Le premier mois de compétition en football universitaire touche à sa fin et la Week 4 sonne le glas du début officiel des calendriers de conférence, avec quelques très belles rencontres pour lancer les hostilités du bon pied.

Les matchs les plus importants de la semaine, entre rivaux majeurs des conférences respectives, devraient sans aucun doute jouer un rôle prépondérant dans la course au titre en fin de saison. Certaines défaites seront lourdes de conséquence, et certaines victoires catapulteront des équipes vers l’avant.

Que peut-on attendre de cette Week 4 de football ? Quels sont les matchs au sommet et quels sont les matchs qui méritent notre attention ? Suivez le guide en cette nouvelle salve de rencontres sur les gazons universitaires.

 

Les (vrais) matchs de la Week 5

 

#12 West Virginia @ #25 Texas Tech – 18h00 heure française

Will Grier doit faire face à un test important pour sa quête du Heisman Trophy face à Texas Tech. Non pas car la défense des Red Raiders est très bonne, mais plutôt car leur attaque fonctionne à plein régime. Le quarterback de West Virginia doit montrer qu’il est capable de tenir la cadence face à une animation offensive qui a marqué plus de 40 points à chaque rencontre de la saison, et dépassant par deux fois la barre des 60 points.

Qui plus est, les Mountaineers doivent se déplacer à plus de 2300 kilomètres de ses terres, sur le campus de Lubbock, Texas où de nombreuses équipes ont été renversées. Dana Holgorsen et ses joueurs doivent faire face à une rencontre beaucoup plus compliquée qu’il n’y parait. L’upset n’est pas si éloigné que cela pour les coéquipiers de Will Grier.

Et quoi qu’il en soit, des camions de points et de yards devraient être inscrits.

Pronostic : victoire de West Virginia.

 

Syracuse @ #3 Clemson – 18h00 heure française

L’an passé, Clemson s’était incliné à la surprise générale sur le terrain de Syracuse, un jeudi soir totalement au hasard. L’Orange doit se déplacer cette semaine sur le terrain des Tigers pour un duel entre les deux meilleures équipes de la division ACC Atlantic. Véridique.

A l’inverse de la saison dernière, il semble très compliqué pour que Syracuse répète l’upset. L’attaque tourne à plein régime et la défense surprend plutôt positivement, en atteste la victoire franche face à Florida State (30-7). La marche face à Clemson, d’autant plus à l’extérieur, apparait toutefois bien trop élevé. Dabo Swinney a trouvé son quarterback titulaire en nommant Trevor Lawrence plus tôt cette semaine et la ligne défensive 5-étoiles des Tigers devrait être trop pressante pour que Eric Dungey laisse parler la poudre.

Mais si Clemson laisse une fenêtre de tir ouverte, Syracuse ne se privera pas. La victoire n’est pas dans la poche des Tigers.

Pronostic : victoire de Clemson.

 

Pittsburgh @ #13 UCF – 21h30 heure française

On indique cette rencontre uniquement dans les matchs de la semaine pour combler un vide lors de la salve de 21h30, qui n’est pas fameuse du tout.

UCF déroule toujours aussi facilement que l’an dernier et il ne semble pas que Pittsburgh soit à la hauteur des Knights, d’autant plus sur le campus d’Orlando. L’équipe dirigée par Josh Heupel peut obtenir un succès face à une équipe du Power Five, après Maryland et Auburn en 2017. Et puis ce serait également le terrai parfait pour que McKenzie Milton solidifie son dossier pour le Heisman Trophy avec une performance de choix.

Pronostic : victoire de UCF.

 

Florida @ #23 Mississippi State – 1h00 heure française

Après avoir perdu l’une à la suite de l’autre contre Kentucky, Florida et Mississippi State s’affrontent l’un face à l’autre. Et cette rencontre joue aussi le rôle de retrouvailles de Dan Mullen, head coach des Gators, face à son ancienne équipe.

Sur le terrain, les Bulldogs doivent prouver que la défaite contre les Wildcats n’étaient qu’une erreur de parcours. Les hommes de Joe Moorhead avaient réalisé un début de saison au-delà des attentes, notamment avec la révélation du running back Kylin Hill. Le quarterback Nick Fitzgerald doit lui-aussi repartir de l’avant à la suite d’un match manqué contre Kentucky.

Florida tient de son côté une opportunité en or pour marquer le début de l’ère Dan Mullen avec une victoire marquante sur le terrain d’une des meilleures équipes de la conférence SEC. Et Feleipe Franks, auteur d’un premier mois convaincant, peut montrer qu’il est le quarterback de la situation à Gainesville.

Pronostic : victoire de Mississippi State.

 

#4 Ohio State @ #9 Penn State – 1h30 heure française

Les deux dernières rencontres entre Ohio State et Penn State ont offert des scénarios spectaculaires et des fins de match haletantes. La passe de trois ? Si l’on se fie au classement des adversaires, tous deux présents dans le Top-10, la réponse est oui.

