Oklahoma State tape dans le mile et récupère Michael Weathers sur transfert après une excellente saison à Miami (OH).

Mike Boynton commence parfaitement son ère à Oklahoma State. Le nouvel head coach des Cowboys vient de frapper un (très) grand coup avec l’addition du prometteur Michael Weathers via transfert, en provenance de Miami (OH). L’information a été relevée par Jon Rothstein pour FanRags Sports en premier, puis le joueur a officialisé sur son compte Twitter.

L’ancien joueur des RedHawks sort d’une saison excellente pour sa première au sein des rangs universitaires. Il affichait une moyenne de 16.7 points, 4.8 passes et 4.2 rebonds, avec plus de 43% à trois points. Pourtant, il était non classé dans sa promotion de freshman, oublié bien loin des spotlights.

Une nouvelle preuve qu’il existe tellement de talents qui passent entre les mailles du filet ! Après son annonce de transfert, Miami (FL) avait fait de Michael Weathers une priorité absolue mais il en a décidé autrement en rejoignant Oklahoma State.

Très fort potentiel et petite star dans son Etat du Kansas, il n’a pourtant pas attiré les foules. Il a rejoint Miami (OH) pour y débuter son cursus universitaire mais dès les premiers matchs, on savait bien que le prospect n’allait pas y rester longtemps. Il y avait même une possibilité de le voir inscrire son nom à la Draft NBA, mais il a préféré rejoindre une université plus huppée.

C’est une excellente recrue pour Oklahoma State, qui récupère un meneur de jeu capable d’être productif et rapidement indispensable.

Il devra toutefois rester sur la touche la saison prochaine à cause des règles de transfert de la NCAA, mais il lui restera trois années d’éligibilité. Michael Weathers aura donc une saison pour s’adapter et s’entraîner avec ses nouveaux coéquipiers à Oklahoma State, histoire d’être prêt pour cette nouvelle étape dans sa carrière.

On le répète, Michael Weathers est un prospect très intéressant et on risque rapidement de reparler de lui dans le futur, lui qui possède encore une marge de progression assez énorme.