La saison régulière prend fin cette semaine à l’occasion de Thanksgiving, une période plus connue dans le monde du football universitaire comme la tant attendue “Rivalry Week”. La Week 13 est traditionnellement le terrain de jeu des rivalités les plus houleuses et cruciales de la saison, telles que “The Game”, le “Iron Bowl” ou la “Apple Cup”.

Les courses pour les titres de division et/ou de conférence atteignent leur ligne d’arrivée en cette Week 13, avec, pour certaines équipes, une nécessité de victoire décuplée en vue d’une qualification pour le College Football Playoff. Puisque Thanksgiving est une fête particulière aux Etats-Unis, le week-end est allongé jusqu’à jeudi, offrant ainsi deux journées pleines de football universitaire entre vendredi et samedi.

Que peut-on attendre de cette Week 13 de football ? Quels sont les matchs au sommet et quels sont les matchs qui méritent notre attention ? Suivez le guide en cette nouvelle salve de rencontres sur les gazons universitaires.

 

Les (vrais) matchs de la Week 13

 

Houston @ Memphis – 18h00 heure française (vendredi)

Memphis n’a pas connu une saison de tout repos, mais les Tigers de Mike Norvell peuvent toujours espérer à un titre de division American West. En effet, le vainqueur de la confrontation avec Houston en sera couronné champion.

Et alors que l’on pensait les Cougars quasiment assurés de s’adjuger la division, cette fin de saison s’est révélée plus rude que prévue avec des revers qui n’augurent rien de bon contre SMU puis Temple. Mauvaise(s) nouvelle(s) ? L’équipe de Major Applewhite a perdu son quarterback vedette D’Eriq King (2.982 yards à la passe et 674 yards à la course, 50 TDs offensifs) tandis que le statut du defensive tackle superstar Ed Oliver est en suspens avec une blessure au genou depuis le 20 octobre dernier.

Memphis, en plus de recevoir cette rencontre décisive, possède un attirail offensif plus que solide entre le quarterback junior Brady White, une escouade de receveurs assez profonde et surtout le running back Darrell Henderson (1.521 yards, 17 TDs, 8.7 yards par portée). Les Tigers partent favoris pour la gagne avec une série de 6 rencontres consécutives à plus de 28 points marqués.

Pronostic : victoire de Memphis.

 

#6 Oklahoma @ #13 West Virginia – 2h00 heure française (vendredi)

Avant la défaite de West Virginia samedi dernier à Oklahoma State, cette rencontre opposait deux équipes en lice pour le College Football Playoff. Seul Oklahoma demeure dans cette course mais la confrontation n’en reste pas moins cruciale : le vainqueur se qualifie pour la finale de conférence Big 12.

Le fait que cette partie au sommet se dispute sur le campus de Morgantown ajoute un piment supplémentaire ; mais ce n’est rien en comparaison avec la connaissance que les deux adversaires possèdent l’un de l’autre. Lincoln Riley connait bien Will Grier, puisqu’il est le premier entraineur à avoir proposé une bourse universitaire au quarterback quand il était le coordinateur offensif à East Carolina. En face, Kyler Murray n’est pas un inconnu non plus. Le coordinateur offensif actuel des Mountaineers, Jake Spavital, était le coordinateur offensif de Texas A&M lorsque le quarterback a débuté sa carrière avec les Aggies, avant un transfert pour Oklahoma.

En parlant des deux quarterbakcs, ils devraient faire le show sous les projecteurs du Milan Puskar Stadum. Kyler Murray menace clairement Tua Tagovailoa dans la lutte pour le Heisman Trophy alors que Will Grier peut jouer son dernier match de Big 12 sous les couleurs de West Virginia. Si les éléments météorologiques ne sont pas défavorables, attendez-vous à une (nouvelle) rencontre ultra-offensive. Oklahoma a inscrit plus de 48 points lors des 5 derniers matchs et West Virginia n’est pas bien loin avec 41 poins inscrits lors des 4 derniers matchs. Les défenses n’ont pas non plus été à la hauteur avec plus de 40 points autorisés par les Sooners lors des 3 derniers matchs et plus de 41 points autorisés lors de 2 des 3 dernières rencontres.

West Virginia n’a pas encore gagné de titre depuis son arrivée dans la Big 12 en 2012 et ils n’ont jamais battu les Sooners à la maison (0-3). Mais Will Grier, David Sills V et la bande de running backs peuvent faire jeu égal avec Kyler Murray, Marquise “Hollywood” Brown et Kennedy Brooks. Quoi qu’il en soit : ne clignez pas des yeux, vous risqueriez de manquer une big play.

Pronostic : victoire de Oklahoma.

 

#16 Washington @ #8 Washington State – 2h30 heure française (vendredi)

En 2016, Washington s’est déplacé à Pullman pour remporter l’Apple Cup, menant à un premier titre de conférence Pac-12 en 16 ans et une première qualification au College Football Playoff. Cette saison, les rôles sont inversés et Washington State joue pour un titre de division North afin de rester en course pour la conférence et le College Football Playoff.

