C’est le premier samedi de la saison, et les dieux du sport nous gratifient déjà d’une rencontre au sommet entre le numéro 1 au AP Top 25, Alabama et le numéro 3, Florida State. De plus, le match est joué dans le flambant neuf, Mercedes-Benz Stadium. Un vrai bijou. Que demander de plus?

C’est Alabama qui remporte le match sur le score de 24 à 7. Et malgré ce que le score reflète, le clash de titans à bien eu lieu. Deux défenses au sommet de leur art ont fait souffrir les attaques respectives pendant quarante minutes… Avant que l’équipe spéciale d’Alabama ne débloque la situation et ne permette au Crimson Tide de prendre l’avantage. Dans le troisième quart le match prend un tournant en faveur de ces derniers lorsque Dylan Moses force un fumble de FSU, qu’Alabama recouvre sur leur 11 yards. Un turnover qui sera capitaliser sous la forme d’un touchdown de Damien Harris pour prendre une avance au score de 14 points. Florida State n’aura jamais l’occasion de revenir dans la partie

C’est ce même Damien Harris qui ouvre le bal dès la première action avec une course de 34 yards pour emmener la Crimson Tide en territoire Seminole. Alabama est en position pour marquer des points immédiatement. FSU se rassemble en défense et malgré une grosse conversion sur 4th down par Bo Scarbrough, Alabama est incapable d’avancer et le kicker Andy Pappanastos manque son field goal de 41 yards. Deondre François sur son premier drive trouve Georges Campbell pour 21 yards. Mais alors qu’il cherche à avancer plus loin dans le territoire de Alabama, il est sacké par Shaun Dion Hamilton sur 4th & 2 forçant le turnover sur down sur les 38 yards d’Alabama. La Crimson Tide commence donc avec une très bonne position sur le terrain.

Derwin James défend le ballon dans le backfield sur un blitz. Il manque d’intercepter Jalen Hurts, mais le sophomore protège le ballon et évite le turnover. Le quarterback ne perd pas sa concentration et lance deux passes à plus de 10yds. Une erreur de snap de Bradley Bozeman empêche Alabama de marquer un touchdown. Mais Andy Pappanastos rattrape son erreur de plus tôt en marquant un field goal de 35 yards (0-3). François trouve Auden Tate pour 38 yards dans le second drive des Seminoles. Sur les 33 yards du Crimson Tide, FSU poursuit avec le jeu de passe. Ils rencontrent le succès, arrivant sur les 19 yards d’Alabama avant la fin du quart-temps.

Dans la red zone, Deondre Francois trouve Nyqwan Murray pour 15 yards avant d’envoyer Auden Tate pour le touchdown sur une passe de 3 yards (7-3). Alabama répond immédiatement. Hurts fait avancer les chaines en prenant le jeu de course en main. Puis il lance Calvin Ridley dans la end zone avec un missile de 53 yards dans le dos de la défense de Florida State complètement battue (7-10). Alabama stoppe FSU avec un 3 & out. Un changement de momentum est perçu pour un bref instant mais c’est ensuite au tour des Seminoles de stopper Alabama sur 3 & out. Le freshman Cam Akers fait son apparition sur le terrain. Mais la pression de Minkah Fitzpatrick sur Derrick Kelly le left tackle de FSU force François à lancer dans la précipitation. Il manque sa passe et force FSU à punter à nouveau malgré l’apport de Cam Akers à la course. C’est la défense des deux équipes qui prend les rennes du reste du quart, forçant les 3 & out de chaque côté. Avec moins d’une minute au tableau d’affichage, Deondre François trouve son tight end Ryan Izzo à deux reprises pour respectivement 11 yards et 24 yards. Un interférence de passe de la part d’Anthony Averett fait avancer Florida State sur les 20 yards d’Alabama. Cependant la secondaire du Crimson Tide ressert la couverture et limite les Seminoles à une tentative de field goal. Le coup de pied de Ricky Aguayo est bloqué par Minkah Fitzpatrick et retourné par Rashaan Evans jusqu’au milieu du terrain avant que la mi-temps prenne fin.

Dans les premières minutes de cette deuxième mi-temps c’est le front-seven des deux équipes qui prend le terrain en main. Plusieurs échange défensifs ont lieu. Raekwon Williams sacke notamment Deondre François pour une perte de 10 yards. À quatre minutes de la fin du quart, le running back Damien Harris bloque le punt de Logan Tyler sur les 7 yards de Florida State. Position très avantageuse pour le Crimson Tide. Alabama à la possibilité de creuser l’écart. Mais Jalen Hurts est sacké par Josh Sweat avant de prendre une course sur 3rd & goal et d’être taclé par Derwin James forçant Alabama à se limiter à un field goal (7-13). Une deuxième chance se présentera juste après. Dylan Moses force Keith Gavin à lâcher la balle sur le retour de kickoff. Le fumble est recouvert par le linebacker Keith Holcombe sur les 11 yardds de Florida State. Cette fois ci Alabama capitalise. Damien Harris marque le touchdown sur une course de 11 yardds en plein milieu , pressant les lignes. Jalen Hurts converti à deux points avec une passe pour Calvin Ridley (7-21). Le premier coup de massue est infligé… Le calvair continue avec François qui se fait intercepter sur le drive suivant par Levi Wallace. Alabama, sur les 28 yards de FSU est de nouveau dans une très bonne position sur le terrain.

Cette opportunité se soldera sur un field goal manqué de Pappanastos au début du quatrième quart. François est intercepté à nouveau dans sa moitié de terrain par Mack Wilson. Il n’y est plus du tout… Fort heureusement, la défense de Florida State reste concentrée pour empêcher la barque de prendre l’eau. Elle limite Alabama à un nouveau 3 & out. Deux drives plus tard commençant sur les 31 yards de FSU après un punt manqué de Logan Tyler, Alabama marque un nouveau field goal (7-24). Il reste 6 minutes 25 à jouer. Il semble que la tache sera trop dure pour que les Seminoles pour revenir au score. Alors qu’il se fait sacker à nouveau, cette fois par Ronnie Harrison, Deondre François se blesse. Il est escorté hors du terrain, supporté par deux assistants. Le freshman James Blackman fait son entrée au poste de quarterback mais la totalité de l’attaque dans le dernier drive sera assurée par Cam Akers sans pour autant voir une quelconque amélioration au tableau d’affichage. Le match se termine sur un score inchangé et Alabama met (déjà) les pendules à l’heure.