Pour le premier samedi de la saison, nous avions le choix entre de très belles rencontres dès 18h.

Personnellement, Oklahoma-FAU se trouvait dans ma watchlist. Mais le match a été plié après 15 minutes, il me fallait trouver un autre match. C’est alors que je tombe sur Houston-Rice, rencontre disputée et qui a passionné mon début de soirée.

Rice a longtemps opposé une excellente résistance aux Cougars, qui partaient largement favoris selon les bookmakers (+26). Mais la vérité du terrain était tout autre chose, du moins, sur les trois premiers quart-temps.

Mais Houston s’est imposé à l’expérience grâce à une prestation XXL de son quarterback D’Eriq King : 17/24 à la passe pour 320 yards et 3 touchdowns, ainsi que 7 courses pour 33 yards et 1 touchdown.

Pourtant, le conte de fée entre les deux camps a eu du mal à se mettre en place.

La saison dernière, Houston a alterné entre trois quarterbacks mais en milieu de saison, le head coach Major Applewhite lance le sophomore D’Eriq King, face à South Florida. Ce dernier a permis aux Cougars de battre les Bulls, qui connaissaient leur première défaite de la saison après 7 rencontres.

D’Eriq King a terminé la saison en boulet de canon, en passant souvent la barre des 250 yards dans le jeu aérien. C’est avec la confiance de son head coach et de ses coéquipiers qu’il aborde cette saison avec le poste de titulaire.

 

Attendu au tournant, D’Eriq King a (déjà) répondu présent

 

D’Eriq King est un quarterback mobile, possédant un gros bras. Il profite d’une ligne offensive dominante (du moins sur cette deuxième partie du match) et une multitude de receveurs aussi rapides les uns que les autres.

D’ailleurs, Houston n’hésite pas à sanctionner la défense en homme-à-homme en lançant de longues passes qui ont connecté face à Rice.

D’Eriq King utilise aussi ses jambes pour gagner les yards manquants afin d’obtenir une nouvelle tentative. Et lors du troisième touchdown de la soirée pour Houston, on peut remarquer qu’il possède une bonne lecture et des qualités physiques.

D’Eriq King est un joueur complet, qui peut lancer sous pression, courir et lancer avec précision.

Il reste à voir si le joueur peut continuer sur sa lancée de la fin de saison dernière, surtout face à une adversité un peu plus concrète (sans manquer de respect à Rice, qui a tout de même fait douter Houston pendant très longtemps).

Sur le papier, il parait prometteur mais on sait bien qu’in ne faut pas trop s’emballer sur un premier match de la saison. Surveillons les prochains matchs des Cougars puisqu’offensivement, leur jeu est très agréable à suivre.