Peut-on considérer cette Week 9 comme la semaine de compétition la pus faible de la saison ? Oui, possible. Faut-il attendre à un spectacle en (large) retrait par rapport aux semaines précédentes ? Oh non, c’est justement dans ces moments-là que les surprises et les scénarios fous se produisent.

Une des rivalités les plus féroces et populaires du football universitaire se déroule qui plus ce week-end, à l’EverBank Field de Jacksonville : la fameuse “World’s Largest Outdoor Cocktail Party” entre Georgia et Florida. Les deux équipes sont d’ailleurs classées dans le Top-10 national et devraient produire un véritable classique.

Mais au-delà de cette seule rencontre, potentiellement spectaculaire, il est bon de noter que DOUZE (!)  équipes classées se déplacent sur le terrain d’une équipe non-classée au cours de cette semaine. Un scénario parfait pour illustrer la folie impromptue du football universitaire avec une foule d’upsets et de victoires obtenues dans la douleur (Appalachian State s’est déjà incliné à Georgia Southern ce jeudi soir).

Que peut-on attendre de cette Week 9 de football ? Quels sont les matchs au sommet et quels sont les matchs qui méritent notre attention ? Suivez le guide en cette nouvelle salve de rencontres sur les gazons universitaires.

 

Les (vrais) matchs de la Week 9

 

#2 Clemson @ Florida State – 18h00 heure française

Clemson peut écrire une nouvelle page de l’histoire de l’ACC avec une victoire sur Florida State : les Tigers peuvent faire tomber les Seminoles pour la 4ème fois consécutive, une prouesse qu’aucune équipe de la conférence n’a jamais réussi auparavant.

Dabo Swinney peut également confirmer son emprise sur la division ACC Atlantic, qui appartenait à Florida State au début de la décennie. Un succès assurerait presque une quatrième couronne de suite et lancerait les Tigers vers un potentiel quatrième titre de conférence. Mais, pour sa première rivalité face à la nouvelle garde de l’ACC, Willie Taggart espère montrer qu’il n’est pas là pour faire de la figuration à la suite d’une entame de saison complètement manquée (si ce n’est risible).

Malheureusement, les Seminoles apparaissent bien limités face à l’armada de Clemson, qui semble monter en puissance depuis la catastrophe évitée contre Syracuse. Deondre Francois n’est plus le meilleur quarterback des deux équipes avec la prise de position de Trevor Lawrence. Cam Akers ne semble pas faire le poids en compétition face à Travis Etienne, symbole de cette montée en puissance en menant un jeu de course dominateur. Et puis ne comparons même pas les lignes offensives, largement à l’avantage de Clemson, d’autant plus que celle de Florida State devra affronter une des meilleures lignes défensives de la ligue.

Les Seminoles auront assurément une volonté décuplée de produire du beau jeu et d’être compétitif avec les Tigers, mais à ce jour, ils ne font pas le poids avec Clemson qui se bat de son côté pour une place au College Football Playoff, qui leur tend (presque) les bras.

Pronostic : victoire de Clemson.

 

#20 Wisconsin @ Northwestern – 18h00 heure française

Si l’on connait un élément immuable en football universitaire, ce serait la constance de Wisconsin entre chaque semaine. Les Badgers produisent un niveau de jeu identique quel que soit l’adversaire, entre jeu de course dominant et défense intraitable dans tous les domaines.

Mais les blessures n’aident pas l’équipe de Paul Chryst. La défense perd des hommes les uns après les autres et cette semaine, le quarterback Alex Hornibrook n’est pas encore certain de participer à la rencontre. Jonathan Taylor peut-il sauver les Badgers d’un éventuel faux-pas ? Tout dépendra de la performance de Clayton Thorson. Le quarterback senior des Wildcats alterne le bon et le moins bon lors des trois dernières victoires, entre de superbes performances contre Michigan State puis Nebraska et un match manqué face à Rutgers, qui a failli coûter le succès.

Les voyages sur le campus d’Evanston se terminent régulièrement avec une mauvaise surprise, et Northwestern reste en course pour le titre de Big Ten West. Les Wildcats peuvent renverser la tendance de la division et sans Alex Hornibrook, Wisconsin peut se faire beaucoup de soucis.

Pronostic : victoire de Wisconsin.

 

#9 Florida vs #7 Georgia – 21h30 heure française

Cela fait quelques saisons que la “World’s Largest Outdoor Cocktail Party” n’avait pas été d’une si grande importance. La dernière fois que les deux équipes étaient classées dans le Top-10 au moment de se rencontrer ? Il faut remonter à 2008.

