Alors que la saison de basketball universitaire bat son plein, les annonces d’engagement de certains prospects de High School se poursuivent quant à leur futur au sein de la NCAA.

Les meilleurs prospects de la promotion 2019 (si ce n’est même 2020) révéleront dans les prochaines semaines ou les prochains mois dans quel programme ils évolueront. Cette semaine fut riche avec l’annonce du meilleur prospect de la classe de recrutement de 2019, James Wiseman, qui a décidé de rejoindre le campus de Memphis.

Mais cette annonce a éclipsé une autre addition de renom puisque Oregon recrute C.J. Walker.

Le natif d’Orlando, actuellement classé #24 de la promotion 2019 et #2 dans la catégorie des ailiers-forts, quitte sa Floride natale pour son cursus universitaire.

Il a refusé un nombre d’offres conséquentes, dont plusieurs programmes réputés comme Miami (FL) ou encore LSU. Ce sont bien les Ducks qui remportent ce dossier et la déclaration du prospect ne laisse aucun doute : il a eu un coup de coeur pour le campus.

“J’ai eu un coup de coeur pour le campus dès mes premiers pas. L’atmosphère qui y règne est incroyable, c’est l’endroit parfait pour se développer en tant que joueur et étudiant. Quand j’ai parlé avec le coaching staff lors de ma visite, j’ai ressenti cette ambiance familiale et on y est vraiment bien. C’est un choix logique pour moi et je suis très heureux d’être un Ducks !”

D’ailleurs, l’attraction fut dans les deux camps puisque l’on apprend que Oregon suit C.J. Walker depuis son année de sophomore au lycée. Un travail au corps de deux ans, qui paye ses fruits en ce mois de novembre.

C’est un recrutement assez normal lorsque l’on voit le style de jeu des Ducks, qui colle à merveille avec le profil du joueur : un ailier-fort capable d’évoluer au poste d’ailier, qui court, qui défend et qui ne calcule pas ses efforts.

Pour le complément d’information, C.J. Walker arrive avec une moyenne de 16.5 points, 9.4 rebonds et 2.4 contres acquise lors du dernier Nike EYBL. On peut entrevoir de telles statistiques dès ses débuts en basketball universitaire.

En tout cas, sans faire de bruit, le recrutement d’Oregon lors des dernières années est vraiment solide, et notamment avec une tête d’affiche sur la dernière promotion telle que Bol Bol.