Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Justin Fields QB Ohio State Buckeyes 2019
(Crédit Photo : Joe Maiorana - USA TODAY Sports)

“CFB Preview” : Justin Fields ne suffira pas à Ohio State pour soulever le titre

16-0. Puis, arrêt des moteurs. Fin de saison à Ohio State.

Le Fiesta Bowl en 2019 face à Clemson a rapproché un peu plus Ohio State du titre national. Les Buckeyes ont mené 16 à 0 lors de la première mi-temps avant de voir leur avantage fondre. Clemson repasse devant en fin de match avant qu’une interception lancée par Justin Fields ne mette fin définitivement à une très belle saison.

Avant de jouer cette demi-finale, qui restera longtemps dans les mémoires tant le niveau de jeu proposé était somptueux, les Buckeyes ont réalisé un exercice 2019 de haute voltige pour se classer #2 à l’AP Top 25.

13 rencontres disputées. 13 succès, avec la manière, et une victoire écrasante lors de “The Game” face aux ennemis de Michigan (56-27).

La nouvelle ère sous Ryan Day a débuté sur les chapeaux de roue après le départ précipité de Urban Meyer. Et, pourtant, celui qui n’était pas forcément pressenti pour prendre la casquette de head coach fait aujourd’hui de Ohio State un des trois grands favoris pour le titre avec Clemson et Alabama.

Projections des équipes de conférence Big Ten (dont Ohio State), selon SP+ :

Bill Connelly développe depuis 2008 (chez Football Outsiders puis chez ESPN) une base de données statistiques, appelée SP+, afin de classer les 130 équipes inscrites de FBS selon une mesure prédictive de l’efficacité du niveau de jeu, ajustée selon plusieurs critères évolutifs.

Avant chaque saison, il publie un classement de pré-saison afin de projeter le niveau de jeu de chaque équipe. Celui-ci est principalement composé de 3 facteurs prédictifs : le retour de production, le niveau de recrutement récent et l’histoire récente des performances en match.

Le classement des équipes de la conférence Big Ten selon SP+ :

 
Projections de pré-saison (SP+) en conférence Big Ten – 2020
Classement Equipe Général Attaque Défense
#2 Ohio State 29.7 44.2 (3) 14.5 (5)
#5 Penn State 23.8 39.0 (11) 15.3 (11)
#9 Wisconsin 21.6 36.0 (17) 14.3 (4)
#16 Michigan 16.1 32.4 (31) 16.4 (14)
#20 Minnesota 13.9 40.8 (6) 26.9 (58)
#25 Nebraska 12.5 39.2 (10) 26.7 (55)
#27 Indiana 11.6 34.4 (22) 22.7 (39)
#29 Iowa 11.0 27.7 (65) 16.6 (16)
#45 Michigan State 4.6 22.1 (106) 17.4 (21)
#46 Purdue 4.2 32.8 (29) 28.5 (70)
#50 Northwestern 3.8 20.6 (110) 16.8 (17)
#61 Illinois 0.5 26.3 (81) 25.8 (51)
#66 Maryland -1.4 28.4 (59) 29.9 (78)
#102 Rutgers -8.4 19.7 (113) 28.1 (68)
 

Justin Fields, encore plus un tueur au sol ?

Ce n’est pas une surprise : Ohio State est un grand favori pour le titre.

Mais, contrairement à d’autres favoris des dernières années, les Buckeyes doivent répondre à plus de questions. Et cela commence avec le leader de l’équipe : Justin Fields.

Remplaçant de Jake Fromm à Georgia en 2018 pour sa saison freshman, il est devenu l’un des meilleurs quarterbacks du pays avec Ohio State après son transfert. Cette saison, les suiveurs du football universitaire regarderont évidemment de près sa bataille à distance avec Trevor Lawrence.

Les deux quarterbacks sont comparés depuis le lycée. Et on en parlait déjà il y a 3 ans sur le site. Mais, depuis le début, Justin Fields possède quelque chose que son vis-à-vis n’a pas : un excellent jeu de course.

Avec moins de 10 courses tentées par match pour 35 yards courus en moyenne, Justin Fields n’a pas abusé des QB draws. Pourtant, il possède les armes pour être aussi menaçant qu’un Jalen Hurts à Oklahoma la saison passée (16.6 tentatives pour 92 yards par match).

Le junior sera sûrement obligé de courir davantage cette saison quoi qu’il arrive. J.K. Dobbins, que l’on voyait déjà comme un futur joueur NFL en 2017, et ses 2.000 yards se sont envolés vers la NFL et laissent un grand vide.

Master Teague III, deuxième meilleur coureur de l’effectif la saison passée avec 789 yards, est amené naturellement à devenir titulaire. Ou tout du moins, à le partager avec Trey Sermon, qui arrive en provenance de Oklahoma sur transfert. Le senior a toujours partagé le temps de jeu disponible avec d’autres running backs sur le campus de Norman. Et cela ne devrait pas changer cette saison avec Master Teague III.

Les deux hommes devront être complémentaires pour soulager Justin Fields.

