Une nouvelle saison de football universitaire s’approche et Midnight on Campus vous propose un stage de préparation adéquat. Avec l’aide des travaux de Bill Connelly et de Phil Steele, plongez au cœur des principales équipes et conférences grâce à une foule de présentations complètes et précises.

Il est l’heure de pronostiquer le champion de conférence ACC.

Et depuis 2011, celui-ci émane à chaque saison de la division Atlantic. Florida State et Clemson trustent la première place de la conférence depuis 7 ans et la dernière équipe de leur division à s’être qualifié pour la finale est Boston College, en 2008, soit une éternité. Au même moment, la division Costal a envoyé cinq équipes différentes en finale en cinq ans et aucune n’est sortie victorieuse.

Le même scénario peut-il se reproduire une énième fois cette saison ? Ce n’est pas si certain. Le retour de Miami (FL) au plus haut niveau national en 2017 laisse entrevoir de plus grands espoirs encore en cette nouvelle année, d’autant plus que la compétition n’est pas fameuse dans la division Coastal, en comparaison.

Mark Richt peut-il mettre fin à l’hégémonie de Dabo Swinney, vainqueur des trois derniers titres de conférence ? Il aura certainement du fil à retordre puisque les Tigers apparaissent encore plus forts que par le passé, si cela était même possible.

Ainsi, quelles équipes se donnent rendez-vous au Bank of America Stadium de Charlotte en décembre prochain pour jouer une finale avec le titre de conférence ACC au bout ?

 

Les pronostics de la rédaction en ACC :

 

Jean

Aloïs

ACC Atlantic

ACC Coastal

ACC Atlantic

ACC Coastal

1. Clemson 1. Miami (FL) 1. Clemson 1. Miami (FL)
2. Florida State 2. Virginia Tech 2. Florida State 2. Virginia Tech
3. NC State 3. Duke 3. Boston College 3. Georgia Tech
4. Boston College 4. Pittsburgh 4. NC State 4. Duke
5. Wake Forest 5. Georgia Tech 5. Louisville 5. North Carolina
6. Louisville 6. North Carolina 6. Syracuse 6. Pittsburgh
7. Syracuse 7. Virginia 7. Wake Forest 7. Virginia

 

Les #CFBPreviews des équipes de la conférence ACC :

 

Doit-on déjà s’attendre à une finale entre Clemson et Miami (FL) ?

 

Inutile de tourner autour du pot : la réponse est oui.

Aucune autre équipe ne devrait rivaliser avec les Hurricanes dans la division ACC Coastal. Les Tigers sont libérés de la présence (souvent) encombrante de Florida State, grâce à un changement de head coach et à la présence d’un effectif trop jeune sur le campus de Tallahassee. Les Seminoles seront toutefois beaucoup plus coriaces dans les années à venir, mais ils seront trop juste en 2018.

Miami (FL) peut compter sur le meilleur effectif depuis l’époque légendaire de “The U” au début des années 2000. L’attaque, qui a penché de l’aile en fin de saison dernière à cause d’une hécatombe de blessures, devrait se rattraper avec une flopée d’athlètes et un quarterback, Malik Rosier, qui a très bien joué lorsqu’il était correctement entouré. De plus, l’armada défensive des Hurricanes menée par Manny Diaz arrive à maturité et peut éventuellement voler le titre honorifique de meilleure défense de la conférence à la terrifiante défense de Clemson.

La “Turnover Chain” est puissante.

Bon, les Tigers possèdent éventuellement la meilleure ligne défensive de tous les temps, avec quatre monstres titularisés les uns à côté des autres : Christian Wilkins et Dexter Lawrence au centre, accompagnés de Clelin Ferrell et Austin Bryant sur les côtés. 96 titularisations en carrière, 25 sacks, 20 TFLs et 3 joueurs nommés All-American.

Hormis cela, la défense de Clemson peut compter sur le retour de 8 titulaires en comprenant la ligne défensive, et les trous seront bouchés par d’anciennes recrues 4- ou 5-étoiles. En somme, ne vous attendez pas à une baisse de régime et les Tigers devraient vraisemblablement terminer la saison avec la meilleure défense du pays. La réussite de la saison se jouera en attaque. Elle sera quelconque si des receveurs n’émergent pas et si la situation au poste de quarterback est mal gérée.

En terme de potentiel, l’escouade offensive de Clemson est largement au-delà de n’importe quelle autre équipe de la conférence ACC. Mais Kelly Bryant a montré des signes de faiblesse sous la pression et la pépite Trevor Lawrence, s’il obtient le feu vert de Dabo Swinney, n’est que true freshman.

Une finale de conférence peut souvent réserver des surprises. Il ne faut surtout pas sauter les étapes et couronner Clemson avant le match, d’autant plus que Miami (FL) a les crocs.

 

Le coeur de la conférence est aussi dense… que volatile

 

Autant la composition de la finale de conférence semble facile à déterminer, le reste des divisions est un autre paire de manches.

Malgré un large turnover défensif et une attaque en quête de résultats, Virginia Tech possède une voie libre pour obtenir la seconde place de la division Coastal derrière Miami (FL). Même situation pour Florida State dans la division Atlantic. Le talent incroyable à chaque position de l’effectif des Seminoles devrait empêcher une lourde chute qui aurait pu être causée par les nombreux départs et surtout par un changement de head coach. Justement, la prise en charge de Willie Taggart devrait faire un grand bien à l’attaque qui manquait cruellement de créativité et d’audace sous Jimbo Fisher.

Cependant, bien maline sera la personne capable de trouver un ordre adéquat pour les autres équipes.

Boston College, NC State et Louisville ne sont pas séparés par grand chose en ACC Atlantic, tandis que Syracuse et Wake Forest peuvent sortir au moins un upset chacun. De l’autre côté, Duke et Georgia Tech sont littéralement interchangeables, Pittsburgh progresse rapidement et North Carolina peut s’inviter dans la part dès lors que les retours de suspension seront effectifs. Virginia apparait comme le vilain petit canard en queue de peloton, mais il faut bien qu’une équipe ferme la marche.

S’il fallait extirper des équipes de cette cacophonie, Boston College peut faire fureur très rapidement avec l’émergence d’une attaque décente aux côtés d’une défense toujours aussi solide avec l’influence de Steve Addazio. Il faudra également se méfier de Duke et Georgia Tech, avec qui les surprises peuvent venir à chaque semaine.

 

Notre finale de conférence ACC :

 

Clemson contre Miami (FL), évidemment…

Bien que les Tigers soient intrinsèquement supérieurs aux Hurricanes (ce qui est le cas pour toutes les équipes sauf Alabama), une finale de conférence reste un match particulier où les scénarios prévus peuvent s’écrouler en quelques minutes. Vous pouvez pronostiquer Clemson, mais sachez que le vainqueur de cette rencontre obtiendra son ticket pour le College Football Playoff quoi qu’il en soit.