Généralement, les fans de football universitaire aux Etats-Unis profitent de l’Apple Cup une semaine après Thanksgiving. Mais cette saison, le calendrier leur offre une des plus belles rivalités du pays pour ce week-end de fête.

Entre quelques plats savoureux, rien de mieux qu’un match de football aussi alléchant.

D’un côté, #8 Washington State. De l’autre, #16 Washington.

On peut penser que les Cougars se placent en tant que favoris logiques devant leur public à Pullman, mais les Huskies pourraient bien mettre un terme à la belle série de Washington State. Certes, la hype autour de “Wazzu”, de Gardner Minshew et de sa moustache laissent penser une victoire des locaux. Ceci dit, Washington réalise une saison honorable malgré les déceptions, qui pourrait se terminer avec un succès sur son rival historique.

Une chose est sûre : l’Apple Cup entre les deux rivaux du Nord-Ouest, les mieux classées de la conférence, est un argument de taille pour se lever dans la nuit de vendredi à samedi à 2 heures du matin.

 

Un passé totalement déséquilibré en faveur de Washington

 

Entre une université située dans la plus grande ville de l’Etat, à Seattle, et l’autre à Pullman, dans une ville moyenne située à l’extrême est de l’Etat, la différence de niveau depuis la création des deux programmes est compréhensible.

Il est évidemment plus facile de se développer avec des installations de grande qualité et en attirant les meilleurs joueurs. Washington possède un large avantage depuis le premier duel joué en 1900 : 72 victoires pour 32 défaites et 6 matchs nuls.

Les Huskies n’ont jamais concédé trois défaites de suite tandis que les Cougars, eux, ont l’habitude de connaître des périodes de disette, à l’image de celle en cours. Cela fait maintenant cinq ans que Washington met la main sur le trophée. Un trophée qui est souvent un tournant pour le vainqueur de la rencontre, comme en 2016.

L’Apple Cup a été primordiale pour les hommes de Chris Petersen puisque elle a permis aux Huskies de remporter la division Pac-12 North, puis la conférence, avant de se qualifier pour le College Football Playoff.

Cette saison, les rôles sont inversés, ce que personne ne voyait réellement venir.

Avec une victoire ce vendredi soir, les Cougars pourraient à leur tour connaître un périple identique puisque ils seraient encore dans la course au College Football Playoff.

 

Washington State est-il réellement favori ?

 

Selon les bookmakers, cela est en tout cas un fait.

Pour la première fois depuis 2006 (!), Washington State est considéré comme le vainqueur probable de cette rencontre. Outre le fait que les Cougars joueront sur leur terrain, ils réalisent une saison exceptionnelle et au vu de ce qu’ils ont montré, ils possèdent les armes pour renverser leurs voisins.

Avec une seule défaite concédée cette saison face à USC dans le dernier quart-temps (36-39), Washington State détient un record de 10-1, gonflé par deux victoires sur des adversaires classés (Oregon et Stanford) et un succès sur Utah, qui est déjà qualifié pour la finale de conférence.

Derrière le quarterback Gardner Minshew, surprenant de réalisme, qui a rapidement effacé le souvenir de Luke Falk (4.325 yards et 36 TDs pour seulement 7 INTs), les Cougars possèdent la meilleure attaque en conférence Pac-12 en termes de yards (482 par match) et de points (40.5).

La fameuse attaque “Air Raid” de Mike Leach détruit toutes les défenses qu’elle croise.

 

 

Mais pour une fois, une défense pourrait bien résister aux bombes de Gardner Minshew.

Celle de Washington est la meilleure de la conférence avec 16.6 points encaissés de moyenne. C’est évidemment la force majeure des Huskies, qui se sont appuyés dessus pour battre Utah (21-7), BYU (35-7) ou encore Stanford (27-23).

Des victoires qui cachent en revanche trois grosses désillusions : Washington a connu trois revers qui se sont joués à très peu de choses (Auburn, Oregon et California). C’est simple, l’écart combiné de ces défaites est de 10 points. Avec une attaque plus régulière et des blessures en moins, la saison des violets aurait pu connaître un tout autre scénario.

Il n’est néanmoins pas trop tard pour se reprendre et les retours récents de l’infirmerie de Jordan Miller (cornerback), D.J. Beavers (linebacker) et Shane Bowman (defensive end) pourraient faire la différence face à Washington State.

 

Soixante minutes (ou plus) qui détermineront la saison

 

L’enjeu est simple : le vainqueur décrochera son ticket pour la finale de conférence Pac-12 face à #17 Utah.

Peu importe ce qu’il s’est passé depuis septembre, cette rencontre restera le meilleur moyen pour décrire la saison des deux équipes. Tout d’abord, car Apple Cup oblige, le match restera dans toutes les mémoires pendant un an et deuxièmement, car une finale de conférence est à la clé.

Plus globalement, ce sont même les espoirs de toute la conférence Pac-12 qui sont en jeu lors de cette rencontre, avec une potentielle qualification au College Football Playoff si les Cougars s’imposent. Ces derniers sont les seuls prétendants à un Top-4 final.

 

 

Sur le terrain, évidemment, la différence devrait se faire dans le matchup entre l’attaque “Air Raid” de Washington State et la défense contre la passe de Washington.

Depuis que Chris Petersen est arrivé à la tête des Huskies, le jeu de passe fantastique des Cougars n’a jamais inscrit plus de 17 points. Est-ce enfin la bonne saison ? Il y a en tout cas des chances puisque Mike Leach pourrait s’imposer si ses joueurs inscrivent au moins quatre touchdowns.

On n’en parle que très peu, mais la défense des Cougars est loin d’être ridicule, elle aussi.

Elle possède les moyens de contenir le running back Myles Gaskin (906 yards et 7 TDs) grâce à de bons playmakers tels que Payton Pelluer et Jahad Woods. Le premier nommé est un linebacker d’expérience (52 titularisations) qui compte déjà 330 plaquages en carrière, sixième total de l’histoire du programme.

Qui plus est, même si Jake Browning reste sur deux bonnes performances de suite (436 yards et 4 TDs pour aucune interception), sa saison de senior est très décevante et il devrait subir les pressions incessantes du front-seven adverse (34 sacks cette saison, meilleur total en Pac-12).

Après cinq saisons sans victoire, les Cougars ont les cartes en mains pour écrire leur histoire. Avec une victoire ce vendredi dans le cadre de l’Apple Cup et un probable succès face à Utah en finale de conférence (deux adversaires classés), Washington State pourrait gagner sa place au College Football Playoff.

L’histoire serait magnifique, d’autant plus que Gardner Minshew réalise une saison digne d’un vainqueur du Heisman Trophy.

 

Pronostic : 31-24 Washington State.