Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Kelly Bryant QB Missouri
(Crédit photo : Missouri Athletics)

Missouri, l’épouvantail de la conférence SEC

Après un début de saison de football universitaire plutôt tranquille, on entre dans le vif du sujet avec le début des matchs de conférence. La conférence SEC a débuté son “marathon de matchs” et une équipe m’a tapé dans l’œil : il s’agit de Missouri, qui est bien parti pour jouer les troubles-fêtes dans la conférence.

Ah, Missouri, un programme toujours difficile à jouer chez eux et qui brille par son inconstance sur les dernières saisons (malgré la saison à 8 victoires en 2018).

Mais, en 2019, les attentes sont immenses chez les fans malgré le départ de son quarterback vedette, Drew Lock. L’expérience est présente et le recrutement des Tigers a été de qualité, surtout au poste de quarterback.

Kelly Bryant, l’énorme coup de Missouri

L’ancien quarterback titulaire de Clemson, Kelly Bryant, est arrivé sur le campus de Columbia. Le talentueux prospect, qui avait explosé en 2017 avec des statistiques très solides (2.802 yards à plus de 65% au lancer, 13 TDs et 8 INTs), a perdu sa place de titulaire au profit de Trevor Lawrence. Du coup, voyant sa place sur le banc, il a décidé de tester le marché des transferts pour sa dernière saison d’éligibilité.

Forcément, Kelly Bryant a eu l’embarras du choix avec un bon nombre d’offres, dont plusieurs en SEC (Auburn ou South Carolina). Mais Missouri remporte le dossier avec la promesse du poste de quarterback titulaire immédiat.

A l’intersaison, le plus grand point d’interrogation des Tigers se situait à ce poste. Maintenant, avec l’ajout de l’ancien joueur de Clemson, Missouri possède un groupe offensif vraiment intéressant avec du talent sur chaque poste.

Kelly Bryant apporte une nouvelle vision sur le jeu offensif. Il peut courir afin d’empocher des yards et il se détache, surtout, en tant que passeur d’exception, avec une très bonne vision de jeu. Le quarterback est qui plus est bien protégé, avec des prospects NFL comme Tre’Vour Wallace-Simms ou encore Yasir Durant sur la ligne offensive. On n’oublie pas le tight end Albert Okwuegbunam, qui risque d’être sélectionné dans les premiers tours de la prochaine Draft NFL tant il est un prospect exceptionnel.

En bref, Kelly Bryant est parfaitement entouré cette saison, ce qui lui permet d’exprimer sereinement son talent.

Dès son premier match avec Missouri, il a posé les bases avec un match de qualité sur le terrain de Wyoming (31/48, 423 yards, 2 TDs et 1 INT), mais il n’a pas pu empêché la défaite des Tigers (31-37), qui fait vraiment mal…

Des objectifs réalistes de titre en SEC ?

Missouri est taillé pour réaliser de beaux résultats en SEC.

Le potentiel offensif est incroyable, il existe une vraie expérience, les joueurs savent jouer ensemble et des prospects peuvent se rendre en NFL dès la fin de la saison. Mais il reste l’interrogation du jeu au sol.

En effet, les running backs Larry Rountree III et Tyler Badie déçoivent un peu, avec, certes, un peu moins de ballons que d’habitude en ce début de saison… Cependant, Larry Rountree III est un monstre qui monte en puissance et qui devrait éclipser aisément la barre des 1.000 yards en fin de saison, même avec moins d’actions.

Larry Rountree III RB Missouri vs Tennessee 2017
(Crédit photo : Missouri Athletics)

Ensuite, défensivement, Missouri reste une valeur sûre.

La paire de linebackers composée de Cale Garrett et Nick Bolton est aussi excellente que complémentaire. La ligne défensive demeure elle-aussi productive, surtout contre le jeu au sol. Il existe encore quelques doutes au niveau du secondary et notamment chez les safeties, mais rien de bien inquiétant à l’heure actuelle (la prestation sur le dernier match contre South Carolina a effacé quelques doutes, il faut voir maintenant sur la durée).

N’oublions pas les équipes spéciales où le senior Richaud Floyd reste une menace sur les retours de punt.

D’une manière générale, Missouri peut très bien être le dauphin d’Alabama cette saison dans la conférence SEC. Le chaînon manquant, Kelly Bryant, a rapidement pris ses marques et assume son statut de leader offensif de cette équipe.

Malheureusement, les Tigers sont bannis d’après-saison à cause d’un scandale de fraude académique, ce qui laisse un goût amer tant on aurait entrevu l’équipe à un Bowl. Les seniors pouvaient quitter Missouri sur transfert à la suite de cette annonce, mais aucun n’est parti. Preuve de la solidité et de la réputation grandissante des Tigers.

En tout cas, il sera intéressant de voir la suite de la saison au sein d’une conférence SEC assez homogène (surtout quand on voit les résultats de cette semaine), en dehors de l’ogre qu’est Alabama.

Plus de lecture ?
Florida Defensive Backs Celebration 2019
Florida est-il l’adversaire idéal pour battre LSU ?