Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
League of Legends College Championship Teams 2019
(Crédit photo : Colin Young-Wolff - Riot Games)

“College League of Legends”: Villanova et St John’s prennent le leadership

L’e-sport est en plein essor sur la scène universitaire et cela vaut vraiment le coup d’en parler. Ainsi, Midnight on Campus propose désormais un récapitulatif des différents résultats et League Of Legends occupera une grande partie de notre ligne éditoriale.

Pourquoi ? Ma deuxième passion après le basketball est le e-sport.

Hugo et moi-même livrerons nos impressions tous les lundis sur les derniers événements/faits à la sauce de Midnight on Campus (sans langue de bois). Des liens pour suivre l’actualité de la ligue universitaire de League of Legends :

Après un premier week-end de chauffe, la deuxième semaine se déroule sur un rythme d’une soirée de compétition (samedi). 6 rencontres et notamment 2 matchs pour l’un des favoris au titre, Villanova, contre 2 concurrents directs.

Pixeldrum déroule avec Villanova

En ouverture de cette nouvelle semaine, DePaul était opposé à Seton Hall, l’équipe en forme avec son crack en jungle, Ivernedthisrank. Quelques changements de composition ont eu lieu dans la plupart des équipes, ce qui est normal puisqu’un effectif est composé de 10 joueurs.

Et, encore une fois, il y a eu des picks exotiques : Seton Hall avec une Taliyah ADC ou encore le retour du Kassadin Mid. Mais voilà, en face, Yuumi et Kai’Sa forment une botlane redoutable avec un Sylas Mid et un Sett au top. La draft est clairement gagnante pour DePaul et cela va se traduire par un early game incroyable.

Un gank Mid du Jarvan avec Sylas qui prend le kill, puis, au timing dragon, qui prend un kill sur l’ADC adverse, bien aidé par une TP de Sett.

Seton Hall était mené et obligé de subir. Et puis, le tournant du match après 17 minutes de jeu : un pentakill du Sylas de DePaul, les mots me manquent. Les Blue Demons s’imposent en moins de 25 minutes.

Les Pirates n’ont rien pu faire face à une telle composition.

Villanova affrontait Georgetown pour un second match plutôt facile sur le papier.

Ne tournons pas autour du pot : ce fut le cas avec une démonstration incroyable du jungler freshman Pixeldrum, qui a offert un match à couper le souffle sur sa Kindred.

Il termine en 17/2/3 avec des ganks parfaits au niveau du timing et a roulé sur Georgetown. Comme quoi, prendre un jungler agressif lui convient bien mieux que des Gragas, par exemple. On pourrait faire une vidéo rien qu’avec ses kills, mais, il vaut mieux mettre en lumière un tel move au top.

Le contexte ? On était sur un triple kill avec un gank bot avec un Kindred bien fed.

Improbable, Georgetown a battu Seton Hall

DePaul enchaine avec un deuxième match de la soirée face à une équipée en difficulté, Providence. Le match est maîtrisé par les Pirates avec 2 coups de poker dans la draft : un Kled au top et une Irelia ADC.

D’ailleurs, Kled sort un petit 2vs1 en early, qui prouve ô combien le champion peut être broken dans les bonnes mains. Soulignons le gank de la Shyvanna, qui devrait regarder quelques VOD de Narkuss pour bien jouer le champion.

Les vrais savent.

Et, puis, la surprise de la soirée : Georgetown ouvre enfin son compteur de victoires en s’imposant contre… Seton Hall !

Une vraie descente aux enfers pour les Pirates. Le contraste entre les deux journées est assez effarant : l’impact de la botlane a été nul contre les Hoyas et une Caitlyn qui a fait le boulot en face tout comme le Vel’Koz (coeur sur le champion en support). Une fois que Caitlyn est fed, il est difficile de repasser devant, surtout avec une Senna très mal dans son match.

Place au match de la soirée entre Butler et Villanova, qui possèdent chacun un bilan de 3 victoires pour 1 défaite.

Ce fut, honnêtement, un match ultra-plaisant à regarder avec une bonne macro de manière générale (ce n’est pas souvent le cas sur ce début de saison). La composition de Villanova a outscaled celle de Butler : un Darius si dominant dans le late game, un Vel’Koz qui place son ult si redoutable en teamfight, et surtout, un Pixeldrum sur Ekko qui nous sort une nouvelle masterclass.

Villanova s’impose après 33 minutes de jeu. On demande déjà une série de playoffs entre les deux équipes !

St John’s était opposé à Marquette pour conclure la soirée. Les programmes ont montré de belles choses, notamment la botlane du Red Storm. Mais il n’y a pas eu de match : Bashamm sur Ezreal, c’est beaucoup trop solide.

Et le carry AD va même se permettre un petit pentakill sur un timing dragon pour finir le match.

Le classement de la conférence Big East après cette troisième journée ?

Villanova et St John’s caracolent en tête. Georgetown a obtenu sa première victoire de la saison et laisse Providence en tant que seul programme sans aucun succès.

Nos impressions sur la soirée de League of Legends ?

Julien :

  • C’est bien de voir que Villanova n’est plus dépendant de The Native 92. Pixeldrum, sur un jungler agressif, a été déterminant à deux reprises et a littéralement porté son équipe sur ses épaules. Comme quoi, jouer contre-nature et privilégier des champions meta n’est pas la meilleure des solutions. Villanova se positionne en favori sur ce split. “Better jungle always wins”.
  • Seton Hall passe au travers et Ivernedthisrank n’a pas eu l’impact escompté sur ses coéquipiers. Il y a eu une dépendance envers le jungler sur cette troisième journée ; attention à que cela ne devienne pas une habitude. D’une manière générale, la macro était assez limite par moments avec des gank loupés en early.
  • Bashamm est le meilleur ADC de la conférence. Aucune contestation possible.
  • Petite mention à Georgetown pour leur première victoire. La botlane a vraiment carry, et puis, en choisissant mon main historique (Vel’Koz), je suis obligé de mettre une mention positive. Les Hoyas ne sont pas loin du niveau du Top-4 ou -5, mais c’est encourageant pour la suite. L’équipe se dessine avec un jungler qui arrive enfin à être en harmonie avec les solo lane.

Hugo :

  • St John’s est l’équipe la plus complète pour moi : tous les joueurs sont solides et j’aime beaucoup la botlane qui est pour moi la meilleure.
  • Villanova est très fort, comme on pouvait s’y attendre.
  • Seton Hall est ultra-dépendant de son jungler et, du coup, quand il ne smurf pas comme à l’accoutumée, c’est tout de suite plus compliqué.
  • Providence est la pire équipe qu’il m’ait été donné de voir. Woah.
Plus de lecture ?
League of Legends College Championship Teams 2019
“College League of Legends” : une introduction au e-sport universitaire