Quelles seraient les équipes présentes au College Football Playoff si nous avions une voix ?

Le point de la moitié de la saison régulière de football universitaire se trouve à peine dans notre rétroviseur qu’il faut déjà se projeter vers la fin de saison, et notamment, le College Football Playoff.

Dans la continuité de l’AP Top 25, qui donnait une idée initiale de la hiérarchie nationale, le comité de sélection du CFP publie son premier classement la semaine prochaine, dans la nuit de mardi à mercredi, afin de confirmer certaines tendances et lancer la saison dans sa dernière partie.

Hormis le fait que Alabama observe le reste de la ligue du haut de son piédestal (qui apparait difficilement atteignable), on ne peut pas réellement proposer de hiérarchie claire et précise.

Si la rédaction de Midnight on Campus avait une voix au comité de sélection du College Football Playoff, quel serait notre vote ? Quelles seraient les quatre équipes qualifiées dans le dernier carré et quelles seraient les deux universités sur le carreau ?

A savoir qu’il s’agit d’un état des lieux à l’heure actuelle et non une prédiction du comité de sélection à la fin de la saison régulière.

 

Alabama en première place… devant un quatuor

 

On a composé trois classements et chacun d’entre nous a positionné Alabama en première place, comme une évidence. Le Crimson Tide (8-0) est tout simplement intouchable et se présente, sans aucun doute, comme la meilleure équipe du plateau.

Mais des divergences apparaissent pour compléter les trois autres places de cette édition du College Football Playoff.

Clemson (7-0) et Notre Dame (7-0), deux autres équipes invaincues, sont appelés dans les trois classements. LSU (7-1) et Michigan (7-1) semblent se positionner au bord d’une qualification, avec des équipes comme Oklahoma, Michigan ou Texas en embuscade. Bref, ces équipes se battent pour les trois places derrière Alabama.

Pourquoi de tels classements, à date d’aujourd’hui ? Explications.

 

Le Top-4 du College Football Playoff pour… Aloïs

 

  1. Alabama : Comment dire, Alabama n’a jamais été aussi fort que cette saison. Le Crimson Tide écrase n’importe quelle adversité présentée devant lui et a mangé chacun de ses opposants en 2018 dès le premier quart-temps. Pourquoi ? Nick Saban possède toujours un effectif hallucinant de talents des deux côtés du terrain, mais son meilleur joueur joue désormais au poste de quarterback, avec Tua Tagovailoa. Et quelle différence cela provoque.
  2. Notre Dame : Difficile de trouver une équipe avec un meilleur CV que celle de Notre Dame : Michigan de 7 points, un match parfait contre Stanford et une victoire convaincue sur le terrain de Virginia Tech. Le Fighting Irish ne joue peut-être pas dans une conférence mais son calendrier fait la différence ; et avec Northwestern, Florida State, Syracuse et USC encore en jeu, on saura si les hommes de Brian Kelly mérite cette deuxième position.
  3. Michigan : Les Wolverines qualifiés et en troisième position ? Il n’y a rien d’ahurissant, croyez-moi. Michigan s’est incliné une fois cette saison, certes, mais ce fut contre une excellente équipe de Notre Dame (et en ouverture de saison). De plus, l’attaque de Jim Harbaugh arrive enfin à se rapprocher de la défense et elle a permis de renverser deux concurrents directs dans la Big Ten, Michigan State et Wisconsin. On parle de la meilleure équipe de la conférence, là.
  4. Clemson : Clemson, quatrième ? Oui, c’est bien cela. Clemson est peut-être invaincu mais cela ne signifie pas qu’elle est la meilleure équipe. Hormis la victoire impressionnante contre NC State, les Tigers n’ont pas réellement montré un niveau supérieur à Notre Dame et Michigan. Ils auraient dû d’ailleurs perdre contre Syracuse et la victoire contre Texas A&M, dans la douleur, n’est pas si bonne qu’elle apparait, en comparaison.
  5. LSU : Les Tigers ont battu QUATRE (!) équipes classées depuis le début de saison (Miami, Auburn, Georgia et Mississippi State) et pourtant, ils sont recalés du dernier carré. Il faut bien un malheureux et la défaite contre Florida fait pencher la balance dans le mauvais sens. Mais rien n’est fini pour LSU, qui peut se rattraper et intégrer le Top-4 avec une victoire contre Alabama, le 4 novembre prochain.
  6. Texas : Les collèges ont intégré Georgia ou Oklahoma dans le Top-6, ma préférence se tourne vers Texas. Les Longhorns ont complètement déjoué contre Maryland, certes, mais cette équipe a drastiquement changé entre temps et a renversé Oklahoma au terme d’un “Red River Showdown” d’anthologie. Et ce succès apparait comme le plus conséquent d’entre tous les outsiders cités. Et puis ajoutez à cela des victoires majeures contre USC et TCU.