Si le candidat au Heisman Trophy est capable de courir 100 yards lors d’un match, l’équilibre entre le jeu de passe et le jeu de course est primordial pour Ryan Day. Le head coach compte sur son groupe de coureurs pour répondre présent.

Si on l’attend davantage sur le jeu de course, Justin Fields restera un lanceur hors-pair. Avec 3.273 yards et 41 TDs (pour 3 INTs) en 2019, il a prouvé que son bras pouvait être très précis. Il a surtout pu se reposer sur une escouade de receveurs remplie avec 6 receveurs avec au moins 20 réceptions.

Cette densité a offert aux Buckeyes une multitude de jeux de passe pour déboussoler l’adversaire. Absolument tous les tracés pouvaient être exécutés.

Mais, voilà, Ohio State perd 4 de ces 6 receveurs et notamment Binjimen Victor et K.J. Hill. Par chance, Chris Olave (849 yards, 12 TDs) est celui qui a amassé le plus de yards et lui revient sur le campus de Columbus en 2020.

Les choix pourraient être moindres cette saison et Justin Fields espère faire de son coéquipier un excellent receveur numéro 1. D’autant plus que Chris Olave a les moyens de réceptionner pour plus de 1.200 yards.

A ses côtés, Garrett Wilson est également amené à produire plus après une saison freshman prometteuse (30 réceptions pour 432 yards). Une poignée de jeunes receveurs obtiennent des responsabilités en second rideau, à commencer par Julian Fleming.

Le receveur 5-étoiles est le 3ème meilleur prospect national de la classe de recrutement en 2020.

Le pass rush est-il assez talentueux ?

La question est simple. Cependant, on peut se la poser tant le pass rush a reposé sur le monstre qu’était Chase Young en 2019.

Sélectionné en 2ème position générale de la dernière NFL Draft, le defensive end a marché sur les lignes offensives adverses pendant son cursus à Ohio State. Auteur de 16.5 sacks (!) en 12 rencontres, il est devenu le deuxième meilleur sacker de l’histoire du football universitaire, derrière Mike Vrabel (qui a joué quatre saisons contre trois pour Chase Young).

L’ancien des Buckeyes était confronté à chaque fois à une prise à deux. Pourtant, ses coéquipiers n’en ont pas forcément profité pour mettre une grosse pression sur le quarterback adverse. Chase Young a tellement dominé qu’on se demande quel est le réel niveau de la ligne défensive pour 2020.

Tyreke Smith et surtout Zach Harrison, jeune sophomore, auront la lourde tâche de perpétuer le travail du pass-rush de la saison passée.

Le départ de l’outside linebacker Malik Harrison est aussi un coup dur sur le second rideau, mais les trois titulaires auront l’avantage d’être expérimentés.

La situation est quelque peu identique dans le secondary.

Shaun Wade a vécu la défaite des siens sur la touche, alors que Ohio State menait 16-0 contre Clemson. Exclu pour targeting sur Trevor Lawrence, il n’a pas fini la saison comme il le souhaitait. Mais comptez sur lui pour se venger en 2020. Le cornerback est l’un des meilleurs du pays à son poste et sera le leader d’un secondary qui perd ses trois autres titulaires.

Alors que les Buckeyes sont une usine à defensive backs, il faudra renouveler davantage cette saison avec les départs des cornerbacks Jeff Okudah et Damon Arnette et du safety Jordan Fuller. Que des gros noms qui formaient une défense contre la passe exceptionnelle.

Le défi est immense pour les nouveaux titulaires, d’autant plus que la pression sur le quarterback sera peut-être moins forte devant.

Parti deux ans en NFL pour tenter sa chance chez les professionnels, Kerry Coombs est de retour à Ohio State en tant que nouveau coordinateur défensif et assistant en charge des defensive backs.

Révélateur de talents (Marshon Lattimore, Denzel Ward, etc…), les fans comptent sur lui pour développer de nouvelles pépites.

Ohio State peut-il compenser les départs ?

Au final, Ohio State ne perd pas énormément de joueurs… mais la plupart de ses playmakers/leaders, à commencer en défense par Chase Young et Jeff Okudah.

La présence de Justin Fields rassure tout le monde tant le quarterback double-menace est exceptionnel. Sa relation avec Chris Olave sera une attraction nationale sans l’ombre d’un doute et il risque de faire également des étincelles au sol.

Les Buckeyes n’étaient pas loin d’un College Football Playoff Championship Game en 2019. Ils peuvent prétendre au titre cette saison… si :

  • L’escouade de receveurs se trouve de nouvelles mains fiables.
  • Le pass-rush limite le départ de Chase Young.
  • Shaun Wade n’est pas isolé dans le secondary.

Au moins, Ryan Day sait dans quelle direction se diriger.

Toutefois, est-ce que ce sera suffisant pour retrouver le College Football Playoff ? Seul l’avenir nous le dira.

Plus de lecture ?
Trevor Lawrence QB Clemson Tigers CFP Championship Game 2020 vs LSU
“CFB Preview” : le College Football Playoff tend à nouveau les bras à Clemson