Qui est Lincoln Riley ? Certainement pas le dernier venu pour le poste à Oklahoma.

Il y a à peine trois ans, Lincoln Riley était le coordinateur offensif des Pirates d’East Carolina. Il est désormais le head coach des Sooners d’Oklahoma, sans aucun doute l’un des programmes les plus prestigieux en football universitaire.

En effet, comme nous vous l’annoncions hier dans la stupeur la plus totale, Bob Stoops a annoncé la décision de prendre sa retraite, faisant de Lincoln Riley (33 ans) le plus jeune head coach universitaire du pays.

“Quand vous êtes un jeune coach et que vous débutez, quand vous prenez la décision d’en faire votre carrière, c’est de ce genre d’opportunité que vous rêvez,” commentait mercredi l’intéressé lors d’une conférence donnée conjointement avec Bob Stoops. “Honnêtement, j’ai l’impression de vivre un rêve en ce moment.”

Bien qu’encore jeune, Lincoln Riley est loin d’être inexpérimenté : il su mettre en place des attaques très efficaces pas le passé, que ce soit à East Carolina ou depuis son arrivée à Oklahoma. En 2015, l’attaque des Sooners se classait en septième position au pays, étant même la quatrième équipe marquant le plus de points. L’attaque mise en place par Lincoln Riley a aussi permis au quarterback Baker Mayfield de terminer quatrième puis troisième au vote pour le Heisman Trophy, en 2015 et 2016, respectivement.

La saison passée, Oklahoma a même établi un record FBS en terme d’efficacité à la passe : son attaque s’est classée deuxième au pays et était troisième au total de points inscrits. Le receveur Dede Westbrook a d’ailleurs remporté le Biletnikoff Award récompensant le meilleur receveur du pays, en plus de se classer quatrième au vote pour le Heisman Trophy juste derrière son coéquipier Baker Mayfield.

“Lincoln Riley est de loin mieux préparé pour ce poste que quelqu’un de 43 ans par exemple, simplement grâce aux opportunités qui se sont présentées à lui très tôt dans sa carrière,” affirme Joe Castiglione, directeur athlétique d’Oklahoma.

Les deux petites années passées par Lincoln Riley au sein du programme ont été suffisantes pour montrer à Bob Stoops qu’il pouvait être serein en lui passant le témoin. En effet, ce dernier a affirmé qu’il n’aurait pas pris sa retraite s’il ne pensait pas laisser le programme entre de bonnes mains.

Après 18 ans sous l’ère Bob Stoops, il y a bien évidemment des ajustements à faire, et il est possible que cela prenne un peu de temps. Le premier match de Lincoln Riley en tant que head coach sera le 2 septembre prochain à domicile face à UTEP, avant de se déplacer à Ohio State.

Les joueurs sont prêts à gagner pour lui, les fans n’attendent que ça, il ne lui reste plus qu’à écrire sa propre histoire désormais.