On entre tout doucement dans le milieu de la saison, moins propice aux matchs d’envergure nationale en préparation au terrible mois de novembre. Toutefois, le “Red River Showdown” entre Texas et Oklahoma se déroule en cette Week 6, une rencontre traditionnelle du premier samedi d’octobre.

La rivalité féroce entre les Sooners et les Longhorns monopolise l’attention de cette semaine de compétition, qui n’est clairement pas la plus folle du calendrier. Cela n’enlève cependant pas le potentiel d’upset, bien au contraire. On sait bien que les upsets arrivent très régulièrement au moment où on ne les attend pas.

Que peut-on attendre de cette Week 6 de football ? Quels sont les matchs au sommet et quels sont les matchs qui méritent notre attention ? Suivez le guide en cette nouvelle salve de rencontres sur les gazons universitaires.

 

Les (vrais) matchs de la Week 6

 

#19 Texas @ #7 Oklahoma – 18h00 heure française

Entre une équipe des Longhorns qui semble bel et bien de retour avec deux succès sur des adversaires classés (après une fâcheuse défaite contre Maryland en ouverture de saison) et une équipe d’Oklahoma qui” cherche encore une défense aérienne fiable, ce “Red River Showdown” pourrait être très serré.

Evidemment, les Sooners partent logiquement favoris. Il suffit de jeter un coup d’œil à l’incroyable panoplie offensive de Lincoln Riley pour s’en rendre compte. Avec Kyler Murray à la baguette, qui est en train de réaliser une saison digne d’un Heisman Trophy, et des playmakers de talents comme CeeDee Lamb et Marquise “Hollywood” Brown, la défense de Texas n’aura aucun moment de répit.

Mais les Sooners étant bien trop friables en défense, les Longhorns pourraient bien s’imposer pour la première fois depuis 2015. Sam Elhinger, Lil’Jordan Humphrey et Collin Johnson ont largement les moyens d’inscrire plus 35 points sur un secondary d’Oklahoma qui n’est pas digne du standing de l’université.

Les big plays défensifs pourraient être la clé de la rencontre. Et à ce petit jeu là, les Longhorns se sont montrés plutôt à l’aise jusqu’à maintenant.

Pronostic : victoire de Texas.

 

Maryland @ #15 Michigan – 18h00 heure française

Certes, Maryland propose un beau bilan positif de 3-1 avec notamment un succès sur Texas en début de saison. Certes, le jeu au sol se porte très bien avec trois armes potentielles, Ty Johnson, Anthony McFarland et Tayon Fleet-Davis, qui se partagent les tâches parfaitement. Et certes, Maryland est le dernier programme de bas de classement de la Big Ten East (outre Ohio State, Penn State et Michigan State) à avoir battu les Wolverines chez eux en 2014.

Mais voilà, Michigan est une toute autre équipe dans sa “Big House” (15-2 depuis 2016) quand on compare avec leur bilan sur la route. Si l’attaque n’a pas trouvé les clés pour devenir une véritable menace constante, la défense de Don Brown joue extrêmement bien avec seulement 14.8 points encaissés de moyenne (11ème de la ligue).

La faiblesse du jeu offensif aérien des Terrapins pourrait être un frein majeur dans le chemin vers l’upset. Les Wolverines sont largement plus dominants même si cela ne se reflète pas réellement dans les résultats. Les hommes de Jim Harbaugh ont en tout cas toutes les clés en main pour s’imposer sans problème, même si une surprise n’est pas à écarter, comme toujours en College Football (sauf avec Alabama…).

Pronostic : victoire de Michigan.

 

Boston College @ #23 NC State – 18h30 heure française

Ryan Finley et le Wolfpack, fraichement classé 23ème dans le dernier Top-25, testent leur invincibilité face aux Eagles cette semaine.

Afin de l’emporter et de se placer en peu plus comme l’une des équipes majeures de la conférence, les hommes de Dave Doeren devront une nouvelle fois s’appuyer sur une attaque qui compte parmi les meilleures du pays. Ryan Finley et son receveur Kelvin Harmon formant la force majeure de cette prolifique escouade.