Mais en observant le contenu des matchs, la situation ne semble pas être en faveur des Nittany Lions. Les hommes de James Franklin jouent avec le feu depuis le premier match, conclu avec une victoire incroyablement difficile, en prolongations, face à Appalachian State. Et puis, la semaine dernière, ils se sont sortis d’un piège à Illinois grâce à 35 points dans le dernier quart-temps. Cependant, hormis ces difficultés, Penn State a terminé chaque match avec plus de 45 points marqués, dont 60 points ces deux dernières semaines.

Une défense (très) bancale ? Il ne faut pas en donner bien plus à Ohio State. Les Buckeyes, malgré l’absence temporaire de Urban Meyer, illuminent le gazon avec une attaque exceptionnelle. Le quarterback Dwayne Haskins joue sur une autre planète (87/115, 1.194 yards, 16 TDs, 1 INT) et semble être le seul à rivaliser avec Tua Tagovailoa.

Un showdown offensif entre deux équipes de la Big Ten ? Tenez-vous prêts pour une des plus grandes rencontres de la saison, au sein d’un Beaver Stadium en fusion, qui aura des répercussions importantes sur la conférence et la course au College Football Playoff.

Pronostic : victoire de Ohio State.

 

#7 Stanford @ #9 Notre Dame – 1h30 heure française

Avant la semaine dernière, on aurait pronostiqué une victoire relativement facile de Stanford sur son rival historique de Notre Dame. Mais le Cardinal a réalisé un comeback tonitruant sur le terrain d’Oregon et le Fighting Irish semble avoir trouvé son quarterback.

Ian Book s’est révélé dans un succès facile face à Wake Forest (325 yards, 2 TDs à la passe et 43 yards, 3 TDs au sol) et Notre Dame est toujours invaincu. K.J. Costello et J.J. Arcega-Whiteside compensent toujours superbement la baisse de régime de Bryce Love et Stanford est toujours invaincu, en ayant battu deux concurrents majeurs de la conférence Pac-12 (USC et Oregon).

Il s’agit de la première fois de l’histoire que les deux rivaux sont classés au sein du Top-10 de l’AP Top 25, d’autant plus sur un campus de South Bend qui vit enfin pour une équipe qui déploie un jeu attrayant. Cette rencontre, également, aura de lourdes répercussions sur les Bowls de fin de saison et surtout sur les espoirs de College Football Playoff de chaque équipe.

Pronostic : victoire de Stanford.

 

#20 BYU @ #11 Washington – 2h30 heure française

Forts de leur très bon début de saison avec notamment une victoire surprise sur #6 Wisconsin, les Cougars aimeraient bien se refaire le scalpe d’un haut classé. Le problème, c’est que s’imposer au Husky Stadium est extrêmement difficile, en atteste la dernière défaite de Washington à domicile qui remonte à novembre 2016.

Les Cougars ont de belles armes, c’est indéniable. Que ce soit en défense où les Cougars n’encaissent que 17 petits points par match (24e) ou en attaque avec un jeu de course qui peut s’appuyer sur un Squally Canada (322 yards et 5 TDs) en grande forme.

Néanmoins, stopper le backfield offensif des Huskies composé de Jake Browning et Miles Gaskins sera une autre paire de manche. Washington n’a pas tout de même pas encore atteint son plein potentiel en attaque, mais défensivement, l’équipe répond largement présent, à commencer par le secondary qui devrait laisser très peu d’espace à Tanner Mangum.

Washington est est une équipe bien plus complète et talentueuse. Les Huskies sont les favoris logiques devant leur public.

Pronostic : victoire de Washington.

 

#19 Oregon @ #24 California – 4h30 heure française

Nul doute que les Ducks se sont refaits le match face à Stanford toute la semaine. Largement devants au tableau d’affichage, ils ont laissé échapper la victoire de manière dramatique. Ce duel contre California est donc l’occasion parfaite pour se refaire face à un adversaire à ne pas prendre à la légère.

Les Golden Bears ne comptent pas forcément sur des playmakers exceptionnels, mais ils saisissent chaque opportunité en attaque comme en défense où ils totalisent sept interceptions en trois matchs (2e total du pays). En revanche, leur semaine de bye-week suivie de leur victoire facile sur un concurrent de FCS (Idaho State) pourrait leur être préjudiciable. Le manque de rythme est un facteur important en football universitaire.

De son côté, Oregon a tous les éléments pour remporter cette rencontre, mais à une seule condition : éviter les pertes de balle, secteur où California excelle. C’est un fléau qui pourrait donc leur coûter très cher. Cependant, si les Ducks arrivent à limiter ces erreurs évitables, ils devraient imposer leur patte rapidement avec un Justin Herbert qui sort d’une prestation très rassurante. Le quarterback monte en régime et c’est bien tout le collectif d’Oregon qui pourrait remettre les pendules à l’heure.

Pronostic : victoire de Oregon.

 

Les autres matchs du Top-25 :

 

Louisiana @ #1 Alabama (18h00)

Central Michigan @ #21 Michigan State (18h00)

Tennessee @ #2 Georgia (21h30)

Baylor @ #6 Oklahoma (21h30)

#18 Texas @ Kansas State (21h30)

Southern Mississippi @ #10 Auburn (22h00)

#14 Michigan @ Northwestern (22h30)

Virginia Tech @ #22 Duke (1h00)

South Carolina @ #17 Kentucky (1h30)

Ole Miss @ #5 LSU (3h00)