Darius Thompson s'éclate enfin totalement à Western Kentucky après une carrière universitaire instable. 

La philosophie mise en place à Western Kentucky semble prendre le bon chemin.

Après des recrutements en masse et des signatures de recrues lycéennes toujours plus prestigieuses pour une université des mid-majors, les Hilltoppers se trouvent dans la bonne voie. Et Darius Thomson n’est pas étranger à cette bonne alchimie.

Transféré de Virginia à Western Kentucky durant l’intersaison, le guard s’épanouit cette saison. Il détient aujourd’hui toutes les clés à portée de main, lui permettant de s’épanouir de la meilleure des façons, alors qu’il était dans les habits d’un role player chez les Cavaliers.

Joueur déjà très important au collectif de Virginia lors de sa saison de junior, il a donc décidé de mettre le paquet pour son ultime année d’éligibilité au niveau universitaire.

Déçu de son temps de jeu à Tennessee en freshman, il s’est envolé vers Virginia où il a pu se forger une sacré intelligence de jeu, dont il profite cette année, au sein d’une équipe s’appuyant énormément sur les fondamentaux et une défense de fer. Cependant, Darius Thompson en voulait encore plus, avec la volonté de démontrer qu’il en avait encore largement sous la pédale.

A l’image de ce dunk qui aura marqué son passage du côté de Charlottesville.

C’est pourquoi il a décidé de rejoindre l’université de Western Kentucky dans l’optique de devenir un titulaire à part entière.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que son pari de changer une nouvelle fois d’environnement semble payer. Darius Thompson est effectivement l’homme fort des Hilltoppers cette saison et permet à ces derniers de dominer la Conference-USA (bilan de 12-5 à l’heure actuelle).

Le fait qu’il soit très complet et qu’il puisse compter sur son expérience du niveau universitaire fait de lui une menace à chacune de ses entrées sur le parquet. Il suffit de regarder son exceptionnelle performance face à Marshall pour se rendre compte de sa polyvalence : 33 points, 10 rebonds et 10 passes. Premier triple double chez les Hilltoppers depuis 2009. Le tout à un pourcentage de réussite très propre (11/16) et uniquement deux pertes de balle.

C’est d’ailleurs dans ce secteur que Darius Thomson impressionne.

Il ne fait presque jamais de mauvais choix et joue sans fioritures. Cela s’explique sûrement par la pleine confiance qu’il a en lui. Toute sa carrière, il a dû se battre pour gagner toujours un peu plus de temps. Aujourd’hui, il peut enfin faire profiter de son talent à Western Kentucky sans complexe et sans pression.

Cette pleine confiance, on la retrouve également au niveau de son shoot. Déjà capable d’artiller à longue distance à Virginia, il a encore progressé dans ce secteur avec 2.2 trois points inscrits par match à 44.6% de réussite. Pour être complet, Darius Thomson l’est donc et cela au détriment de son vis-à-vis à chaque rencontre qui doit faire face à un manieur de ballon hors du commun.

Le head coach de Western Kentucky, Rick Stansbury, peut être fier de lui d’avoir recruter un joueur qu’on ne voit pas passer sur son campus tous les jours.

La patience et l’humilité de Darius Thomson semblent aujourd’hui avoir porté leurs fruits et c’est totalement mérité pour le natif de Memphis.