On attendait avec impatience la rencontre de Trae Young avec la défense de West Virginia... et cette dernière n'a pas offert d'accolades.

Hier soir, à Morgantown, avait lieu l’une des confrontations de la semaine entre deux équipes classés dans le Top-10 de l’AP Top 25. #6 West Virginia accueillait, sur son parquet, #7 Oklahoma dans une ambiance digne de ce nom.

Mais plus que ce tête-à-tête entre deux pensionnaires de la conférence Big 12, le duel entre Trae Young, meilleur attaquant et marqueur du pays, et Jevon Carter, meilleur défenseur un contre un en Division I, était tout particulièrement attendu. L’objectif de West Virginia était simple : limiter offensivement le meneur d’Oklahoma afin qu’il soit le moins présent possible dans l’attaque des Sooners.

Cette mission, Jevon Carter l’a pris à coeur. Le senior n’a pas lâché d’une semelle le freshman sur le terrain.

La première illustration de cette ‘traque’ était flagrante sur les remises en jeu. Sur chacune d’elle durant la rencontre, le meneur des Mountaineers était présent, soit tout seul, soit aidé par un coéquipier en prise à deux.

Tout au long du match, les hommes de Bob Huggins se sont relayés pour garder Trae Young loin du ballon ; Daxter Miles et James Bolden ont été tout aussi coriaces avec le freshman des Sooners lors de ces phases de jeu.

Le deuxième exemple de cette chasse à l’homme se trouvait sur le reste du terrain. Trae Young a été  littéralement privé d’attaque pendant ses 37 minutes de temps de jeu. Le trio de West Virginia a tout fait pour que le leader d’Oklahoma ne puisse pas faire le jeu de son équipe.

Habitué à trouver ses partenaires à de multiples reprises, le freshman ne termine qu’avec 5 petites passes décisives hier soir, alors qu’en moyenne, il en distribue plus de dix.

Ainsi, privé de ballons, Trae Young n’a pas pu faire grand chose pour éviter la défaite des Sooners. Malgré cela, il ne s’agit d’une défaite de seulement 13 points. Et même avec le traitement spécial qu’a subi le meneur d’Oklahoma, le garçon termine toute de même avec 29 points au compteur, bien aidé par son agressivité qui lui a permis d’obtenir des fautes. Beaucoup de fautes.

Le numéro 11 d’Oklahoma s’est rendu à 13 reprises sur la ligne des lancers-francs, des voyages sur la lignes qui représente 10 de ses 29 points.

La mission de Bob Huggins est donc pleinement réussite et se termine avec un succès convaincante en faveur de West Virginia. Agressif sur le meneur d’Oklahoma, l’attaque était bien moins huilée et n’a pas pu décollé grâce à l’apport de Trae Young.

A côté de cela, outre la performance défensive de Jevon Carter, il faut aussi souligner son bon match de l’autre côté du terrain. En plus de se coltiner Trae Young pendant 30 minutes, le meneur des Mountaineers a été très complet. Le senior termine avec 17 points, 10 passes et 7 rebonds dans la victoire de son équipe.

Rendez-vous pour le match retour dans un peu moins d’un moins, le 5 février (3h00 du matin en France), pour voir si Trae Young est capable de prendre sa revanche.