Kenyon Martin Jr. est devenu, dimanche soir, le deuxième fils d’un All-Star NBA à s’engager avec les Commodores de Vanderbilt pour son cursus en basketball universitaire.

Le fils de Kenyon Martin, “NCAA Player of the Year” à Cincinnati en 2000 puis All-Star NBA en 2004 au cours d’une carrière professionnelle longue de 15 ans, a succombé aux appels de Vanderbilt (plutôt que UCLA, TCU ou West Virginia) afin de jouer pour Jerry Stackhouse, fraichement nommé head coach des Commodores.

Le jeune ailier-fort sort du lycée de Sierra Canyon, en banlieue de Los Angeles, avec un classement modeste : 3-étoiles et le statut de 46ème meilleur joueur à son poste du pays (selon 247 Sports).

Il rejoint ainsi un second enfant de All-Star NBA à Vanderbilt. Scotty Pippen Jr., le fils du légendaire Scotty Pippen qui a remporté 6 titres de champion avec les Bulls de Chicago au cours d’une carrière de 17 ans dans la ligue professionnelle.

Kenyon Martin Jr. et Scotty Pippen Jr. se connaissent bien et ont déjà joué ensemble avec l’équipe de basketball lycéenne de Sierra Canyon, ces dernières saisons. En 2018-19, Sierra Canyon a obtenu un record de 32-3 et un titre de champion d’Etat en Californie.

La progéniture de Scotty Pippen est sorti du lycée avec, lui-aussi, un cote relativement modeste : 3-étoiles et le statut de 20ème meilleur meneur de jeu de la promotion nationale en 2019.

Avec l’engagement de Kenyon Martin Jr., Jerry Stackhouse possède à l’heure actuelle un effectif de 10 joueurs sous bourse universitaire, selon un rapport du Tennesseean. Les deux “fils de” rejoignent l’intérieur 4-étoiles Dylan Disu (#102) et l’arrière 3-étoiles Jordan Wright au sein de la classe de recrutement actuelle de Vanderbilt.

Lorsque Bryce Drew a été renvoyé à la fin de la dernière saison universitaire, les Commodores ont perdu 3 joueurs du précédent effectif : Matt Ryan a opéré un transfert en direction de l’université locale de Chattanooga, Yanni Wetzell a enregistré son nom dans le portail des transferts tandis que Simi Shittu s’est déclaré pour la Draft NBA, rejoignant un autre prospect de grand talant, Darius Garland, qui avait annoncé ses intentions professionnelles très tôt dans la saison (à la suite d’une blessure).

Simi Shittu peut toujours faire marche arrière avant le 29 mai, date limite de rétraction, et revenir sur le campus de Vanderbilt sans perdre une année d’éligibilité