L'Université de Washington rentre dans l'histoire du basketball universitaire.

Jeudi 13 avril, New York, les San Antonio Stars (WNBA) sélectionnent Kelsey Plum avec le premier choix de la WNBA Draft.

Un peu plus de deux mois plus tard, jeudi 22 juin, New York, les Philadelphia Sixers (NBA) sélectionnent Markelle Fultz en première position de la NBA Draft.

Le point commun entre Kelsey Plum et Markelle Fultz ? Les deux meneurs de jeu sortent tout droit de l’Université de Washington. Pour la première fois de l’histoire, le premier choix des drafts WNBA et NBA proviennent de la même conférence, et même mieux, de la même université !

Cependant la comparaison s’arrête là. Kelsey Plum et Markelle Fultz sont tout les deux des joueurs exceptionnels, mais avec des profils bien différents.

Forte de quatre ans passés sur les terrains universitaires, Kelsey Plum pour sa part est devenue cette année la joueuse ayant inscrit le plus de points de l’histoire de la NCAA, avec 3 527 points en carrière. De plus, elle détient le record de points sur une saison avec 1 109 en 2016-17. En conséquence, elle est logiquement nommée AP Player of the Year 2017. Tout simplement l’une des meilleures joueuses de l’histoire du basketball universitaire féminin.

De l’autre côté, Markelle Fultz est le profil typique du one-and-done player que l’on observe désormais. L’un des plus talentueux de sa génération. À l’issue de sa seule année passée au niveau universitaire, il affiche des statistiques plus qu’impressionnantes : 23.2 points (41.3% à trois points), 5.7 rebonds, 5.9 passes décisives et 1.2 contres par match. Si tout se passe bien pour lui, Markelle Fultz a tout pour devenir un futur grand de la NBA.

Deux profils bien différents, et une université qui réalise quelque chose d’unique. Envoyer un joueur tout en haut de la Draft, à la fois chez les femmes et chez les hommes. Quelle belle manière de terminer l’année pour les Huskies.