Alors que nous sommes encore dans l’intersaison et que certaines équipes s’affûtent aux quatre coins du monde, c’est l’heure de reprendre les bonnes habitudes avec les CBB Preview. Présentation des cadors du championnat, sans oublier de vous faire découvrir des mid-majors méconnues, le tout 100% à la sauce Midnight On Campus. Aujourd’hui, une équipe plus habituée à faire parler d’elle en football, Alabama, qui pourrait en surprendre plus d’un lors de cette saison.

Alabama Crimson Tide

  • 68.5 points de moyenne inscrits, 39.0 rebonds captés, 11.5 passes décisives délivrées et 64.7 points encaissés de moyenne ;
  • 1 apparition en March Madness, 20 lors des tournois d’après-saison pour un record de 21 victoires pour 20 défaites ;
  • #6 en saison régulière dans la conférence SEC, défaite en demi-finale du tournoi de la conférence face à Kentucky (79-74) ;
  • Meilleur marqueur de l’équipe la saison dernière : Braxton Key avec 12 points de moyenne.

Retour sur la saison

19 victoires pour 15 défaites – 10 victoires pour 8 défaites en conférence.

Pour la deuxième saison sous les ordres de Avery Johnson, Alabama a connu une saison mitigée malgré un début de calendrier assez light. L’année a commencé avec des confrontations face à Coastal Carolina, Dayton ou Saint Louis par exemple. Un début de campagne qui commence avec 4 victoires et 2 défaites lors des six premiers matchs. Puis arrive deux gros morceaux consécutivement où le Crimson Tide fait face à Texas et #24 Oregon, deux confrontations conclues par deux défaites (77-68 face aux Longhorns et 65-56 contre les Ducks). Avant de commencer les confrontations de conférence SEC, Alabama termine sa première partie de saison avec trois victoires en quatre matchs ; la seule défaite face à Clemson (67-54).

Les matchs de conférence commencent parfaitement avec deux victoires face à Mississippi State et Vanderbilt avant de tomber contre #23 Florida à domicile. La suite de la saison s’est jouée en dents de scie. Les hommes de Avery Bradley alternent victoire et défaite pendant toute la seconde partie de saison. On peut toutefois noter la jolie victoire face à #19 South Carolina après quatre prolongations (90-86).

La saison régulière du Crimson Tide se termine par une défaite face à Tennessee avant de commencer le tournoi de la conférence SEC. Celui-ci commence bien puisque Alabama parvient à se défaire de Mississippi State et South Carolina. En demi-finale, Avery Bradley et les siens font face à Kentucky, une confrontation qui se solde néanmoins par une nouvelle défaite, la 14ème de la saison.

Avec ce parcours en saison régulière se concluant avec un bilan de 19 victoires pour 14 défaites, le Crimson Tide est invité à participer au NIT. Un tournoi où les hommes de Johnson ne feront pas long feu puisqu’ils sont éliminé dès le premier match face à Richmond (71-64) pour ce qui met à la saison du Crimson Tide. Cette saison laisse néanmoins entrevoir de bonnes choses.


Les nouveaux visages

Malgré une saison moyenne, l’intersaison d’Alabama a été plutôt bonne. Avery Bradley et son staff ont réalisé quelques jolis coups et notamment un, Collin Sexton.

Annoncé par les insiders américains comme le meilleur meneur de la promotion 2017 et un des tous meilleurs joueurs du pays en provenance du lycée, le prospect 5-étoiles a aidé le Crimson Tide à attirer des joueurs tels que John Petty et Alex Reese. Respectivement arrière et intérieur 4-étoiles, ils feront eux-aussi du bien au jeu de Avery Johnson.

Enfin, deux autres joueurs sont venus renforcer l’effectif d’Alabama : l’arrière Herb Jones et le pivot Galin Smith. Un total de six joueurs qui sera intéressant d’observer sous les ordres de Johnson ainsi que dans une conférence SEC très relevée pour l’année à venir.


Le joueur à suivre de très près

Collin Sexton (freshman) : 23.8 points, 2.9 passes et 7.4 rebonds de moyenne la saison 2016 au lycée.

