L’effet de la Coupe du Monde semble s’être abattu sur le College Soccer.

Un nombre important de supporters a pris part à l’ouverture de cette nouvelle saison. La bonne surprise a été de les voir chez des programmes qui ont l’habitude de ne pas recevoir beaucoup de monde à cette période de la saison. Plusieurs records d’affluences de la saison dernière ont déjà été effacés.

Le Top-20 des moyennes affluences après 2 semaines de compétition :

Nous vous avions averti que cette saison allait afficher une compétitivité encore jamais vue auparavant ; deux semaines de compétition et un nombre important d’upsets a déjà vu le jour. Cela confirme que les “petits” ont progressé et rattrapent leurs retards sur les grosses cylindrées du pays.

“Fight for the College Cup” relaye quelques matchs qu’il ne fallait pas rater et qui vous offraient une expérience inoubliable du College Soccer :

 

Grand Canyon 2-1 Wisconsin

Une ambiance incroyable dans un GCU Stadium plein à craquer. Une nouvelle affluence record de 6.648 personnes a été atteint, battant le précédent record datant de 2016 (6.402 personnes). Ce match entre d’autant plus dans l’histoire puisque le programme réalise son premier upset depuis son arrivée en Division I, qui plus est contre le champion de la conférence Big Ten, Wisconsin.

UCLA 2-0 San Diego

« A star is born ! ». Ce sont les mots utilisés pour décrire Mohammed Kamara, la nouvelle sensation du College Soccer en provenance de la NJCAA (National Junior College Athletic Association). Il a permis à lui seul de faire céder la solide défense de San Diego.

Portland 1-0 UCSB

Le match a mis du temps à se lancer mais a offert une 2ème mi-temps animé où UCSB aurait largement mérité de revenir au score. La Villa Drum était présente et nous a offert une ambiance magnifique que seul la Soccer City USA sait nous offrir.

 

La semaine des français

 

Nos français ont enfin retrouvé les terrains après 8 mois d’attente. Tous ont montré qu’ils auront un rôle important à jouer et veulent réaliser une grande saison. Les ambitions annoncées par leur programme, la prochaine MLS Superdraft et la College Cup à Santa Barbara poussent nos français à jouer leurs cartes à fond.

 

Faouzi Taïeb et Thibault Candia, UCSB:

Faouzi Taïeb a débuté dans le 11 de départ comme prévu. Lors de ces 2 premiers matchs, il montre tout le bien qui lui a été attribué avec une sélection au MAC Hermann Trophy lors de la pré-saison. Malheureusement, elles n’ont pas tourné en sa faveur. Il est responsable des défaites contre Portand et Seattle en perdant la balle près de son but suite un manque de maîtrise technique.

Thibault Candia a débuté 3 des 4 premiers matchs. Une belle aisance technique, une excellente vision de jeu, manquant parfois de cohérence, il fait partie des joueurs sur lesquels Tim Vom Steeg compte énormément. Son utilisation à plusieurs postes est une des qualités que le coach apprécie chez le joueurs. Contre UC Riverside, il délivre sa première passe décisive et une complicité dans le jeu avec le junior forward Noah Billingsley est entrain de se créer.

Bilan collectif : 2V-2D

 

Antoine Vial, New Mexico :

2 buts et 1 passe décisive. Positionné au poste d’attaquant, Antoine Vial commence la saison de la meilleur des manières. Il est l’un des artisans de l’upset contre Seattle et de la victoire contre Cal State Fullerton. Il remplit pour le moment ces ambitions personnelles, bien que les résultats collectifs mettent du temps à se lancer.

Bilan collectif : 2V-2D

 

Hugo Delhommelle Syracuse:

Avant le début de match contre Hofstra, Matt Liberman et Tyler Aki ont qualifié le début de saison de Hugo Delhommelle de « star misfiring » à cause de stats en baisse. En parallèle, on ne retrouve pas l’équipe dominante de Syracuse sur le terrain, comme en 2014 et 2015. L’équipe cherche toujours à trouver son élan, après deux déplacements compliqués à Oregon State et Portland. Rien ne permet d’utiliser un tel terme après seulement 2 matchs où leur joueur star n’est pas assez impliqué par ses coéquipiers.

Hugo Delhommelle répond tout de même présent face à Hofstra en réalisant sa première passe décisive sur un coup franc et accomplit la fameuse roulette de Zidane. Une 2ème passe lui a été attribué en attente de confirmation. Pendant ce match, il est présent dans les taches défensives et essaye d’apporter des alternatives avec ou sans ballon afin d’apporter de la cohérence à une équipe en manque de repère.

