Oh, cela sent bon le coup sorti de nulle part.

Et si, dans l’anonymat le plus total, Kevin Ollie venait de trouver le chaînon manquant à l’effectif de UConn pour la saison prochaine ? C’est l’impression qui se dégage après l’annonce du recrutement de l’ailier Kwintin Williams en provenance de Junior College, éligible dès cette année.

Listé actuellement comme un ailier-fort, poste dans lequel il évoluait en Junior College la saison dernière, il devrait occuper un rôle d’ailier en NCAA, surtout dans le système de Kevin Ollie chez les Huskies. Prospect assez petit pour son poste, Kwintin Williams compense par une détente verticale incroyable d’1m09 ! Du coup, comme vous pouvez vous en douter, il affole les parquets en claquant des dunks tous aussi impressionnants les uns que les autres.

Toutefois, cataloguer le prospect comme un simple joueur athlétique est erroné. En effet, le natif d’Anchorage, en Alaska, est un prospect idéal dans un groupe. Il défend, il prend des rebonds, il est capable de se sacrifier pour le bien de ses coéquipiers. Le profil type pour jouer sous les ordres de Kevin Ollie.

Il y a deux ans (il n’a pas joué la saison dernière, se concentrant surtout sur le plan scolaire), avec son équipe de Pima Community College dans l’Arizona, non loin de Tucson, Kwintin Williams affichait une moyenne de 18 points et 8.3 rebonds, avec un 55.2% à deux points mais aussi un 38.1% à trois points, qui est assez intéressant pour le niveau universitaire.

Oregon, TCU, UNLV et Washington State convoitaient Kwintin Williams, mais UConn récupère finalement un joueur essentiel et primordial pour la saison qui arrive. Par ailleurs, pour la petite anecdote, Kevin Ollie avait déclaré “vouloir garder deux bourses pour la saison 2017 juste par précaution, si jamais un Andre Drummond tombait du ciel“.

Kwintin Williams n’est pas Andre Drummond mais il risque rapidement de devenir incontournable dans le système de Kevin Ollie.