Dans l'annuel Red Bandana Game, Miami s'est incliné face à Boston College (27-14) : à cause de son attaque ?

Ce n’était que la quatrième victoire de Boston College lors de ses 22 dernières rencontres contre Miami (FL).

Dans un match où le running back vedette. des Eagles, A.J. Dillon, a réalisé un retour remarqué (149 yards, TD), Miami n’a existé qu’une mi-temps. Une contre-performance majeure pour des Hurricanes qui ne ressemblent guère à une équipe qui a ouvert la saison régulière au huitième rang de l’AP Top 25.

Malgré un nouveau changement au poste de quarterback, avec le retour de Malik Rosier en lieu et place de N’Kosi Perry, l’attaque des Hurricanes a été incapable d’avancer, surtout en seconde période. C’est là tout le problème pour un programme qui a misé gros sur Mark Richt à sa signature, considéré comme un génie offensif.

 

 

Si l’on enlève les trois rencontres contre Savannah State, Toledo et Florida International, trois adversaires en retrait par rapport au reste du calendrier, Miami ne totalise en moyenne que 329,5 yards offensifs par match, un total famélique qui ne confère aucune excuse à Mark Richt et son passé de coordinateur offensif.

Pire encore, face à Boston College, les Hurricanes n’ont gagné que 305 yards ; 305 yards alors que Miami (FL) a eu presque deux semaines pour se préparer. Il n’y avait donc aucune excuse pour la performance offensive des Hurricanes contre les Eagles.

 

Miami (FL), cherche quarterback désespérément

 

Malik Rosier ou N’Kosi Perry. N’Kosi Perry ou Malik Rosier. Telle est la question pour des Hurricanes en quête de stabilité cette saison au poste le plus important de l’attaque.

Pour Mark Richt, la réponse est claire : moins de 48 heures après la défaite face à Boston College, il a confirmé Malik Rosier comme quarterback titulaire pour le prochain match face à Duke. Même en ne scorant que 14 points lors d’une deuxième défaite consécutive, Malik Rosier a convaincu… du moins son head coach.

La situation des quarterbacks de Miami (FL) est particulièrement inquiétante depuis le mois dernier.

(Crédit photo : Winslow Townson- USA Today Sports)

Si Malik Rosier a débuté la saison, N’Kosi Perry semblait avoir pris le pouvoir en octobre, après avoir conduit Miami (FL) à la victoire face à North Carolina puis face à Florida State. Seulement, la défaite face à Virginia semble avoir rebattu les cartes.

Malik Rosier a joué l’intégralité du match face à Boston College, complétant 19 des 36 passes qu’il a tenté pour 150 yards, 1 touchdown et 2 interceptions. A l’image de ce match, on peut facilement dire que ni l’un ni l’autre n’a pris le dessus sur l’autre cette saison.

N’Kosi Perry mène la compétition avec 11 passes de touchdowns et domine Malik Rosier en termes de yards par tentative. Malik Rosier, lui, est plus efficace au sol avec notamment six touchdowns au sol.

Face à cette situation, il n’est pas surprenant de voir un grand nombre de supporters des Hurricanes réclamer N’Kosi Perry. Ce n’est pas seulement cette saison qui est en jeu, mais bien le futur proche du programme.

 

L‘ACC Coastal, un vrai Kamoulox !

 

Je démonte une poule et j’envoie un fax à Noël Mamère.”

Il serait à vrai dire plus facile d’analyser cette phrase que de comprendre l’ACC Coastal cette saison.

Difficile d’imaginer en début de saison que les Cavaliers de Virginia seraient en mesure de remporter l’ACC Coastal cette saison ; à vrai dire, une nouvelle finale ACC entre Miami (FL) et Clemson semblait écrite.

Oui mais voilà, le talent ne fait pas tout et la dure réalité du terrain s’est abattue sur les Hurricanes. Avec un bilan de 2 victoires pour 2 défaites dans la conférence, ils ne sont pas pour le moment éliminés de la course à la division, mais il sera néanmoins très compliqué de rattraper le retard accumulé en début de saison.

Le match entre Virginia et Pittsburgh, deux équipes qui s’avèrent bien meilleures que ce que l’on pouvait penser en début de saison, pourrait déjà être décisif ce week-end.

En cas de victoire des Cavaliers, la tâche deviendrait mission impossible pour Mark Richt et ses hommes.