 

Julien Armaroli, Grand Canyon University :

Julien Armaroli a connu son premier match avec GCU contre Wisconsin. Avec un avantage de 2-1 au score lorsqu’il rentre à la 67ème minute, sa entrée en jeu est déterminante pour ramener une victoire au combien importante. Il a obtenu l’attention du commentateur présent et de l’analyste Cobi Jones grâce à une incroyable défense pendant le money-time.

GCU remporte le match suivant contre Creighton (1-0) mais il ne joue que 9 petites minutes. Une blessure semble être la cause son faible de temps de jeu.

Bilan collectif : 2V-0D

 

Hugo Fauroux, FIU :

Début de saison difficile pour Hugo Fauroux avec FIU : 3 défaites en 3 matchs. Difficile de reconnaître l’équipe historique qui a réalisé une saison régulière invaincue en 2017. De son coté, le français est irréprochable sur le terrain.

Gardien très spectaculaire, ne pas regarder ces matchs est une erreur. Il fait en sorte de montrer la voie à son équipe en repoussant plusieurs fois l’échéance d’une part, mais, malheureusement, ces efforts ne sont pas récompensés. Il finit par être abandonné incompréhensiblement par sa défense à de nombreuses reprises.

Bilan collectif : 0V-3D

 

Romain Lopez, Indiana Purdue Fort Wayne :

Excellent début de saison pour Romain Lopez. Déjà 1 but et 4 passes décisives et un pied gauche en feu. Ces performances ont permis de sortir son équipe de situations parfois compliquées. Il a été récompensé par une sélection au UTRGV All-Tournament Team. Il fait partie des 8 meilleurs passeurs du pays de ce début de saison. Un ancien coéquipier avait prévenu qu’il ferait une grande saison et pour le moment il ne s’est pas trompé.

Bilan collectif : 3V-1D

 

William James Herve, Maryland :

Il réalise ses débuts avec Maryland lors de la confrontation face à Stanford. Rentré en cours de match, il a eu la bonne surprise d’obtenir un temps de jeu conséquent jusqu’à jouer la prolongation. C’est de bonne augure pour la suite et notamment pour un temps de jeu conséquent contre Virginia. Il a servi un petit festival de dribble que les fans du Crew ont particulièrement apprécié.

Bilan collectif : 0V-2N-1D

 

Thomas Delplace, Florida Gulf Coast University :

Thomas Delplace a effectué son grand retour à la compétition contre Presbyterian, après 1 an et demi d’absence. Il a été couronné de succès avec une victoire (2-0) où il a joué la totalité du match. Il a enchaîné une 2ème titularisation contre Wake Forest où malheureusement son équipe s’incline (3-1).

Bilan collectif : 1V-2D

 

Alexandre Castaing, USC Upstate :

Il n’avait pas pris par au match de préparation dans l’attente de réception de ces bulletins scolaires. Mais Alexandre Castaing a débuté dans le 11 lors de l’ouverture à NC State. Venant de la Division II, il s’est tout de suite acclimaté au niveau de la Division I : très bon dans ces relances et solides dans ces duels, il ne peut empêcher USC Upstate de s’incliner (3-1).

Malgré une défaite, ce match met tout de même en valeur une saison prometteuse, qui prend forme dès le match suivant avec une victoire 2-0 à UNC Asheville, où l’adversaire du jour n’a eu aucune occasion de frapper au but pendant la 1re période.

Bilan collectif : 1V-1D

 

Les Week 3 et 4 : une quinzaine de rivalité

 

Le football mondial est entré dans sa trêve internationale. A l’inverse, le College Soccer se poursuit avec une période où le calendrier fait la part belle aux rivalités. “Fight for the College Cup” propose de découvrir certaines de ces célèbres rivalités.

 

Samedi 8 septembre :

 

– UCLA @ Maryland – 1h00 heure française – Big Ten Network ou BTN2GO International

Rivalité récente du soccer universitaire (de 2015), elle est certainement la 2ème la plus importante du pays derrière les confrontations entre UCSB et Cal Poly. UCLA n’a encore jamais battu Maryland dans cette rivalité mais se déplace cette fois-ci avec sa star Mohammed Kamara afin de changer la tendance !

À Maryland, William James Hervé pourrait bien être récompensé d’une titularisation au vu de ces derniers matchs.

 

– Cincinnati @ Xavier – 1h00 heure française – « XAVIER ALL-ACCESS »

Cette rivalité est moins connue que celle de leurs homologues en basketball mais elle reste pourtant tout aussi importante pour les deux universités. Elle fait partie de ce moment de l’année où chacun d’entre eux réalisent leur plus grosse d’affluence de la saison.