On le disait ci-dessus, la principale recrue d’Alabama durant l’intersaison s’appelle Collin Sexton. Il arrive aujourd’hui sur le campus du Crimson Tide avec une étiquette 5-étoiles, lui qui n’a cessé de progresser durant ses années au lycée. Comme pour le reste de l’équipe, les attentes autour du natif de Mableton, en Géorgie, sont très hautes pour la saison à venir. Collin Sexton est vrai meneur qui continuera d’apprendre sous les ordres de son head coach, Avery Johnson, ancien joueur en NBA. Toutefois, il devra aussi se pencher sur son tir et en défense.

Il devra vite montrer sur potentiel, ce qu’il pourra vite faire au vu du calendrier pour cette saison d’Alabama. Effectivement, Collin Sexton sera opposé directement à Isaiah Washington (Minnesota), Rawle Alkins (Arizona), Andrew Jones (Texas), Quade Green (Kentucky), Blake Harris (Missouri) et aussi les frères Weatherspoon de Mississppi State.

Maintenant, le verra-t-on en NCAA un jour ? RIen n’est mois sûr. L’université a annoncé début octobre que Collin Sexton n’était toujours pas autorisé à jouer pour le Crimson Tide. Une autorisation qui prend du temps car le joueur serait touché par l’investigation du FBI. Le natif de la Georgie aurait perçu une somme d’argent via le circuit qui a été dévoilé par l’instance américaine.

Aujourd’hui donc, l’avenir du jeune meneur est plus qu’incertain. Espérons tout de même le voir en tenue lors de cette saison 2017/2018.


Le cinq majeur possible

  • Collin Sexton (freshman) : DNP (High School) ;
  • Dazon Ingram (sophomore) : 10.6 points, 4.5 rebonds et 3.3 passes de moyenne ;
  • Braxton Key (sophomore) : 12 points, 5.7 rebonds, 2.5 passes de moyenne ;
  • Donta Hall (junior) : 6 points, 5.5 rebonds, 1.4 contres de moyenne ;
  • Daniel Giddin (sophomore) : Transfuge d’Ohio State.

Présentation de la saison

Beaucoup d’attentes ont éclos autour de cette nouvelle saison à Alabama. Avec un cinq de départ qui fait saliver sur le papier, le Crimson Tide sera sous le feu des projecteurs pour cette saison. Braxton Key et Dazon Ingram, les deux meilleurs scoreurs de l’équipe, sont de retour pour une seconde saison et seront épaulés par l’un des meilleurs freshmen du pays, Collin Sexton. Daniel Giddin, avec le maillot d’Alabama pour la première fois sur les épaules après son transfert d’Ohio State, sera mort de fin après s’être assis durant la saison dernière conformément au règlement du transfert de la NCAA.

Cette équipe d’Alabama aura qui plus est l’opportunité de montrer son potentiel à de nombreuses reprises puisque Avery Johnson et ses hommes auront pour adversaires des équipes comme Minnesota, Rhode Island, Arizona ou encore Texas en première partie de saison. Ces rencontres sont parfaites pour afficher le potentiel de cette équipe. Et derrière, le Crimson Tide jouera ses rencontres de conférence SEC, et là encore, de jolies confrontations sont à prévoir. En effet, la SEC se révèle cette saison plutôt intéressante avec des équipes comme Kentucky, Texas A&M, Mississippi State ou encore Missouri.

Une équipe qui fait envie, un coach qui a tout à démontrer et un calendrier qui peut montrer tout le potentiel de ce groupe, la saison d’Alabama est attendue. Il faut maintenant espérer que tout ce petit groupe vive bien ensemble, joue bien pour obtenir une qualification à la March Madness. Un tournoi que n’a pas connu Alabama depuis 2012 où ils avaient perdu face à Creighton au premier tour. Depuis trois ans, le Crimson Tide est abonné au NIT. Mais, la encore, les résultats ne sont pas très probants en ne dépassant le premier tour qu’en 2015.

Alors Alabama, une équipe taillée pour casser la domination de Kentucky au sein de la SEC ?