Arizona tient son futur meneur de jeu en Brandon Williams... Watch out.

Que l’on aime ou pas le personnage, Sean Miller reste l’un des meilleurs recruteurs du pays concernant les jeunes prospects issus du lycée. En atteste la nouvelle addition dans la promotion de recrutement 2018, en la personne du meilleur meneur de la Côte Ouest, Brandon Williams.

Actuellement classé #32 dans le tout dernier classement de sa future classe de freshmen, le meneur de jeu 4-étoiles de la Crespi Carmelite High School (Encino, CA) était dans les papiers de California, UConn, USC, UCLA, Gonzaga, Kansas ou encore Arizona State. Mais c’est le côté affectif qui a primé sur sa décision comme il l’explique au micro de Scout.

“Je vais à Arizona, c’est décidé. La plus grande raison de ce choix ? C’est simple, c’est Sean Miller. Il a joué une part très importante lors de mon processus de recrutement. J’adore son staff aussi, en plus, la récente addition de Lorenzo Romar donne encore plus d’entraîneurs de talents. Il a eu sous ses ordres des meneurs comme Markelle Fultz et Isaiah Thomas donc il sait y faire.

Je n’oublie pas aussi Book Richardson, qui me suit bien avant mon arrivée au lycée. Mark Phelps a été le premier à m’offrir une bourse pour Arizona. Ce sont des bonnes personnes, j’ai immédiatement accroché avec eux. Je voulais faire une visite sur le campus afin de sceller ma décision. Une fois effectuée, je n’ai pas fait durer plus longtemps le suspense.

Je suis un Wildcat !”

Brandon Williams est une excellente recrue pour Arizona, que ce soit sur le parquet mais aussi en dehors. Il faut dire qu’il est ami avec des prospects très huppés tels que Ira Lee, Brandon Randolph, Emmanuel Akot ou encore Shareef O’Neal (les deux derniers se sont déjà engagés en faveur d’Arizona).

“Nous avons une connexion ici sur la Côte Ouest. Nous sommes tous proches les uns des autres. Nous avons même un chat de groupe pour le processus de recrutement. On parle de tout et de rien aussi, mais surtout d’universités. Shareef m’a aidé à y voir plus clair concernant mes doutes sur Arizona. C’est cool de pouvoir compter sur ses amis dans ces moments-là”.

En tout cas, Brandon Williams arrivera sur le campus de Tucson avec une hype grandissante et avec de la pression sur ses épaules. Arizona continue de produire des promotions de recrutement exceptionnelles mais les Wildcats n’arrivent pas au Graal suprême qu’est le titre de champion national.

Brandon Williams essaiera de changer la donne et rejoint Arizona avec une idée claire dans sa tête, “gagner le titre dès mon année de freshman“. Où comment se mettre les fans dans la poche avant même d’avoir porté le maillot des Wildcats.