 

– Stanford @ San Francisco – 4h00 heure française – WatchStadium

A la suite d’un incroyable upset des Dons à UCLA, ils recevront en pleine confiance le champion en titre, Stanford, pour une rivalité de la “Bay Area” avec un duel de champion versus champion ; San Francisco est en effet le lauréat de 4 titre nationaux en 1966, 1975, 1976 et 1980.

 

– Akron @ Seattle – 4h30 heure française – WAC Digital Network

La saison dernière, Seattle était l’équipe qui tirait le plus au but de la ligue. Les Redhawks redémarrent cette saison sur les mêmes standards et malgré un retard à l’allumage, Akron reste un prétendant au titre national. Ce match promet d’offrir une opposition de grande qualité.

 

Dimanche 9 septembre :

 

– Duke @ Louisville (ACC) – 20h00 heure française – ACC Network Extra (ESPN Player)

Première confrontation majeure au sein de la conférence ACC. Louisville accueille Duke, qui a débuté la saison sur les chapeaux de roue. Les performances des Blue Devils ne sont pas passés inaperçues au point d’être classé parmi les deux meilleures équipes du moment. Une opposition entre membres du Top-8 en ce dimanche de trêve internationale.

 

Lundi 10 septembre :

 

– Akron @ Washington – 1h30 heure française – Pac-12 Network International (Youtube)

Akron a démarré timidement la saison mais reste parmi les grosses cylindrées du pays. Washington a bien débuté sa saison avec son attaquant, le senior Scott Menzies, en pleine forme avec 4 buts en 4 matchs. Cette confrontation mettra surtout en lumière deux équipes capables d’accéder à la College Cup.

 

Mercredi 12 septembre :

 

– Indiana @ Notre Dame – 1h00 heure française – ACC Network Extra (ESPN Player)

Notre Dame accueille Indiana pour son home opener. Il y a 2 ans, les Hoosiers prenaient une correction 4-0 sur le terrain du Fighting Irish. Cette lourde défaite reste en travers de la gorge des visiteurs, qui reviennent avec l’espoir de remporter ce match et oublier une telle déconvenue. Cette rivalité propose habituellement des matchs animés et les fans répondent présents pour cette belle confrontation.

 

Vendredi 14 septembre :

 

– UNC @ Duke (ACC) – 23h00 heure française – ESPNU

La rivalité entre Duke et UNC est plus attendue que d’habitude. Duke truste les bas fonds depuis quelques saisons mais cette année, les deux programmes sont classés parmi les 5 meilleurs programmes du pays. Tous les ingrédients sont réunis pour offrir une confrontation à haute intensité.

 

Samedi 15 septembre :

 

– Washington @ Portland – 4h30 heure française – WatchStadium

Les confrontations entre Seattle et Portland en MLS, connues sous le nom de « Cascadia Derby », peuvent être considérées comme les confrontations les plus populaires du pays. Le College Soccer possède aussi son « Cascadia Derby » et cette année, Washington représentera la ville de Seattle au sein de ce derby.

 

Dimanche 16 septembre :

 

– Butler @ Creighton (Big East) – 2h00 française – Big East Digital Network sur Fox Sports Go

Creighton ouvre son premier match à domicile de la saison face à un concurrent direct de la Big East dans un match qui s’annonce déjà décisif pour le titre de la conférence !

 

– Vermont @ Colgate – 22h00 heure française – Watchstadium

Vermont est une des belles surprises de cette saison. Connu pour un style physique, les Catamounts ont changé leur étiquette et offre un jeu plus technique. Ce changement opéré par le head coach en place depuis 2017 a montré ces effets lors du 2ème match contre Duke.

Bien que les Catamounts aient perdu 3-2 en prolongation, ils ont montré que l’on devra compter sur eux. Ils se déplaceront à Colgate, qui assume son statut parmi les meilleurs équipes du pays.

 

Mercredi 19 septembre :

 

– FIU @ Virginia – 1h00 française – ACC Network Extra

Déplacement capital pour Hugo Fauroux et FIU après un début de saison manquée. Ce match est déterminant pour la suite de la saison et permettraient aux Panthers de gagner les faveurs du comité pour la sélection au NCAA Tournament.

FIU devrait avoir enfin retrouver son niveau qui était le sien la saison dernière. Une des meilleures attaques la saison passée, le potentiel est toujours présent et un beau match est attendue face à l’une des meilleures équipes de la conférence ACC.