Si Boston College veut y croire, il faudra que son arme principale, le running back A.J. Dillon, soit dans un grand jour. Problème : ce dernier est sorti la semaine dernière dans la victoire des siens face à Purdue en raison d’une gêne à la cheville. Interrogé sur le statut de sa vedette, Steve Addazio n’a donné aucune indication sur la situation de sa star. S’il ne peut pas jouer ou est limité, David Bailey devrait assurer l’intérim et le quarterback Anthony Brown devra élever son niveau de jeu pour conclure un upset.

La rencontre s’annonce intéressante entre deux bonnes équipes aux styles relativement opposés, le Wolfpack et son attaque aérienne face aux Eagles et leur jeu de course dévastateur.

Pronostic : victoire de NC State.

 

#5 LSU @ #22 Florida – 21h30 heure française

Le “Swamp” reçoit une équipe majeure de la conférence SEC, qui plus est classée dans le Top-5 ? LSU ferait d’ores et déjà mieux de l’attendre à un environnement extrêmement hostile lors de son déplacement à Florida.

Il s’agit peut-être du test le plus relevé de la saison pour les Tigers, par ailleurs. Les Gators possèdent une des meilleures défenses du pays (14 turnovers récupérés, meilleure marque à égalité de la ligue), d’autant plus à la suite d’une performance impressionnante face à Mississippi State samedi dernier. Dan Mullen a trouvé son rythme défensif tandis que le quarterback Feleipe Franks ne commet toujours pas d’erreurs à la tête de l’attaque.

Si Florida arrive à stopper Joe Burrow, LSU devrait se trouver en grand danger. Les Tigers ne possèdent pas une défense aussi performante que son adversaire, mais la qualité du quarterback a permis aux hommes d’Ed Orgeron d’émerger au sommet de la hiérarchie nationale. Joe Burrow transcende l’animation offensive, comme en atteste sa prestation contre Ole Miss (388 yards offensifs).

La talon d’Achille de LSU ? Les running backs Nick Brossette et Clyde Edwards-Helaire composent un backfield tout à fait solide, mais sans plus. Les Tigers pourraient bien se mettre en danger rapidement si le jeu au sol ne décolle pas.

Pronostic : victoire de LSU.

 

Florida State @ #17 Miami (FL) – 21h30 heure française

C’est l’une des plus grosses rivalités du football universitaire, samedi, un nouveau chapitre sera écrit.

En difficulté cette saison, Florida State est en pleine rédemption. Si l’attaque n’est pas la plus flamboyante de l’histoire du programme, elle est en progression depuis quelques semaines. Emmené par un Deondre Francois qui retrouve peu à peu son mojo, les Seminoles devront surtout éviter les turnovers, le peché mignon de l’équipe cette saison, s’ils veulent réaliser l’upset. Le duel avec N’Kosi Perry s’annonce comme l’un des duels majeurs de la rencontre.

Surtout, les hommes de Willie Taggart, se frottent à une coriace défense de Miami. Gerald Willis a déjà une fiche de 10.5 plaquages pour pertes et Joe Jackson et Jonathan Garvin sont excellents également. La ligne offensive des Seminoles devra s’employer pour limiter la pression sur son quarterback et mettre sur orbite le talentueux coureur Cam Akers.

Pronostic : victoire de Miami (FL).

 

San Diego State @ Boise State – 21h30 heure française

Hormis un faux-pas majeur sur le terrain d’Oklahoma State, Boise State est apparu imbattable cette saison et une victoire face à San Diego State pourrait asseoir la suprématie des Broncos sur la conférence Mountain West.

Ce ne serait clairement pas une bonne nouvelle pour les Aztecs, qui ne peuvent pas se permettre de prendre du retard d’entrée sur ses adversaires de la division West. Ils doivent d’ailleurs composer sans leur running back vedette, Juwan Washington, blessé à la clavicule. Sans lui, ils ont péniblement battu Eastern Michigan la semaine passée. San Diego State part avec un sérieux désavantage (d’autant plus que Boise State reste sur deux succès de suite en confrontation directe).

