LaVall Jordan est loin d'être un inconnu à Butler.

Butler n’a pas engagé de head coach en provenance de l’extérieur de l’université depuis 1989 avec Barry Collier, devenu directeur athlétique des Bulldogs à l’heure actuelle. LaVall Jordan rompt la tradition.

Mais LaVall Jordan reste un membre de la famille des Bulldogs. Le précédent head coach de l’Université de Wisconsin-Milwaukee devient le remplaçant de Chris Holtmann à Butler après y avoir été un joueur historique de l’université entre 1997 et 2001.

Selon le journal local de l’Indystar, LaVall Jordan aurait accepté un contrat de 6 ans et devrait être intronisé en tant que head coach de Butler lors d’une conférence de presse ce mercredi.

“C’est un rêve qui devient réalité,” avoue LaVall Jordan dans un communiqué de presse publié ce lundi. “Butler est un endroit qui st si important pour moi et ma famille. Je suis honoré et touché de mener à mon tour ce programme légendaire.”

LaVall Jordan écrit un petit bout d’histoire à Butler. En plus d’être le premier head coach en près de 30 ans à n’avoir pas été promu d’un poste d’assistant (Thad Matta, Todd Lickliter, Brad Stevens, Brandon Miller et Chris Holtmann), il dévient également le premier head coach afro-américain de l’histoire de l’Université de Butler, tous programmes confondus.

L’Indystar révèle tout de même que Butler avait pensé à deux assistants actuels de Butler afin de prendre la révèle de Chris Holtmann : Terry Johnson, qui fait partie du staff des Bulldogs depuis 12 ans, et Ryan Pedon, un des meilleurs recruteurs de l’équipe de basketball. Malheureusement, il semblerait que l’ensemble des assistants de Chris Holtmann le suivent à Ohio State.

LaVall Jordan se trouvait à la tête de l’équipe de Wisconsin-Milwaukee depuis 2016, terminant sa seule et unique saison chez les Panthers avec un bilan de 11 victoires pour 24 défaites, dont 9 défaites consécutives pour conclure la saison régulière.

Milwaukee a surtout réalisé une formidable percée lors du tournoi de l’Horizon League. Entrés avec le 10e et dernier seed, les Panthers se sont hissés jusqu’en finale de conférence avec des upsets sur #7 Detroit, #2 Valparaiso et #6 Illinois-Chicago. Mais #4 Northern Kentucky a battu Milwaukee en finale pour s’envoler à la March Madness.

Malgré un record assez faible avec Milwaukee, LaVall Jordan a montré qu’il avait plus d’un tour dans son sac, sur et en dehors du parquet.

“LaVall Jordan est un entraineur formidable qui illustre parfaitement ‘The Butler Way’,” déclare le directeur athlétique des Bulldogs, Barry Collier. “Il a joué un rôle majeur dans plusieurs programmes qui ont trouvé du succès au plus haut niveau. LaVall Jordan possède aussi une appréciation sincère pour l’université et ce programme de basketball. Il recrutera et développera des jeunes hommes qui représenteront Butler à merveille.”

Alors assistant de John Beilein à Michigan pendant six saisons (2010-2016), il s’est montré comme un excellent recruteur et développeur de talents. LaVall Jordan a eu sous son aile avec les Wolverines des joueurs comme Tim Hardaway Jr., Trey Burke et Zak Irvin.

Mais LaVall Jordan connait encore mieux le programme de basketball de Butler. Il a été un grand joueur des Bulldogs entre 1997 et 2001, terminant ses années junior et senior avec plus de 10 points en moyenne par match (11.7 puis 12.4) et un total de 977 points en carrière.

Il a surtout quitté l’Université de Butler en tant que joueur le plus victorieux de l’histoire du programme avec 91 victoires, aidant par la même occasion à atteindre la March Madness à trois reprises en 1998, 2000 et 2001, auréolé d’un titre de MVP du tournoi de conférence Midwestern Collegiate Conference (aujourd’hui connu comme l’Horizon League) lors de cette ultime saison.

LaVall Jordan a ensuite retrouvé les couleurs de Butler en 2003, sur le banc en tant que recruteur et directeur des opérations sportives du programme, pour trois saisons sous les ordres de Todd Lickliter.

Il n’a peut-être pas été promu depuis les rangs de Butler, mais il est impossible de dire que LaVall Jordan est un étranger de la grande famille des Bulldogs.