Roy Williams s'est possiblement tiré une balle dans le pied.

North Carolina annonçait le 30 janvier dernier que son meneur frehsman, Jalek Felton, était suspendu pour une durée indéterminée et une raison qui reste toujours inconnue à l’heure actuelle.

Tout ce que l’on sait, c’est que le frehsman des Tar Heels n’avait plus l’autorisation d’approcher les infrastructures du programme. En d’autres termes, plus de basketball jusqu’à nouvel ordre.

Et puis Jalek Felton annonçait en fin de semaine dernière, via son avocate, qu’il quittait définitivement l’université de North Carolina.

On n’a rien entendu qui justifie l’action de UNC à l’encontre de Jalek Felton,” écrit son avocate. “North Carolina lui a tourné le dos. J’ai parlé avec Roy Williams, et bien sûr il ne se sentait pas bien d’avoir gâché son rêve de jouer pour UNC. Jalek va rebondir mais notre combat ici est loin d’être terminé.”

Des mots forts qui soulèvent des interrogations.

Ancienne recrue 4-étoiles, l’aventure de Jalek Felton avec les Tar Heels s’arrête d’un coup et sans réponse. Il aura joué 22 matchs pour une moyenne de 2.9 points, 1.6 passes et 0.9 rebonds.

ESPN révèle que plusieurs écoles se sont déjà manifestées pour accueillir l’ancien meneur des Tar Heels, mais pour l’heure, aucune information n’est connue concernant une future destination.

Ce départ sera-t-il fatal pour North Carolina ? C’est la question.

Roy Williams ne possède plus sous le coude de joueurs capable de véritablement tenir le ballon derrière Joel Berry II. Ce dernier ne joue pas moins de 32 minutes pas match cette saison. Le départ de Jalek Felton peut-il pénaliser les Tar Heels pour les tournois à venir, que ce soit celui de la conférence ACC et bien entendu la March Madness ?

En remplacement de Joel Berry II, Roy Williams détient Seventh Wood (sophomore) et Andrew Platek (freshman), deux joueurs qui ne sont présents sur le terrain qu’un peu plus de 8 minutes par match. Deux joueurs qui n’ont tiré qu’à 72 reprises au panier, soit seulement dix fois de plus que Jalek Felton à lui tout seul.

Et la passe n’est pas forcément le point fort des deux joueurs. Le premier ne distribue que 1.6 passes décisives en moyenne cette saison, et le second, à peine 0.6 passe.

Les Tar Heels se sont possiblement tirés une balle dans le pied. Joel Bery II devra souffler un peu lors des rencontres à venir ; que fera Roy Williams lorsqu’il devra faire reposer son meneur titulaire ? Pour le moment, mystère.

La solution la plus probable semble se nommer Andrew Platek.

Le freshman a pris part à 29 rencontres cette saison quand Seventh Wood n’a foulé le parquet qu’à 13 reprises. Autre problème, l’ancienne recrue 3-étoiles, est un arrière de formation. Tout comme la dernière solution pour Roy Williams, Kenny Williams.

Lui-aussi utilisé sur le poste 2, le junior a toutefois l’avantage de connaître un peu plus le jeu universitaire et de posséder la confiance de son head coach, qui lui offre 30 minutes de présence par match sur le parquet.

Pour quelles solutions optera l’entraîneur des Tar Heels ?

Première réponse à partir du 6 mars, début du tournoi de la conférence ACC. North Carolina aura forcément à coeur de le remporter afin de conclure sur une bonne note cette saison qui restera néanmoins décevante.