Florida et Georgia possèdent d’ailleurs le même record (6-1, 4-1 SEC) et sont les favoris pour s’adjuger le titre de division SEC East. Et comme au bon vieux temps, le vainqueur de la rivalité devrait certainement se retrouver à Atlanta en décembre pour jouer une place au College Football Playoff. Les Bulldogs, larges vainqueurs en 2017, n’auront pas une tâche aussi facile d’autant plus qu’ils doivent rebondir d’une lourde défaite sur le terrain de LSU, il y a deux semaines.

La semaine de repos n’est pas de trop pour Georgia. Les hommes de Kirby Smart ont été incapables de contourner un excellent front-seven face aux Tigers ; mauvaise nouvelle, le front-seven de Florida est d’autant plus féroce avec un pass-rush diabolique composé des juniors Jabari Zuniga et Jachai Polite. Le quarterback des Bulldogs, Jake Fromm, s’est retrouvé en difficulté à LSU et il ne part pas pour l’instant avec l’avantage dans sa poche. Mais il possède tout de même un tandem dévastateur de runnings backs (s’ils sont utilisés) avec Elijah Holyfield et D’Andre Swift.

L’attaque des Gators ne possède pas autant de potentiel que son adversaire, malgré un backfield très solide composé de Jordan Scarlett, Lamical Perine et Dameon Pierce, mais Georgia n’apparait pas aussi impériale que la saison passée. Et dans un grand jour, le secondary des Bulldogs peut renverser le match à lui seul face à Feleipe Franks, qui n’est pas encore une assurance tous risques.

Bref, comme souvent dans cette rivalité, l’équipe la plus efficace en terme d’opportunités converties en points devrait remporter la rencontre et à ce petit jeu-là, aucune équipe n’a montré qu’elle était meilleure que l’autre.

Pronostic : victoire de Georgia.

 

#18 Iowa @ #17 Penn State – 21h30 heure française

Penn State n’a pas le droit à l’erreur pour demeurer dans la course pour le titre de Big Ten East. Iowa ne peut pas se permettre de laisser partir Wisconsin et Northwestern dans la Big Ten West. Autant dire qu’aucune équipe ne voudra perdre ce match, la recette d’une partie spectaculaire.

Les Nittany Lions sont peut-être les hôtes de cette rencontre, ils ne partent pas pour autant en tant que grand favori. L’équipe de James Franklin connait des difficultés récemment, avec deux défaites et une victoire sur le fil à Indiana. A l’inverse, les hommes de Kirk Ferentz sont en pleine bourre avec une moyenne de 38 points marqués lors des trois derniers succès et une des meilleures défenses du pays, qui a autorisé plus de 20 points à deux reprises en 2018. Les Hawkeyes peuvent-ils entrevoir une victoire au Beaver Stadium ? Clairement, oui.

Il est fort possible que l’excellente défense de Iowa pusse limiter l’attaque explosive mais inconstante de Penn State. Et si tel est le cas, le quarterback Nate Stanley tient les qualités pour se jouer de la défense douteuse des Nittany Lions, notamment avec une escouade de grands et larges receveurs.

Pronostic : victoire de Iowa.

 

#21 South Florida @ Houston – 21h30 heure française

South Florida est toujours invaincu mais, hormis une victoire contre Georgia Tech, les Bulls ne peuvent se vanter d’aucun fait marquant au sein d’un calendrier faible. C’est bien pour cela que le déplacement à Houston est d’autant plus dangereux.

On aurait tendance à oublier les Cougars dans la lutte pour le titre de conférence, mais l’équipe de Major Applewhite n’a perdu qu’un seul match cette saison face à Texas Tech. Les succès ? Des explosions offensives face à des défenses peu compétitives ; et les Bulls de Charlie Strong ne sont pas réconfortants en défense, non plus. Cette rencontre au sommet de l’AAC ressemble en tous points à un affrontement spectaculaire entre deux attaques prêtes à empiler les yards et les points.

Un duo de running backs du côté de USF, avec Johnny Ford et Jordan Cronkrite. Un quarterback en pleine forme (32 touchdowns offensifs pour 3 interceptions) du côte de Houston, avec D’Eriq King. L’équipe la plus efficace en attaque, et qui gâche le moins d’opportunités, sera l’équipe victorieuse.

Pronostic : victoire de Houston.

 

#14 Washington State @ #24 Stanford – 1h00 heure française

Washington State reste sur deux victoires consécutives face à Stanford, croyez-le ou non, et les Cougars semblent se présenter à Palo Alto comme la meilleure équipe de conférence Pac-12 à l’heure actuelle. Mais il ne faut jamais sous-estimer le Cardinal dans les grandes rencontres.

