Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Trevor Lawrence QB Clemson Tigers CFP Championship Game 2020 vs LSU
(Crédit photo : Jeff Siner - The Charlotte Observer)

“CFB Preview” : le College Football Playoff tend à nouveau les bras à Clemson

Le début de saison moyen de Clemson a laissé des doutes sur leur capacité à conserver le titre national obtenu au College Football Playoff, en 2018. Ils ont échappé d’un cheveu à un upset à North Carolina pour conclure le mois de septembre. Quels étaient ces Tigers ?

Trevor Lawrence s’est réveillé en octobre et Clemson a enclenché la surmultipliée.

Les champions en titre ont terminé la saison régulière sans jamais marquer moins de 45 points (hormis les 38 points contre South Carolina). Et, pour marquer l’histoire, ils sont devenus la première équipe depuis 1972 à enchainer 4 succès avec plus de 45 points d’écart. Certes, la conférence ACC n’était certainement pas à son meilleur niveau et les Tigers ont survolé les débats sans vraie compétition.

Une fois qualifié au College Football Playoff, non sans débats, Clemson s’est formidablement dépatouillé de Ohio State lors du Fiesta Bowl… avant de prendre la foudre face à LSU pour le CFP Championship Game.

En une décennie, Dabo Swinney a construit une dynastie sur les terres de Caroline du Sud. Peut-il rebondir en 2020 et récupérer un 3ème titre national en 5 ans ?

Projections des équipes de conférence ACC (dont Clemson), selon SP+ :

Bill Connelly développe depuis 2008 (chez Football Outsiders puis chez ESPN) une base de données statistiques, appelée SP+, afin de classer les 130 équipes inscrites de FBS selon une mesure prédictive de l’efficacité du niveau de jeu, ajustée selon plusieurs critères évolutifs.

Avant chaque saison, il publie un classement de pré-saison afin de projeter le niveau de jeu de chaque équipe. Celui-ci est principalement composé de 3 facteurs prédictifs : le retour de production, le niveau de recrutement récent et l’histoire récente des performances en match.

Le classement des équipes de la conférence ACC selon SP+ :

 
Projections de pré-saison (SP+) en conférence ACC – 2020
Classement Equipe Général Attaque Défense
#3 Clemson 27.0 43.4 (4) 16.4 (13)
#17 North Carolina 16.0 39.7 (8) 23.7 (44)
#23 Miami (FL) 12.6 27.9 (63) 15.2 (9)
#26 Florida State 12.0 32.6 (30) 20.6 (33)
#32 Virginia Tech 10.2 29.9 (46) 19.7 (29)
#41 Louisville 6.7 37.2 (14) 30.5 (84)
#42 Pittsburgh 6.0 22.4 (103) 16.4 (12)
#44 Virginia 5.2 27.7 (64) 22.5 (37)
#58 Georgia Tech 1.3 22.3 (104) 21.0 (35)
#62 NC State 0.2 26.8 (76) 26.6 (53)
#69 Duke -1.7 19.0 (116) 20.7 (34)
#71 Boston College -2.2 29.8 (52) 32.0 (92)
#81 Wake Forest -3.7 23.5 (99) 27.2 (60)
#95 Syracuse -6.4 25.5 (85) 31.9 (91)
 

Le meilleur duo offensif du pays joue à Clemson, sans aucune question

Quarterback, junior, Trevor Lawrence.

Running back, senior, Travis Etienne.

Leur seule présence propulse instantanément l’attaque de Clemson au sommet de la hiérarchie nationale. Trevor Lawrence (3.665 yards à 66%, 36 TDs et 8 INTs) est un candidat légitime pour remporter le Heisman Trophy et est peut-être le meilleur quarterback/joueur du pays. Travis Etienne (207 portées, 1.614 yards, 19 TDs), revenu chez les Tigers à la surprise générale, fait partie des meilleurs running backs de la ligue universitaire.

Vous tenez là, sans aucune question, le meilleur duo offensif en 2020. Et leur retour indique que l’attaque devrait conserver une moyenne de points marqués aux alentours des 45 points.

Toutefois, l’état du reste de l’attaque des Tigers cause un certain nombre de questions.

L’escouade de receveurs doit composer sans ses deux meilleurs éléments. Tee Higgins (1.167 yards, 13 TDs) s’est envoyé pour la NFL tandis que la nouvelle superstar aérienne, Justyn Ross, a subi une lourde opération chirurgicale à l’intersaison et est déjà forfait pour le reste de l’année. Cependant, Clemson peut toujours composer avec 3 des 6 meilleures cibles de 2019.

Amari Rodgers (426 yards, 4 TDs) reçoit tout le poids de l’activité aérienne sur ses épaules pour son année de senior et il devrait être capable de la tenir sans véritable souci. Il est qui plus est accompagné de Joseph Ngata et Frank Ladson, deux prometteurs receveurs sophomores.

Et Travis Etienne peut toujours donner un coup de main en sortie de backfield, si nécessaire.

Clemson devrait contenir les lourdes pertes chez les receveurs avec un lanceur de la qualité de Trevor Lawrence. Par contre, les (très) lourdes pertes sur la ligne offensive, rien n’est moins certain.

Quatre titulaires de la saison passée se sont faits la malle, dont le guard John Simpson (First-Team All-American) et le center Sean Pollard (All-ACC à deux reprises). Seul le junior Jackson Carman revient. Et pour une équipe qui joue le titre national, c’est peu.