Les Cougars connaissent une saison historique sous les ordres de Mike Leach en ayant déjà sécurisé une première saison à 10 victoires depuis 2003 ; un succès face à l’ennemi héréditaire pour la 111ème Apple Cup apporterait une ampleur d’autant plus retentissante. La dynamique est plutôt en faveur de Washington State, d’ailleurs, avec une attaque “Air Raid” fonctionnant à plein régime (5 victoires à plus de 30 points marqués en 6 matchs) grâce aux performances du quarterback Gardner Minshew, qui s’invite dans la course au Heisman Trophy.

Une victoire des Cougars donnerait le premier succès face à Washington depuis 2012 ; cet événement est d’autant plus plausible que les Huskies ont été plus discrets cette saison que par le passé. Mais rien n’enlève la domination récente de Washington dans la rivalité. La défense de Chris Petersen contient ses adversaires à 16.6 points par match en 2018 et celle-ci a contenu l’attaque de Mike Leach à 17 points de moyenne lors des 4 victoires de suite pour l’Apple Cup.

Il ne faut pas oublier trop rapidement que Washington, avec un succès à Pullman, remporterait la division Pac-12 North et ruinerait les plus grands espoirs de Washington State. Mais la dynamique se trouve du côté des Cougars, qui dominent la conférence depuis le mois de septembre.

Pronostic : victoire de Washington State.

 

#4 Michigan @ #10 Ohio State – 18h00 heure française

“The Game” a été la main mise de Ohio State depuis le début des années 2000. Les Buckeyes ont remporté toutes les rivalités depuis 2004, hormis un succès de Michigan en 2011 ; le dernier dans la série. Mais les Wolverines se présentent au Horseshoe en tant que favori pour la première fois depuis 2004.

Cela fait désormais deux mois que la saison de Ohio State se joue sur une corde tendue. Les hommes de Urban Meyer ont toujours trouvé un moyen de s’imposer et de rester en vie jusqu’au au moment fort de leur saison : “The Game”. Les deux équipes possèdent un record de 10-1, les deux équipes peuvent encore s’adjuger le titre de Big Ten East, mais seul Michigan s’est imposé tout au long de la saison avec une réelle domination. Ohio State peut espérer sauver sa saison avec un titre de conférence, certes, mais avec un succès, Michigan serait en position de se qualifier pour le premier College Football Playoff sous Jim Harbaugh.

Les récentes performances défensives catastrophiques de Ohio State ne donnent pas un grand espoir face à l’attaque ultra-efficace de Michigan. La ligne offensive domine, Karan Higdon apporte une vraie présence à la course et Shea Patterson a montré ses capacités pour envoyer des passes en profondeur vers ses receveurs, réel point faible de la défense des Buckeyes. Ces derniers peuvent s’en remettre au quarterback Dwayne Haskins, en feu ces dernières semaines, mais il est bien seul et il doit affronter cette semaine la meilleure défense du pays en terme de yards alloués.

“The Game” possède un telle aura qu’il déjoue toujours les pronostics. Ceci dit, la confiance apportée par le “Revenge Tour” donne un avantage réel à Michigan, alors que Ohio State nage en plein doute, notamment du point de vue du coaching staff, visiblement effrayé par la dynamique de son équipe.

Pronostic : victoire de Michigan.

 

Auburn @ #1 Alabama – 21h30 heure française

On a connu des “Iron Bowl” plus décisifs que celui-ci. Alabama connait sa meilleure saison depuis que Nick Sagan est sur le campus, alors qu’au même moment, Auburn n’a pas su concrétiser les espoirs de début de saison et se retrouve avec un record de 7-4 à la veille de la fin de saison.

Tua Tagovailoa, auteur d’une saison exceptionnelle (2.865 yards, 31 TDs, 3 INTs) et possible récipient du Heisman Trophy le mois prochain, joue son premier “Iron Bowl” et compte bien ajouter cette victoire à son palmarès, d’autant plus face à ses supporters au Bryant-Denny Stadium. Qui plus est, le Crimson Tide a déjà remporté la division SEC East et se prépare pour une finale de conférence contre Georgia, afin de défendre son titre national acquis face à ces mêmes Bulldogs en janvier dernier.

A l’instar du match contre LSU, le front-seven d’Alabama a de grandes chances d’étouffer le jeu de course d’Auburn et le quarterback Jarrett Stidham a très mal répondu au pass-rush cette saison. De plus, la défense des Tigers ne s’est jamais vraiment imposé contre la course et sans cette réussite, Gus Malzahn n’a virtuellement aucune chance face à l’armada incroyablement talentueuse du Crimson Tide.

Pronostic : victoire de Alabama.