Ceci dit, Mike Leach part avec un avantage certain : son attaque marche à plein régime derrière un quarterback Gardner Minshew qui mène la ligue en terme de yards lancés en moyenne (392 yards par match avec 23 TDs et 6 INTs). C’est encore plus important lorsque l’on se rend compte que la défense aérienne de Stanford n’a pas été de tout reproche depuis le début de saison, à l’image de l’ensemble de l’escouade défensive, d’ailleurs. David Shaw doit trouver une solution pour contre-carrer le succès offensif de son adversaire.

Le Cardinal n’offre pas non plus de grandes garanties en attaque. Le running back star, Bryce Love, se trouve à des années lumières du niveau qu’il tenait l’an passé et le duo entre le quarterback K.J. Costello et le receveur J.J. Arcega-Whiteside, un des meilleurs du pays, ne peut pas tout faire tout seul. Ainsi, Stanford ne marque que 25 points en moyenne par match et si la défense n’arrive pas à contenir la furie de Washington State, une troisième défaite en 4 matchs pourrait se présenter.

Après la victoire contre Oregon et avec Stanford et Washington encore au calendrier, les Cougars possèdent leur destin entre leurs mains afin de remporter la division Pac-12 North pour la première fois de l’histoire. Mais pour cela, le trépas est interdit à Palo Alto (et on sait tous qu’il est possible).

Pronostic : victoire de Washington State.

 

#16 NC State @ Syracuse – 1h00 heure française

NC State a pris une claque sur le terrain de Clemson la semaine passée et doit maintenant se déplacer sur le terrain de Syracuse. Vous voyez où on veut en venir : le Wolfpack n’est certainement pas à l’abri d’un upset.

Il est fort possible qu’un duel de deux quarterbacks se produisent dans le Carrier Dome. Pour NC State, Ryan Finley a succombé à la superbe défense des champions de la conférence en titre mais il a montré depuis longtemps qu’il savait dérouler face à une défense somme toute moyenne (comme celle de l’Orange). Pour Syracuse, une compétition à deux hommes se jouent en ce moment entre Eric Dungey, quarterback dual-threat fantasque mais inconstant, et Tommy DeVito, inexpérimenté mais qui a remplacé son collègue et qui a montré de bons signes lors du succès comeback en overtime contre UNC samedi dernier.

Les deux équipes produiront certainement un match à rebondissements, avec des temps forts et des temps faibles de chaque côté. Mais dans un match serré, dans les dernières minutes, Syracuse possède une expérience conséquente (Clemson, Pittsburgh puis UNC en trois semaines) et un head coach, Dino Babers, qui n’a pas froid aux yeux.

Pronostic : victoire de Syracuse.

 

#6 Texas @ Oklahoma State – 2h00 heure française

Texas se positionne au sommet de la Big 12 et apparait comme l’équipe la plus complète de la conférence à la suite du succès contre Oklahoma. Mais Texas n’est pas à l’abri d’un faux-pas, surtout sur le gazon de Oklahoma State.

Les Cowboys ne réalisent pas la saison espérée (4-3, 1-3 Big 12) depuis le départ de Mason Rudolph et d’une attaque aérienne historique. Ils peuvent espérer un rebond face aux Longhorns, des adversaires qu’ils ont vaincu lors des trois dernières saisons ; pour ce faire, il faut impérativement trouver une solution offensive. L’excellent running back Justice Hill est utilisé avec trop de parcimonies tandis que le quarterback Taylor Cornelius, régulièrement en difficulté, ne marche certainement pas dans les pas de son ainé.

Mais Texas ne se trouve pas dans une position optimale. Le quarterback Sam Ehlinger, héroïque contre les Sooners, n’est pas encore certain de jouer ce week-end. Toutefois, Shane Buechele, s’il vient à jouer, peut toujours se reposer sur une armada offensive de très haut niveau, notamment avec le receveur Collin Johnson, et une jeune défense qui progresse semaine après semaine.

Pronostic : victoire de Texas.

 

Les autres matchs du Top-25 :

 

Baylor @ #13 West Virginia (1h00 – jeudi)

#25 Appalachian State @ Georgia Southern (1h30 – jeudi)

#23 Utah @ UCLA (4h30 – vendredi)

Kansas State @ #8 Oklahoma (21h30)

#12 Kentucky @ Missouri (22h00)

#15 Washington @ California (00h30)

#16 Texas A&M @ Mississippi State (1h00)

#3 Notre Dame vs Navy (2h00)

#19 Oregon @ Arizona (3h30)