 

Le Top-4 du College Football Playoff pour… Jean

 

  1. Alabama : Plus les saisons passent, et plus Alabama semble fort. Nick Saban possède un effectif complet qui se repose sur un joueur tout simplement exceptionnel en Tua Tagovailoa. Le quarterback est parti sur des bases monstrueuses et les superlatifs manquent pour le décrire.
  2. Clemson : Depuis sa victoire difficile face à Syracuse, les Tigers montent en régime. Le problème entourant le poste de quarterback a été réglé et Trevor Lawrence a désormais l’esprit libre pour mener l’attaque, le tout avec l’aide d’un Travis Etienne décisif. Grâce à une défense quasiment infranchissable, Clemson est un candidat solide au titre.
  3. LSU : Quatre victoires face à des adversaires classés dont un succès de grande envergure sur Georgia suffisent à considérer LSU à sa juste valeur. Les Tigers reposent sur une défense impressionnante digne de la SEC.
  4. Notre Dame : Toujours invaincu, Notre Dame surprend énormément cette saison. Le Fighting Irish a fait le plus dur avec 7 victoires accumulées face à des programmes de renom, dont Michigan. Le quarterback Ian Book y est pour beaucoup alors que personne ne l’attendait à ce niveau. Sans défaite à son bilan, l’équipe accédera au College Football Playoff.
  5. Michigan : On croyait les Wolverines encore partis pour décevoir avec une défaite inaugurale face à Notre Dame. Mais Jim Harbaugh a réglé rapidement la mire. Avec une défense de grande qualité et un backfield offensif qui peut encore s’améliorer, Michigan pourrait représenter la Big Ten en janvier.
  6. Oklahoma : Malgré une fâcheuse défaite face à Texas, Oklahoma reste un candidat crédible au College Football Playoff. Mike Stoops parti, la défense ne peut que s’améliorer tandis que l’attaque est une valeur sûre avec Kyler Murray, qui exécute à merveille les systèmes issus du génie de Lincoln Riley.

 

Le Top-4 du College Football Playoff pour… Hugo :

 

  1. Alabama : Que dire de plus ? Alabama est la meilleure équipe du pays et possède en son sein le grand favori au Heisman Trophy, Tua Tagovailoa, qui marche sur l’eau. Le Crimson Tide a joué 8 matchs et le quarterback a loupé l’équivalent de deux matchs tellement la domination de son équipe est réelle. Le match face à LSU le 3 novembre prochain s’annonce comme le meilleur Alabama-LSU depuis un long moment.
  2. Clemson : Si Tua Tagovailoa n’existait pas, Travis Etienne serait l’énorme favori pour le Heisman Trophy et Clemson serait l’épouvantail du pays. Mais voilà, Tua Tagovailoa existe et Clemson n’est que la deuxième meilleure équipe du football universitaire. Trevor Lawrence et les siens ne déméritent pas, comme en témoigne la victoire face à NC State (41-7), mais il en faudra plus pour s’emparer de la première place.
  3. LSU : Les Tigers sont sans doute LA surprise de la saison. Pas grand monde, moi le premier, les imaginait jouer les premiers rôles cette saison. Si la défense est en place, l’attaque suscite plus de questions. LSU pourra se tester face à Alabama, le 3 novembre prochain, même si le linebacker Devin White sera suspendu une mi-temps, de quoi encore plus compliquer la tâche des Tigers. Pas de doute, lorsque l’on voit les résultats de LSU cette saison, Danny Etling était bien le problème.
  4. Notre Dame : La semaine de repos était une bonne nouvelle pour le Fighting Irish lorsque l’on voit le calendrier à venir. Ainsi, les hommes de Brian Kelly doivent encore affronter Navy, Northwestern, Florida State, Syracuse et USC. Invaincu jusque-là, Notre Dame doit notamment son succès à son quarterback Ian Book, pourra-t-il sauver son équipe lorsque celle-ci n’est pas au mieux ?
  5. Michigan : Jim Harbaugh et ses hommes ont capitalisé sur la victoire contre Wisconsin par une autre belle victoire face à Michigan State. Après une défaite inaugurale contre Notre Dame, Michigan a vu la montée en puissance de son quarterback Shea Patterson qui apporte une nouvelle dimension à une équipe en manque de leader ces dernières années. Une victoire contre Penn State le 3 novembre pourrait définitivement faire de Michigan un prétendant sérieux pour les playoffs, encore faut-il le faire.
  6. Georgia : Finaliste sortant, on attendait légitimement beaucoup mieux de cette équipe de Georgia. Jake Fromm a perdu de sa superbe et l’on vient même à se demander si Justin Fields ne serait pas une meilleure solution. Les Bulldogs affrontent Florida et sa bonne défense samedi, une défaite pourrait couper court aux ambitions de Georgia cette saison.