L'amour indéfectible entre EMCC et Buddy Stephens marque l'histoire du JUCO.

Rendu célèbre par les deux premières saisons de la série Netflix, Last Chance U, East Mississippi Community College a remporté son second titre national consécutif à l’échelon du JUCO. Classée meilleure équipe tout au long de la saison, EMCC, emmené par leur charismatique coach Buddy Stephens, est venu à bout d’une vaillante équipe de Garden City (10-9).

C’était le match des premières.

Pour la première fois, le match était diffusé à l’antenne nationale et pour la première fois, la finale se déroulait sur terrain neutre, un bail de trois ans ayant été signé en ce sens. C’est donc à Pittsburg (Kansas), qui accueillera la finale pour encore deux années, où s’est déroulé la finale nationale au niveau du Junior College (NJCAA).

Loin d’être une première, en revanche, EMCC remporte son 5ème titre national en 8 ans, une véritable dynastie.

(Crédit photo : Derek Livingston – Special to The Dispatch)

 

Le film du match

 

Dans une rencontre où s’affrontait les deux mastodontes du Junior College, on pouvait s’attendre à un match âpre et disputé. 60 minutes plus tard, on peut dire que cela a été respecté.

Avec 11 victoires en autant de matchs, EMCC se présentait à Pittsburg avec le statut de favori. En face, Garden City, 10 victoires pour 0 défaite, avait aussi de sérieux atouts à faire valoir.

Tout était réuni pour une rencontre de haut vol. Et si les amateurs d’un football offensif ont sans doute été déçus, les amoureux d’un football physique et défensif se sont sans doute régalés tant les défenses ont dominé sur l’ensemble du match.

La première mi-temps voit les défenses prendre rapidement la mesure de la partie, les deux attaques enchaînent les 3-and-out et la soirée s’annonce très longue.

Par le biais d’un field goal, EMCC frappe le premier, son adversaire et sonné mais loin d’être K.O. (3-0). Ce n’est peu dire que d’affirmer que les deux équipes ont réalisé d’incroyables performances défensives, limitant pour chacune l’autre à moins de 300 yards au total.

Le seul touchdown de la partie viendra par la défense, tout un symbole.

Everitt Cunningham, sans doute le meilleur joueur de l’escouade défensive d’EMCC sur l’ensemble de la saison, élimine un lineman offensif des Broncbusters, avant de fondre sur le pauvre coureur Charles West. Forçant un fumble, Cunningham file dans la zone d’en-but située 11 yards plus loin. 10-0 pour les hommes de Buddy Stephens.

Et au vu de la tournure défensive du match, on se dit que EMCC a peut-être fait le plus dur.

Oui mais voilà, en football américain, rien n’est fini et Garden City marque neuf points sans réponse durant la seconde période.

Ben Raybon marque d’abord un field goal de 24 yards, synonyme d’espoir pour les Broncbusters. Puis, le fait du match.

Utilisant massivement le jeu au sol, Garden City est récompensé. Dedrick Mills, ancien running back de Georgia Tech avant d’être renvoyé du programme de football des Yellow Jackets, inscrit un touchdown d’un petit yard sur quatrième tentative. Dans un match aussi serré, on pouvait s’attendre à ce que Garden City choisisse d’égaliser.

Mais le head coach Jeff Sims est joueur et il choisit de tenter la conversion à deux pour donner l’avantage aux Broncbusters. La défense des Lions parvient à stopper la tentative à seulement quelques centimètres de la end zone.

Voilà à quoi peut se jouer une saison, Jeff Sims a été joueur, il a perdu.

Garden City n’aura plus la chance de passer devant, laissant EMCC remporter le titre. 9 points consécutifs n’auront pas été suffisants.

 

Le triomphe de Buddy Stephens

 

Emu aux larmes l’an passé après le gain de son 4ème titre de champion national, Buddy Stephens continue de marquer un peu plus l’histoire de son Etat du Mississippi. Personne n’a jamais dépassé les trois titres de champions ; Buddy Stephens en totalise désormais 5.

Surtout, il est à la tête du meilleur Junior College de la dernière décennie. Avec 5 titres sur les 8 dernières saisons, EMCC a lancée une véritable dynastie qui, à la vue de la régularité du programme et des recrues qui arrivent chaque année, n’est sans doute pas prête de s’arrêter.

EMCC égale désormais Butler C.C. (Kansas), Northeastern et Oklahoma A&M au nombre de championnats nationaux en Junior College remportés avec 6 titres.

(Crédit photo : Bob Smith -The Clarion Ledger)

Si l’amour dure 3 ans, l’histoire d’amour entre Buddy Stephens et EMCC s’étale, elle, sur une décennie. Une histoire d’amour électrique, partagée entre succès réguliers et crises conjugales, immortalisées par la série Last Chance U.

Cependant, à l’instar d’un couple solide, rien ne semble pouvoir bousculer une union qui dure depuis 10 années.

Buddy Stephens aura l’occasion de rentrer encore un peu plus dans l’histoire l’an prochain. En effet, aucun Junior College n’est parvenu à remporter 3 titres nationaux d’affilée. EMCC peut-il devenir la meilleure équipe de JUCO dans l’histoire ?