Dana Altman n'en est pas à son premier coup d'essai pour une affaire de ce genre (et cela craint).

L’ancien intérieur d’Oregon, Kavell Bigby-Williams, se trouve au coeur de l’actualité pour de bonnes, mais surtout de très mauvaises raisons.

Le journal The Daily Emerald révèle que Kavell Bigby-Williams a joué la saison 2016-17 au sein de l’effectif des Ducks tout en étant sous investigation criminelle pour une accusation d’agression sexuelle qui se serait produite sur le campus du Gillette College (Wyoming).

La police locale a ouvert son enquête dès le 19 septembre dernier, soit bien avant le début de la saison de basketball universitaire, et semble toujours être en cours. Kavell Bigby-Williams a par ailleurs évité les questions de la détective en charge de l’investigation à deux reprises au cours des derniers mois.

Tous les détails concernant cette enquête peuvent être lus grâce au rapport du Daily Emerald.

Kavell Bigby-Williams était un ancien étudiant et joueur de basketball du Gillette College avant de choisir un transfert pour l’Université d’Oregon en 2016. Il a joué avec les Ducks la saison passée et a participé au chemin jusqu’au Final Four.

Toutefois, comme l’a appris Billy Embody de Tiger Blitz, l’intérieur ne compose plus l’effectif d’Oregon puisqu’il a décidé d’entreprendre un transfert en direction de LSU au cours de la semaine.

Du fait du règlement de la NCAA concernant les transferts entre universités, Kavell Bigby-Williams devra passer la saison prochaine sur le banc des Tigers en abandonnant une année d’éligibilité.

Kavell Bigby-Williams, anciennement considéré comme le troisième meilleur joueur du pays à la sortie du Junior College de Gillette, a joué avec Oregon lors de 37 rencontres. Son temps de jeu en sortie de banc a également augmenté lors du NCAA Tournament lorsque Chris Boucher est tombé pour blessure.

Cette information tombe à peine plus de trois ans après que l’Université d’Oregon ait été vivement critiquée lorsque trois joueurs des Ducks (Dominic Artis, Damyean Dotson et Brandon Austin) ont participé au NCAA Tournament malgré une investigation en cours pour une affaire d’agression sexuelle sur une étudiante de l’Université.

Le head coach d’Oregon, Dana Altman, a donc récidivé avec le traitement de l’affaire à propos de Kavell Bigby-Williams et ce n’est absolument pas une bonne idée.

Un jugement criminel pourrait attendre Kavell Bigby-Williams, mais les représentants de l’Université d’Oregon, Dana Altman inclus, pourraient également subir des sanctions disciplinaires si de nouveaux détails concernant cette dernière affaire émergent dans le futur.

Mais qu’il y ait sanction ou non, l’optique est très mauvaise pour le head coach des Ducks.