’entraineurs des Buckeyes, dont Shelley Meyer, la femme d’Urban Meyer, obtenus. Ces messages montrent une connaissance avancée des événements au sein du département athlétique de Ohio State.

Parmi ces messages, un échange entre Courtney Smith et Lindsey Voltolini, femme de Brian Voltolini, responsable des opérations de football des Buckeyes et collègue de longue date d’Urban Meyer, semble indiquer que le head coach était au courant des violences conjugales dès 2015.

Courtney: “(Zach’s) trying to make me look crazy bc that’s what Shelley is saying (he’s doing)”
Lindsey: “He (Urban) just said he (Zach) denied everything”
Courtney: “I hope urban is smarter than that”
Lindsey: “He (Urban) doesn’t know what to think”
Courtney: “I don’t really care. Ya know”
Lindsey: “Yeah, don’t worry about urb”

Les interactions entre Courtney Smith et Shelley Meyer ont été détaillées dans le rapport d’enquête de Brett McMurphy, faisant état d’une connaissance avancée de la situation entre la victime et Zach Smith. Il semble totalement impossible que Urban Meyer n’ait pas eu connaissance de la situation.

Quelques heures après les révélations de l’ancien journaliste d’ESPN, Stadium a publié un entretien exclusif de 20 minutes avec la victime elle-même. Courtney Smith détaille notamment les échanges qu’elle a eu avec Shelley Meyer.

“En 2015, j’ai parlé avec Shelley [Meyer]. Je lui a envoyé des photos. Je lui ai parlé au téléphone. Shelley me disait qu’elle allait parlé avec Urban [Meyer]. Je lui ai répondu ‘C’est bien. Tu devrais le dire à Urban. On ne peut pas avoir comme ça entrainer des jeunes hommes’.”

“Elle [Shelley Meyer, ndlr] me demandait des nouvelles, pour savoir comment j’allais, pour me dire qu’elle était inquiète et qu’elle était là si j’avais besoin. Lorsque quelqu’un appelle à l’aide, je pense que le head coach et sa femme ont une obligation. Ils ont l’obligation de faire quelque chose, d’aider.”

Puis la journaliste de Stadium, Kristen Balboni, a demandé si elle pensait que Urban Meyer était au courant de la situation, d’autant plus avec la connaissance approfondie de Shelley Meyer. La réponse de Courtney Smith est sans équivoque :

“Je pense que oui.”

Quelle est la suite pour Urban Meyer à Ohio State ?

Eloigné du programme de football durant l’investigation de l’université à propos de cette situation, l’avenir de Urban Meyer s’assombrit à la tête des Buckeyes.

La connaissance apparente des violences conjugales perpétrées par Zach Smith depuis 2015, sans qu’aucune action n’ait été réalisée pendant trois ans, peut être suffisant pour engendrer un licenciement pour faute grave, tout du moins, s’il est avéré que Urban Meyer avait connaissance des agissements.

L’image du head coach des Buckeyes est sérieusement écornée aux yeux du grand pubic avec les mensonges des “Big Ten Media Days”, où il jouait le donneur de leçons de morale face aux médias. Cette sortie médiatique est possiblement le coup fatal portée à son époque avec Ohio State.

Quelle décision prendra dès à présent le directeur athlétique des Buckeyes, Gene Smith ? Urban Meyer peut-il décemment rester en poste à Ohio State ?