Alors que nous sommes encore dans l’intersaison et que certaines équipes s’affûtent aux quatre coins du monde, c’est l’heure de reprendre les bonnes habitudes avec les CBB Preview. Présentation des cadors du championnat, sans oublier de vous faire découvrir des mid-majors méconnues, le tout 100% à la sauce Midnight On Campus. Aujourd’hui, Fort Wayne, l’un des contenders les plus crédibles pour le titre dans la (très) dense Summit League.

Fort Wayne Mastodons

  • 86.9 points de moyenne inscrits, 37.6 rebonds captés, 17.5 passes décisives délivrées et 78.8 points encaissés de moyenne ;
  • Aucune apparition en March Madness ou lors d’un tournoi d’après-saison pour un record vierge ;
  • #4 en saison régulière dans la Summit League, défaite en quarts de finale du tournoi de la conférence face à Omaha (84-80) ;
  • Meilleur marqueur de l’équipe la saison dernière : Mo Evans avec 16.9 points de moyenne.

Retour sur la saison

20 victoires pour 13 défaites – 8 victoires pour 8 défaites en conférence.

J’ai décidé de parler de Fort Wayne car cette équipe est tellement imprévisible qu’elle nous passionne forcément. Capable de sortir un upset monstrueux après prolongation face à #3 Indiana (71-68) ou bien de prendre une saucée comme face à #23 Notre (87-72), cette équipe est vraiment attachante. Seulement quatre défaites lors de la première partie de saison, face à Arkansas (92-83), Illinois State (75-57), #23 Notre Dame et Western Illinois (93-91, dans une fin de match rocambolesque).

Sur la partie hors-conférence, le calendrier avait des difficultés et un lot de match très abordable face à Kenyon (Division II), Austin Peay, Miami (OH) et Stetson. Une mise en route idéale avec en point d’orgue ce match d’anthologie, un derby comme on l’aime, face à Indiana (qui lorsque l’on voit la saison des Hoosiers ensuite, n’est pas forcément un upset). On se dit alors que Fort Wayne est d’attaque pour créer quelques surprises au sein de la conférence.

Cela commence mal avec trois défaites consécutives, dont face aux deux cadors, North Dakota State et South Dakota State, ainsi que face à South Dakota. Le retour à la réalité s’est révélé assez délicat et la suite de la saison est à l’image du bilan général lors des matchs de conférence, équilibré mais sans plus. Il y a eu du bon, avec notamment la belle victoire (77-61) à la maison face à North Dakota State, qui termine deuxième à l’issue de la saison régulière. Malheureusement, trop d’inconstance ne permet pas à Fort Wayne d’enchaîner les bons résultats et d’accéder au top 3 de la conférence à la fin de la saison. Pire encore, la défaite en quarts de finale du tournoi contre Omaha a été une vraie surprise, puisque les Mastodons ont remporté toutes leurs confrontations face aux Mavericks dans cet exercice.

Toutefois, Fort Wayne est sélectionné pour le CIT et échoue là aussi en quarts de finale face à Texas A&M-CC (78-62). Après la belle victoire lors du match d’ouverture face à Ball State, ce fut là encore une contre-performance face à une équipe plus abordable que lors du tour précédent. Mais que voulez-vous, Fort Wayne commence à nous y habituer…


Les nouveaux visages

La saison dernière, l’équipe de Fort Wayne manquait cruellement de profondeur au niveau de son banc. Ce souci ne sera plus présent pour la saison prochaine (et le futur) puisque pas moins de six freshmen feront leurs arrivés sur le campus.

Parmi ces six recrues au sein de la promotion 2017, trois sont des meneurs de jeu : Jordan Coblin et Chris Rollins (redshirts la saison passée) ainsi que Matt Weir. Jairus Stevens vient garnir le poste d’arrière déjà conséquent mais plus âgé, alors que Dylan Carl (redshirt la saison passée) et Cameron Benford combleront les trous à l’intérieur.

Ces deux derniers auront très certainement des minutes dès le début de saison à cause du manque de joueurs (quatre joueurs ayant une bourse pour le poste 4 et 5), les autres devront se battre pour grappiller des minutes par-ci par-là. Cependant, si l’on regarde les premiers entraînements et les premiers matchs de scrimmage, on remarque que Chris Rollins est le backup au poste de meneur de jeu. Il reste à voir si cette tendance perdurera au fil de la saison.


