Et si Nevada parvenait à jouer les premiers rôles la saison prochaine ? L'effectif ne cesse de se perfectionner au fil des arrivées.

Depuis quelques saisons, la politique de Nevada est simple : essayer de recruter des jeunes joueurs prometteurs mais surtout, apporter de l’expérience et un nouveau départ avec des joueurs sur le marché des transferts.

Rien que pour la prochaine saison, le groupe du Wolfpack compte sept joueurs qui ont débuté leur cursus dans une autre université, et aujourd’hui huit avec le recrutement de l’ancien intérieur de Rice, Marquez Letcher-Ellis.

Après deux années en dents de scie du côté des Owls, Marquez Letcher-Ellis espère une nouvelle aventure plus prometteuse du côté de Nevada. Il ne pourra pas jouer la saison prochaine à cause des règles de transfert de la NCAA, mais il lui restera deux années d’éligibilité universitaire par la suite.

Le très prometteur intérieur a connu une saison de sophomore bien en dessous des attentes. Après une saison de freshman très bonne (10.2 points et 5 rebonds en 20 minutes), son impact a été bien moindre sur sa saison de sophomore. Il affichait 7.7 points et 4.9 rebonds en moins de 20 minutes.

Sous utilisé par Rice, il a naturellement claqué la porte pour tenter de lancer enfin sa carrière universitaire.

Même s’il ne pourra pas jouer la saison prochaine, la nouvelle recrue du Wolfpack aura un rôle déterminant à l’entraînement. Il reste un doute sur le retour de la star de Nevada, Cameron Oliver, mais la densité du groupe, extrêmement talentueux qui plus est, permettra à l’équipe de possiblement jouer le rôle de la grosse surprise la saison prochaine.

Des joueurs comme Kendall Stephens (Purdue) ou encore les frères Cody et Caleb Martin (NC State) seront enfin éligibles pour Nevada. Solide.