Le futur de D.J. Durkin à Maryland s'assombrit.

Le head coach des Terrapins, D.J. Durkin, a été placé en congé administratif par l’Université de Maryland à la suite d’accusations rapportées par ESPN sur la promotion d’un “environnement toxique” au sein du programme de football.

Les responsables du staff en charge du conditionnement physique ont également été écarté temporairement par l’Université, alors que celle-ci mène une investigation afin de déterminer la véracité ainsi que les détails d’une telle culture promue au sein du programme de football. Les trois instructeurs physiques suspendus sont Rick Court, Steve Nordwall, et Wes Robinson.

Le coordinateur offensif Matt Canada a été placé en tant que head coach en intérim.

Ces révélations sont intervenues quelques semaines après le décès d’un joueur de Maryland, Jordan McNair. Le linemen offensif a été hospitalisé à la suite d’un entraînement intense le 29 mai dernier et la cause de la mort, intervenue le 13 juin, aurait été imputée à une insolation sévère, selon ESPN.

Toujours selon le média américain, la température du corps de Jordan McNair au moment de son hospitalisation aurait été relevée à 41 degrés.

“Une culture de la peur et de l’intimidation”

Les allégations d’ESPN sont accablantes à l’encontre du programme de football de Maryland. Le média américain parle de l’instauration d’une “culture de la peur et de l’intimidation”

D’après des anciens joueurs et membres du staff des Terrapins, les entraineurs et les instructeurs physiques avaient l’habitude d’humilier et d’insulter les joueurs, ainsi que d’empêcher certains joueurs à se nourrir convenablement. Leur masculinité aurait été elle-aussi remise en question dès lors qu’ils échouaient à un entrainement physique. Le rapport fait même état qu’un joueur aurait été rabaissé après s’être évanoui au cours d’une session d’entrainement.

Concernant le décès de Jordan McNair, l’avocat de la famille, Bill Murphy, atteste que le programme de football de Maryland a appelé les urgences à 17h58, soit près d’une heure après que le joueur se soit écroulé pendant un entrainement et a subi une série de convulsions.

“Un tel délai montre une indifférence totale pour la santé du joueur et nous sommes extrêmement inquiets sur le fait que les entraineurs n’aient pas réagi adéquatement à cette blessure.”

Un joueur actuel des Terrapins, sous réserve d’anonymat, explique une culture d’intimidation.

“Cela montre une problème de culture et Jordan [McNair] savait que s’il arrêtait de courir, ils auraient remis en cause sa virilité et il aurait été victimisé. Il devait continuer jusqu’à ce qu’il ne puisse plus.”

Si les faits rapportés par ESPN (détaillés en longueur dans l’article publié par Heather Dinich, Adam Rittenberg et Tom VanHaaren) sont confirmés par l’investigation menée par Rod Walters, ancien instructeur physique en NCAA et actuel consultant dans la médecine du sport, l’avenir de D.J. Durkin à Maryland pourrait être compté.