Le joueur à suivre de très près

Bryson Scott (senior) : 16.1 points, 5 rebonds et 2.3 passes de moyenne la saison passée.

Mo Evans n’étant plus là, Fort Wayne doit se trouver un nouveau go-to-guy pour la saison qui se profile. Ce joueur semble être Bryson Scott, le deuxième meilleur scoreur de l’an passé alors qu’il n’exécutait que sa première année avec l’équipe. L’ancien transfert de Purdue vit une véritable résurrection depuis son arrivée sur le campus des Mastodons : il n’avait pas de rôle défini chez les Boilermakers et il est devenu un électron libre à IPFW. Sa ligne de statistique parle d’elle-même.

Cette saison, il aura les clés du camion de l’attaque et cela semble assez prometteur. Outre le fait d’être un mentor pour la jeune génération, il obtient plus de responsabilités sur et en dehors du parquet. Joueur connu au lycée pour être un fort scoreur, notamment à trois points, il n’est pas réellement en réussite dans ce compartiment de jeu avec un petit peu plus de 33% la saison dernière. Sa marge de progression est encore énorme et nul doute qu’avec une adresse décente derrière l’arc, sa moyenne de point grimpera.

A quel poste jouera-t-il cette saison ? Il était en tout cas le meneur de jeu Lors du match de scrimmage. Le fait de le voir avec plus de ballons en main est une bonne nouvelle, il pourra attaquer le panier comme il faisait au lycée. Attendu au tournant, Bryson Scott peut être le joueur qui fera passer un cap à Fort Wayne cette année. Retenons bien ce nom.


Le cinq majeur possible

Bryson Scott (senior) : 16.1 points, 5 rebonds et 2.3 passes de moyenne.

Kason Harrell (junior) : 10.9 points, 3.3 rebonds et 1.7 passes de moyenne.

Jax Levitch (sophomore) : 1.8 points et 1.4 rebonds de moyenne.

John Konchar (junior) : 14.9 points, 8.7 rebonds et 3.8 passes de moyenne.

Xzavier Taylor (senior) : 5.2 points et 2.4 rebonds de moyenne.


Présentation de la saison

Difficile de prédire quoi que ce soit lorsque l’on évoque cette équipe de Fort Wayne. Le calendrier n’est pas encore connu mais nul doute qu’il y aura deux ou trois matchs face à des programmes prestigieux comme la saison passée.

Fort Wayne a perdu gros cet été. Mo Evans sera difficile à remplacer tant par son impact sur le parquet mais aussi en qualité de meneur d’hommes. Mais le joueur qui manquera cruellement à l’équipe reste l’intérieur Brent Calhoun. Il laisse un vide conséquent à l’intérieur, lui qui affichait une moyenne de 9.8 points, 6.1 rebonds et 1.5 contres sur sa saison de senior. Sa dureté, son physique fera défaut aux Mastodons, c’est certain.

Surtout que le secteur intérieur est le plus gros point d’interrogation cette saison. Seulement quatre joueurs sous bourse, dont deux freshmen, on part sur de l’inconnu puissance 4678493. Le head coach Jon Coffman risque, selon l’adversité, de joueur avec quatre extérieurs et un grand au milieu. Mais cela s’avère risqué dans une conférence où les intérieurs ne sont pas les plus techniques mais sûrement les plus athlétiques et physiques des mid-majors.

Chose nouvelle en cette nouvelle année, la profondeur de banc sera, numériquement, bien présente. La promotion de freshmen contribue énormément à cela et forcément, tôt ou tard dans la saison, certains auront leur chance. On attend beaucoup de Bryson Scott pour guider cette jeune génération et il sera intéressant à voir comment va évoluer l’équipe sur le début de saison. Une participation au NIT est envisageable mais comme vous le savez maintenant, Fort Wayne est difficile à cerner année après année.

Cette équipe peut aussi bien créer la surprise en allant à la March Madness, mais peut aussi décevoir au point de ne même pas faire le CIT… La beauté des Mastodons.