On peut tout de même dénicher une bonne nouvelle au milieu de cette recomposition totale. Avec la flopée de blowouts, la ligne offensive a tourné lors de chaque match ou presque. Les remplaçants n’arrivent donc pas sans aucune expérience… et Dabo Swinney semble être confiant envers ceux-ci.

Il a gagné le bénéfice du doute après les saisons.

Et, malgré les questions, Clemson devrait sans aucun doute proposer l’une des toutes meilleures animations offensives.

Une excellente ligne défensive… et de la reconstruction

Depuis l’arrivée de Brent Venables sur le campus de Clemson en 2012, les Tigers sont devenus une superpuissance défensive en football universitaire. Et ils ont franchi une marche supérieure depuis 2016.

Les recrues 4- et 5-étoiles ont commencé à poser leurs valises sous la direction du coordinateur défensif. Plus précisément, la ligne défensive s’est mis à concentrer les meilleurs talents du pays. 2018 en est l’exemple le plus parlant : Christian Wilkins (recrue 4-étoiles et 1er TDD), Clelin Ferrell (recrue 4-étoiles et 1er TDD), Dexter Lawrence (recrue 5-étoiles et 1er TDD) et Austin Bryant (recrue 4-étoiles et 4ème TDD) étaient alignés les uns aux côtés des autres.

Oui, Clemson s’est trouvé dans l’obligation de remplacer la totalité de l’une des meilleures lignes défensives de la dernière décennie en 2019. Et, aussi incroyable soit-il, le niveau de jeu défensif est quasiment resté à la l’identique.

Meilleure nouvelle : les nouveaux venus n’ont pas quitté les Tigers et reviennent pour causer toujours plus de dégâts en 2020.

Le defensive end 5-étoiles Xavier Thomas se présente en tant que potentielle superstar à l’aube de son année junior. Il pourra terroriser les quarterbacks adverses avec le senior Justin Foster (4.5 sacks, 6 TFLs) et, potentiellement, avec la recrue 5-étoiles Myles Murphy (#1 DE, #7 National).

Le centre de la ligne pourrait bien être encore plus effrayant. Tyler Davis peut exploser après une campagne de freshman réussie (5.5 sacks 3.5 TFLs) et Clemson obtient le renfort de la meilleure recrue nationale en 2020, le defensive tackle Bryan Bresee. The rich keeps on getting richer.

A vrai dire, le maintien de la ligne défensive à un excellent niveau a surtout été aidé par la présence d’Isaiah Simmons (107 plaquages, 8 sacks, 8 TFLs, 10 passes défendues et 3 INTs) au poste de middle linebacker.

Malheureusement, le récipient du Butkus Award a rejoint la ligue professionnelle et laisse sa place au senior James Skalski (105 plaquages, 4.5 sacks, 3 TFLs). Bien que la perte d’Isaiah Simmons soit très lourde, au même titre que celle de Chad Smith, il devrait faire mieux que tenir la baraque. D’autant plus que les prometteurs Baylon Spector, Jake Venables et Mike Jones seront à ses côtés.

Le secondary subit également des pertes significatives à l’aube d’une nouvelle saison. Les lignes arrières étaient devenus le point fort des Tigers en 2019 avec le cornerback A.J. Terrell ainsi que les safeties Tanner Muse et K’Von Wallace. Les trois athlètes se sont envolés pour la NFL et la position défensive la plus expérimentée devient la moins expérimentée.

Le cornerback junior Derion Kendrick et le safety senior Nolan Turner (16 passes défendues, 4 INTs combinées) devraient composer un duo plus que solide, supporté par les sophomores inexpérimentés Joseph Charleston et Andrew Booth.

Toutefois, les incertitudes du back-seven ont de grandes chances d’être compensées par l’excellence de la ligne défensive et le talent de Brent Venables sur le bord du terrain.

L’une des meilleures défenses du pays ne disparaîtra pas de sitôt. Au contraire.

Sur la route d’un 6ème titre de conférence ACC consécutif

Possiblement l’attaque la plus performante et efficace en 2020.

Une des défenses les plus talentueuses avec des playmakers d’élite sur la ligne.

Une conférence ACC où la concurrence la plus sérieuse des Tigers connait toujours une phase de construction plus ou moins sérieuse.

On veut bien débattre sur la possibilité (réelle) que North Carolina puisse détrôner Clemson de son piédestal. Mais, à l’heure actuelle et jusqu’à preuve du contraire, les Tigers demeurent les grands favoris afin de conserver leur couronne pour une 6ème année consécutive.

En même temps, Clemson a fixé un record de 69 victoires en l’espace de 5 ans et la défaite au CFP Championship Game contre LSU marquait la fin d’une série de 29 victoires de suite. Dabo Swinney a construit une véritable dynastie en Caroline du Sud et elle ne montre aucun signe de faiblesse.

Et si l’on jette un coup d’oeil sur la composition du calendrier (avant tout report ou annulation), il est difficile de trouver une défaite… hormis lors du déplacement sur le campus de Notre Dame. Autant dire que le titre de conférence ACC pourrait bien être une nouvelle formalité.

Une 6ème qualification au College Football Playoff est quasiment dans la poche avant que la saison de football universitaire ne débute.

Plus de lecture ?
Mike Norvell Florida State Seminoles Head Coach 2020
“CFB Preview” : rendez-vous en terre inconnue à Florida State