Villanova, une équipe à la recherche constante de perfection.

On s’en doutait un peu, mais on a tout de même rapidement eu la réponse hier soir.

Villanova n’est pas là pour rigoler.

Les Wildcats ont plié l’affaire en cinq minutes face au seed #16 de Radford, tout juste tombeur de LIU Brooklyn au First Four. Les champions de la conférence Big South n’auront finalement pas tenu longtemps face aux champions nationaux de 2016.

La machine des Wildcats a mis trois minutes à se lancer, un laps de temps pendant lequel Radford commençait parfaitement en surfant sur son succès du First Four.

Puis, Phil Booth lançait les hostilités avec un tir primé. Un tir qui en annonçait trois autres. Villanova commençait son match avec un 4 sur 5 à trois points sur les cinq premières minutes. Premier temps-mort du côté des Highlanders.

En vain.

L’équipe de Jay Wright poursuit sa lancée et inscrit un 26-1 pour définitivement mettre un terme aux minces espoirs des Highlanders. On jouait depuis dix minutes et les Wildcats prenaient 20 points d’avance (28-8).

Cette avance est construite par deux éléments : une défense infranchissable et un jeu rapide. Cet état d’esprit est résumé en une action : le duo Jalen Brunson et Donte DiVincenzo coupe les lignes de passe en tête de raquette puis forme un entonnoir qui oblige le meneur de Radford à driver vers le panier.

Derrière, Mikal Bridges et Omari Spellman viennent contester le tir, le ballon prenant la direction de la touche avant que le freshman se jette pour sauver le cuir.

Mikal Bridges détale en direction du cercle adverse où, deux secondes plus tard, il est parfaitement servi par Donte DiVencenzo pour un panier facile.

Villanova, c’est une équipe rodée à la perfection qui exécute son basket sans se préoccuper du reste et qui se connaît par coeur.

A la pause, Villanova menait largement (44-23) mais le her coach des Wildcats Jay Wright voyait quand même des choses à améliorer. Au micro de TNT, l’entraîneur des Wildcats déclare que son équipe doit encore être meilleure défensivement et doit contrôler ses émotions pour être plus concentrer dans l’exécution des deux côtés du terrain.

Une recherche de la perfection alors que pourtant, après 20 minutes de jeu, les Wildcats avaient déjà forcé sept pertes de balle et inscrit un joli 6/8 à trois points.

Et après les paroles, nous avions le droit aux actes.

Au retour des vestiaires, Villanova affichait un 100% au tir pour commencer la seconde période. Le premier tir manqué arrivait après 5 minutes de jeu et à cet instant, les Wildcats menaient 58-29. Mais même avec une telle avance, le sérieux restait de mise sur le terrain.

Un tel sérieux asphyxiait complètement une équipe de Radford sans réponse pour tenir le rythme imposé par les Wildcats, qui possédaient plus de trente points d’avance avant de l’emporter sur le score de 87 à 61.

Radford n’a jamais été en mesure de réduire l’écart face à une équipe qui inscrit plus de 50% de ses tirs à trois points. La marche était bien trop haute pour les Highlanders.

La victoire est là pour Villanova mais il faudra faire attention au tour suivant aux pertes de balle. Hier, face à Radford, les champions de la conférence Big East ont perdu 13 ballons, ce qu’il faudra réduire s’ils veulent continuer l’aventure jusqu’au bout.