 

LSU @ Texas A&M – 21h30 heure française

Texas A&M alterne entre le bon et le moins bon en cette première saison sous Jimbo Fisher. LSU réalise de très bons résultats cette saison et Ed Orgeron peut mener les Tigers à leur première saison à 10 victoires depuis 2013. Cette rencontre entre les deux voisins peut accoucher d’un scénario dantesque.

Les Aggies peuvent sérieusement croire en leurs chances, au-delà du fait que le match se dispute au Kyle Field de College Station. Ils possèdent une excellente défense contre la course, et les Tigers ont eu du mal au cours de la saison dès que Nick Brossette et Clyde Edwards-Helaire ne pouvaient s’exprimer. Joe Burrow s’impose comme le meilleur quarterback à Baton Rouge depuis longtemps, mais il ne peut pas tout faire seul. De plus, bien que la défense aérienne des Tigers est excellente, la défense contre la course s’est montrée plutôt moyenne et celle-ci doit affronter un des meilleurs running backs de la conférence SEC en Trayveon Williams (1.326 yards, 13 TDs).

Hormis l’upset face à Kentucky, Texas A&M attend toujours un succès signature sous la coupe de Jimbo Fisher. Après des défaites contre Clemson, Alabama, Mississippi State et Auburn, la première victoire majeure contre LSU ?

Pronostic : victoire de Texas A&M.

 

#3 Notre Dame @ USC – 2h00 heure française

Le Fighting Irish n’est pas arrivé à remporter le “Jeweled Shillelagh” à Los Angeles depuis 2012, mais il faudra un exploit tonitruant pour que USC, complètement à la dérive depuis quelques semaines, renverse une équipe de Notre Dame à seulement une victoire du College Football Playoff.

Les dynamiques des deux rivaux historiques connaissent des courbes opposées. Les Trojans sont toujours à la recherche de leur éligibilité pour un Bowl et Clay Helton se trouve tout prêt de prendre la porte. A l’inverse, le Fighting Irish est toujours invaincue cette saison et propose une excellente équipe, complète avec une attaque dynamique et une défense intraitable. Depuis l’arrivée de Ian Book au poste de QB titulaire après trois matchs, Notre Dame est entré dans une nouvelle dimension et a dominé toutes les rencontres jouées depuis lors grâce à un jeu de course omnipotent avec Dexter Williams, aidée par une des meilleures lignes offensives du pays, ainsi qu’un pass-rush féroce.

Est-ce que USC peut surprendre Notre Dame ? Rien n’est impossible. Cependant, il est difficile de voir la défense des Trojans capable de stopper Dexter Williams et le freshman J.T. Daniels s’est montré très inconstant face au pass-rush adverse. La talent est là pour rivaliser, mais la discipline et le mental ont quitté l’équipe de Clay Helton depuis longtemps.

Pronostic : victoire de Notre Dame.

 

#21 Utah State @ #23 Boise State – 4h15 heure française

Les Aggies et les Broncos ont prouvé qu’ils étaient les deux membres en forme de la Mountain West Conference. Malheureusement, seul un des deux ne peut remporter la division Mountain et se qualifier pour la finale de conférence. Le terrain bleu et le froid de Boise ajouteront une notion de spectacle supplémentaire.

Utah State reste sur 10 victoires consécutives depuis une défaite sur le fil à Michigan State, en ouverture de saison. Boise State a remporté ses six dernier matchs depuis un revers à San Diego State et, avec un succès, peut s’adjuger la division au tiebreaker. Pour son dernier match à domicile en carrière, Brett Rypien peut apporter un second titre de conférence consécutif aux Broncos ; mais pour réussit tel fait, il faudra abattre une des meilleures défenses du pays, qui a volé 18 interceptions et 28 turnovers depuis le début de saison. Les performances du coureur Alexander Mattison pourrait faire la différence contre les Aggies.

Sans un grand match du running back des Broncos, Utah State aura une chance de contrôler le tempo du match avec son duo de coureurs en Darwin Thompson et Gerold Bright, tandis que le quarterback Jordan Love s’est révélé comme un excellent game manager. Boise State a les moyens de l’emporter mais il faudra un match parfait pour renverser la vapeur des Aggies.

Pronostic : victoire de Utah State.

 

Les autres rencontres majeures de la semaine :

 

#18 Mississippi State @ Ole Miss (1h30 – jeudi)

#14 Texas @ Kansas (18h00 – vendredi)

Virginia @ Virginia Tech (21h30 – vendredi)

#9 UCF @ South Florida (22h15 – vendredi)

Georgia Tech @ #5 Georgia (18h00)

#11 Florida @ Florida State (18h00)

#20 Syracuse @ Boston College (18h00)

Troy @ Appalachian State (20h30)

Maryland @ #12 Penn State (21h30)

Illinois @ #19 Northwestern (21h30)

#24 Pittsburgh @ Miami (FL) (21h30)

South Carolina @ #2 Clemson (1h00)

#15 Kentucky @ Louisville (1h00)

Kansas State @ #25 Iowa State (1h00)

BYU @ #17 Utah (4h00)