Même si tout ne se déroule pas comme prévu pour les californiens, une bataille entre les deux meilleures équipes de la conférence ces dernières saisons reste une rencontre importante, surtout à un horaire convenable en France.

Pronostic : victoire de Boise State.

 

#13 Kentucky @ Texas A&M – 1h00 heure française

Tous les regards sont tournés vers Kentucky.

Les Wildcats sont-ils capables de démarrer avec un record de 6-0 pour la première fois depuis 1950 ? Et cette rencontre marque un retour dans les 50s, puisque les deux équipes ne se sont affrontées, dans leur histoire, seulement en 1952 et 1953 (une victoire de chaque côté).  Le déplacement dans le terrible Kyle Field de Texas A&M est par ailleurs le test parfait pour savoir si l’équipe de Mark Stoops se présente comme un sérieux prétendant à la conférence SEC.

Kentucky connaît un début de saison parfait grâce à une défense très solide et un jeu de course surprenant, derrière l’excellent running back Benny Snell Jr., sur une autre planète en ce moment (127 yards par match en moyenne). Cependant, la défense contre la course des Aggies, dirigée par Mike Elko, ne laisse que très peu d’opportunités et essaiera de limiter l’impact du leader des Wildcats.

Si tel est le cas, Texas A&M pourrait prendre l’avantage. Mais ce serait dans la situation où Kellen Mond ne détruit pas les chances des Aggies. Le quarterback connait quelques soucis avec le ballon, ayant lancé 2 INTs lors des deux derniers matchs… et Kentucky excelle dans ce domaine.

Aucune équipe ne se détache clairement, mais la dynamique reste en faveur des Wildcats.

Pronostic : victoire de Kentucky.

 

#6 Notre Dame @ #24 Virginia Tech – 2h00 heure française

Virginia Tech gagne presque toujours lorsqu’un équipe visite le Lane Stadium pour la première fois (51-16-2). Notre Dame devient ce week-end la 70ème équipe à se rendre sur le campus de Blacksburg, qui plus est, pour une rencontre nocturne.

Le Fighting Irish peut redouter ce voyage, malgré une montée en régime spectaculaire lors des dernières semaines. Le quarterback Ian Book a révolutionné l’animation offensive de l’équipe, qui présente aujourd’hui de très grandes qualités à la passe ou à la course. L’affrontement face à l’escouade défensive de Bud Foster devrait révéler beaucoup d’éléments sur la capacité à Notre Dame de battre une équipe classée à l’extérieur, ce qui n’est arrivé qu’à une seule reprise depuis 2013.

Et les Hokies ne sont pas à prendre à la légère. Hormis la défaite catastrophique sur le terrain de Old Dominion, les hommes de Justin Fuente sont apparus très solides, même avec leur quarterback remplaçant, Ryan Willis. Ce ne sera clairement une partie de tout repos pour Notre Dame.

Mais si Ian Book peut porter adéquatement l’attaque du Fighting Irish tandis que le pass-rush se révèle à même de ralentir son adversaire, l’équipe de Brian Kelly devrait rester invaincue une semaine de plus.

Pronostic : victoire de Notre Dame.

 

Les autres matchs du Top-25 :

 

#1 Alabama @ Arkansas (18h00)

Kansas @ #9 West Virginia (18h00)

Northwestern @ #20 Michigan State (18h00)

#4 Clemson @ Wake Forest (21h30)

Iowa State @ #25 Oklahoma State (21h30)

Indiana @ #3 Ohio State (22h00)

Arizona State @ #21 Colorado (22h00)

SMU @ #12 UCF (1h00)

Vanderbilt @ #2 Georgia (1h30)

#10 Washington @ UCLA (1h30)

Nebraska @ #16 Wisconsin (1h30)

Utah @ #14 Stanford (4h30)