Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
(Crédit P
(Crédit photo : Grégory Shamus - Getty Images)

“CFB Preview” : est-il possible que Michigan enchaine les défaites ?

Prendre un nouveau départ. Tel sera l’objectif de Michigan en 2020.

Des départs, justement, les Wolverines en ont subi beaucoup cet été et à des positions majeures. Bien que décevant par rapport aux attentes, Shea Patterson ne mènera plus l’attaque de Jim Harbaugh. Josh Uche ne courra plus après les quarterbacks adverses et la ligne offensive, si dominante l’an passé, est décimée. 

De nouveaux visages sont attendus à Ann Arbor en cette nouvelle saison de football universitaire. Même si les Wolverines semblent un cran en-dessous, la patience de Jim Harbaugh sera une nouvelle fois mise à rude épreuve. 

Projections des équipes de conférence Big Ten (dont Michigan), selon SP+ :

Bill Connelly développe depuis 2008 (chez Football Outsiders puis chez ESPN) une base de données statistiques, appelée SP+, afin de classer les 130 équipes inscrites de FBS selon une mesure prédictive de l’efficacité du niveau de jeu, ajustée selon plusieurs critères évolutifs.

Avant chaque saison, il publie un classement de pré-saison afin de projeter le niveau de jeu de chaque équipe. Celui-ci est principalement composé de 3 facteurs prédictifs : le retour de production, le niveau de recrutement récent et l’histoire récente des performances en match.

Le classement des équipes de la conférence Big Ten selon SP+ :

 
Projections de pré-saison (SP+) en conférence Big Ten – 2020
Classement Equipe Général Attaque Défense
#2 Ohio State 29.7 44.2 (3) 14.5 (5)
#5 Penn State 23.8 39.0 (11) 15.3 (11)
#9 Wisconsin 21.6 36.0 (17) 14.3 (4)
#16 Michigan 16.1 32.4 (31) 16.4 (14)
#20 Minnesota 13.9 40.8 (6) 26.9 (58)
#25 Nebraska 12.5 39.2 (10) 26.7 (55)
#27 Indiana 11.6 34.4 (22) 22.7 (39)
#29 Iowa 11.0 27.7 (65) 16.6 (16)
#45 Michigan State 4.6 22.1 (106) 17.4 (21)
#46 Purdue 4.2 32.8 (29) 28.5 (70)
#50 Northwestern 3.8 20.6 (110) 16.8 (17)
#61 Illinois 0.5 26.3 (81) 25.8 (51)
#66 Maryland -1.4 28.4 (59) 29.9 (78)
#102 Rutgers -8.4 19.7 (113) 28.1 (68)
 

L’attaque repart d’une feuille blanche avec Dylan McCaffrey

La saison écoulée ne restera pas dans les annales à Ann Arbor.

Classés 7ème à l’aube du dernier exercice, les Wolverines ont déçu. Les hommes de Jim Harbaugh chutent d’entrée contre Wisconsin après deux victoires inaugurales. Puis contre Penn State. Puis contre Ohio State. Les forces majeures de la conférence Big Ten, là où l’on attendait Michigan.

De belles victoires face à Iowa ou Notre Dame n’y changeront rien. L’ère de Shea Patterson à Ann Arbor s’achève sans grand relief. Et les Wolverines, eux, doivent presque repartir de zéro

Le nom de McCaffrey est un nom qui peut faire peur en football américain. Hélas, chez les Wolverines, il est prénommé Dylan. 

Sans Shea Patterson, non-sélectionné à la dernière Draft NFL, Michigan entame un nouveau cycle avec Dylan McCaffrey au poste de quarterback. Ancienne recrue 4-étoiles, le petit frère de Christian est certes talentueux mais il n’a jamais convaincu durant ses 2 dernières saisons chez les Wolverines. Si le costume semble un peu grand, il profite du bénéfice du doute. Et, à la vue des performances décevantes de son prédécesseur, il pourrait en surprendre plus d’un.

D’autant que son habilité à courir pourrait être appréciée du coordinateur offensif Josh Gattis. Jim Harbaugh possèdera-t-il enfin un quarterback décent ?

Derrière lui, Joe Milton, devrait vite entrer dans la conversation en cas de mauvaises performances de Dylan McCaffrey. Malheureusement pour les 2 quarterbacks, les cibles aériennes ne sont pas les meilleures du pays.

Donovan Peoples-Jones s’en est allé pour Cleveland enNFL et seul Nico Collins semble être une cible regulière. Auteur d’une saison à 729 yards et 7 TDs, il endossera cette saison le costume de receveur numéro 1. Derrière lui, les jeunes Ronnie Bell et Giles Jackson, déjà présents l’an passé, devront progresser pour aider leur lanceur. 

