Les résultats majeurs de cette Week 4 de compétition !

Les prédictions réalisées dans la présentation de la semaine ne se sont pas toutes accomplies, comme souvent ; ceci dit, une chose se retrouve confirmée et il s’agit de la propension aux semaines relativement calmes en apparence de se révéler extrêmement passionnante.

Les upsets devaient faire la part belle de cette Week 4. Que nenni. Ils ont davantage laissé leur place aux victoires sur le fil, dans les ultimes secondes. Certes, quelques upsets ont tout de même eu lieu (demandez à #6 Oklahoma State) mais ceux auxquels on pensait en priorité ne se sont pas matérialisés.

Découvrez les résultats majeurs de cette Week 4 ci-dessous avec la liste complète des matchs à la fin de l’article.


#1 Alabama 59-0 Vanderbilt

Vanderbilt débutait cette rencontre avec la meilleure défense du pays. Malheureusement, cela n’a pas duré très longtemps face à l’ogre #1 Alabama. Nick Saban n’a laissé aucune chance aux Commodores, menés 0-27 dès la fin du premier quart-temps. On espérait un upset à Nashville mais à la place, le Crimson Tide a conforté son emprise sur la conférence SEC. Next !

#4 Penn State 21-19 Iowa

Il existe quelques constantes en football universitaire et les matchs de folie sous les projecteurs du Kinnick Stadium d’Iowa en est une sans discussion. #4 Penn State était prévenu, cela n’a pas manqué. Les deux équipes ont livré une prestation épique, serrée jusque dans les dernières secondes. Littéralement, le résultat s’est joué sur le buzzer ! Le running back des Hawkeyes Akrum Wadley donne l’avantage aux siens lors des ultimes minutes, offrant tout de même une dernière opportunité aux Nittany Lions. Le quarterback Trace McSorley ne l’a pas gâché. Il sauve les espoirs de son équipe avec un superbe touchdown lancé vers Juwan Johnson alors que le chronomètre touchait à sa fin. Un moment digne d’un Heisman Trophy ? En tout cas, le running back Saquon Barkley a délivré une nouvelle performance d’anthologie avec plus de 300 yards cumulés (211 yards à la course, 94 yards à la réception, 53 yards en retour de kickoff) et quelques moments cruciaux.

#5 USC 30-20 California

Des hommes clés de #5 USC manquaient à l’appel lors d’un déplacement dangereux à California, qui surprend positivement en cette première saison sous Justin Wilcox. Les adversaires sont restés accrochés un long moment avant que les Trojans prennent le large en seconde mi-temps, tout d’abord par l’intermédiaire du running back freshman Stephen Carr puis du receveur Deontay Burnett.

#16 TCU 44-31 #6 Oklahoma State

#6 Oklahoma State savait que la réception de #16 TCU serait un véritable test et la rencontre l’a été. Cependant, celui-ci n’a pas été concluant. Les Horned Frogs continuent leur très bon début de saison en s’imposant sur le terrain des Cowboys comme un prétendant sérieux pour le titre de conférence. A l’inverse, les hommes de Mike Gundy, pressentis comme un outsider pour le College Football Playoff, a très certainement brulé son unique joker dès l’ouverture du calendrier de conférence Big 12. Mais au-delà du bilan comptable, les “Pokes” ont été dépassé sur le terrain par leurs adversaires et notamment du point de vue défensif, que l’on savait plus ou moins fragile.

#8 Michigan 28-10 Purdue

Beaucoup d’observateurs pensaient que Purdue était capable de renverser #8 Michigan à la maison. L’espoir a subsisté une mi-temps, avant que les Wolverines passent la vitesse supérieure. Mais cela ne s’est pas réalisé sans douleur puisque le quarterback Wilton Speight est sorti sur blessure très tôt dans la partie. John O’Korn a pris le relais, peut-être pour le bien des hommes de Jim Harbaugh (ainsi qu’avec l’émergence du jeu au sol). Quoi qu’il en soit, les Boilermakers se trouvent sur la bonne voix et continueront de faire des remous cette saison.

#17 Mississippi State 3-31 #11 Georgia

On attendait une représentation de #11 Georgia à la hauteur de leur talent et cela s’est (enfin) passé face à l’équipe en forme de la conférence SEC, #17 Mississippi State. Les Bulldogs de Kirby Smart ont complètement étouffé les Bulldogs de Dan Mullen avec une défense digne de son standing, c’est-à-dire élite, alors que le quarterback freshman Jake Fromm a donné un tempo parfait à une attaque en grande forme. De son côté, Nick Fitzgerald n’a jamais eu l’occasion de poser son jeu et de tirer son équipe vers l’avant, à l’instar d’un Nick Chubb une nouvelle fois transcendant pour les locaux. On connait l’identité du favori de la division SEC East.

NC State 27-21 #12 Florida State

#12 Florida State n’avait pas joué pendant trois semaines et cela s’est remarqué de suite. NC State a surpris d’entrée de jeu des Seminoles assez rouillés avec une attaque performance et une défense tenant le jeune quarterback James Blackman en respect. Les hommes de Jimbo Fisher se sont réveillés au fil de la rencontre, et notamment par l’intermédiaire le quarterback, qui a réalisé une première titularisation de grande facture, mais cela n’a pas suffit. Le Wolfpack a maitrisé son sujet de bout en bout, ne s’est jamais laissé débordé par les floridiens et confirme son statut d’outsider au sein de la division ACC Atlantic.

#20 Florida 28-27 Kentucky

Avant le coup d’envoi, Kentucky n’avait pas battu les Gators depuis 30 ans (!). A la fin de la rencontre, la plus longue série de défaites en cours face à une équipe en particulier au niveau FBS a accumulé une unité supplémentaire. #20 Florida n’a même pas joué correctement et a trainé au score quasiment toute la partie. Mais deux touchdowns dans les 10 dernières minutes ont permis de reprendre la main au score. Les Wildcats ont tout de même obtenu une ultime opportunité de rompre la série de défaites ; ce n’était sans compter sur un field goal de 57 yards manqué sur le gong final.

#22 San Diego State 28-24 Air Force

S’imposer sur le campus de l’Air Force est une tâche extrêmement compliquée et #22 San Diego se doutait que le voyage à Colorado Springs serait périlleux. Grâce à un touchdown à la course de 53 yards de l’excellent Rashaad Penny, encore une fois diablement efficace, les Aztecs ont effacé un des concurrents les plus sérieux de la MWC de son chemin tout en affirmant leur statut dans l’élite du Group of Five. On risque d’entendre parler des californiens en fin de saison sur la scène nationale.

Texas A&M 50-43 Arkansas

Cette rivalité entre deux concurrents de la conférence SEC accouche très régulièrement de matchs au scénario improbable. En 2014 puis 2015, les deux rencontres se sont terminés en prolongations avec une victoire presque espérée de Texas A&M à chaque fois. Les Aggies ont récidivé et se sont imposés en revenant de derrière pour une troisième victoire en quatre ans en prolongations. Pourtant, lors de la majeure partie du match, Arkansas affichait un niveau supérieur sur tous les plans de jeu mais le talent intrinsèque des hommes de Kevin Sumlin semble avoir fait la différence.

Liste complète des résultats de cette Week 4 :

[embeddoc url=”http://midnightoncampus.com/wp-content/uploads/2017/09/Calendrier-CFB-2017-Week-4.xlsx” download=”all” viewer=”microsoft” text=”Télécharger”]