Au sol, Michigan comptera sur les retours de Zach Charbonnet, excellent avec 726 yards et 11 TDs en 2019, et Hassan Haskins. Si le talent des deux running backs n’est plus à prouver, le départ de 4 titulaires sur la ligne offensive devrait entacher leur rendement.

Le sophomore Jaylen Mayfield, titulaire au poste de right tackle, se sentira sans doute bien seul. Plusieurs joueurs se disputeront les places laissées vacantes et aucun prétendant ne peut faire valoir son expérience.

Vous l’aurez compris : à ce jour, les incertitudes offensives sont nombreuses à Michigan.

Bon point : de la continuité et des jeunes prometteurs en défense 

Si l’attaque fait peu neuve (ou presque), de nombreux visages connus sont de retours à Ann Arbor en défense.

Têtes d’affiches de l’escouade, le senior Kwity Paye (6.5 sacks, 12 TFLs) et le junior Aidan Hutchinson (4.5 sacks, 10 TFLs) seront les deux titulaires aux postes de defensive end. Tous les deux espéreront taper dans l’oeil des scouts en prévision de la Draft NFL. Ils seront épaulés par l’emblématique Carlo Kemp, pour une 5ème saison, au poste de defensive tackle.

Les Wolverines ont de la ressource à cette position de defensive tackle puisque l’effectif compte 6 athlètes avec de l’expérience en NCAA. Parmi eux, Mazi Smith et Chris Hinton font figure de favoris pour la deuxième place de titulaire. 

Le poste de linebacker est lui aussi très prometteur sur le papier.

Le très prometteur sophomore Cameron McGrone (4 sacks, 9.5 TFLs), qui a brillamment remplacé Josh Ross lorsque ce dernier était blessé, devrait glisser au poste d’outside linebacker. Les deux joueurs formeront le futur de la défense des Wolverines. Aussi, l’excellent Michael Barrett devrait remplacer Khaleke Hudson (102 plaquages) dans le rôle de VIPER, hybride linebacker-safety-pass rusher, tant apprécié à Ann Arbor. 

Et tous ces jeunes devraient aider à compenser le départ des vétérans/leaders de longue date, tels que Jordan Glasgow (89 plaquages, 5 sacks, 7 TFLs) et Josh Uche (8.5 sacks).

L’arrière garde défensive semble être, elle-aussi, profonde et talentueuse.

Ambry Thomas, très bon l’an passé avec 3 INTs et 7 passes défendues, est de retour et d’autres cornerbacks de talents viendront le suppléer. Ainsi, Vincent Gray, D.J. Turner ou Germon Green seront en concurrence pour obtenir du temps de jeu. Le duo de safeties est également de retour. Aux côtés du senior Brad Hawkins, on attend une nette progression du sophomore Daxton Hill afin de protéger la end-zone des Wolverines.

Contrairement à l’attaque, la défense des Wolverines présente de nombreuses certitudes. Don Brown possède le matériel pour s’amuser, lui qui entame une 5ème saison en tant que coordinateur offensif.

Un monde où Michigan enchaine les défaites ?

Bien qu’il ait été modifié par la conférence Big Ten pour répondre aux impératifs (sanitaires et sécuritaires) causés par le COVID-19, le calendrier qui attend les Wolverines a de quoi faire peur.

Même sans un déplacement à Seattle pour y affronter les Huskies de Washington.

Michigan devait, en toute logique, empocher deux victoires hors-conférence face à Ball State puis Arkansas State pour ouvrir la saison. Il n’en sera rien. À la place, l’ouverture (programmée) de saison contre Purdue peut devenir un piège avant un voyage périlleux à Minnesota et la réception encore plus dangereuse de Penn State. Et, deux semaines plus tard, il faudra jouer la rivalité face à Michigan State.

La suite ? Un enfer pour les Wolverines.

Deux déplacements consécutifs à Indiana (où Michigan rencontre souvent des soucis) puis à Ohio State pour “The Game”. Il faut remonter à 2000 pour trouver la dernière victoire de Michigan à Columbus. Voilà. Et la réception de Wisconsin en dernière étape d’un triptyque rend les mois d’octobre-novembre complètement dantesque.

Si l’attaque ne trouve pas son rythme, il existe un monde dans lequel Michigan enchaîne les défaites. La goutte de trop pour Jim Harbaugh ?

Plus de lecture ?
Zac Thomas QB Appalachian State Mountaineers vs Louisiana Sun Belt Championship 2019
“CFB Preview” : présentation de la conférence Sun Belt