Dans la stupeur la plus totale, Bob Stoops tourne le dos au football universitaire et quitte Oklahoma.

Woah. Tout simplement, woah.

Le monde du football universitaire a subi un véritable cataclysme en ce mercredi soir avec le départ à la retraite de Bob Stoops après 18 saisons passées à la tête du programme de football d’Oklahoma, selon une information révélée par The Oklahoman puis confirmée par l’Université elle-même.

Bob Stoops, 56 ans, a marqué le sport de son empreinte lors des deux dernières décennies et claque la porte du football universitaire dans un fracas retentissant. Il précise tout de même que cette décision n’a pas été prise en fonction de quelconque souci médical.

Son père, Ron Stoops, est décédé brutalement d’une crise cardiaque à l’âge de 54 ans sur le bord d’un terrain, alors qu’il entrainait une équipe lycéenne, et Bob Stoops pourrait avoir choisi de vivre sa vie.

“Je sens que le timing est parfait pour donner les rennes. Le programme se trouve dans un état formidable, nous avons d’excellents joueurs et entraineurs qui sont prêts à réaliser une nouvelle course pour le gain de la conférence Big 12 et du championnat national […],” déclare Bob Stoops dans le communiqué officiel fourni par Oklahoma.

Le moment est venu puisque Lincoln Riley assurera une transition sans heurts en tant que nouvel had coach, en s’appuyant sur un excellent staff déjà en place et une familiarité avec les joueurs. Aujourd’hui est tout simplement le moment idéal pour réaliser cette transition.”

Le précédent coordinateur offensif Lincoln Riley reprend le flambeau et est promu au poste de head coach. A seulement 33 ans, il devient le plus jeune head coach universitaire du pays, dans la tradition des Sooners. Le légendaire Barry Switzer a pris les rennes du programme de football à 36 ans tandis que Bob Stoops a fait de même à 39 ans.

Lincoln Riley, une des valeurs montantes du sport depuis quelques saisons, est jeté dans le grand bain après deux petites saisons sur le banc des Sooners. Nul doute qu’une grande rivalité avec le jeune head coach de Texas, Tom Herman, devrait naitre rapidement.

Embauché le 1e décembre 1998 par Oklahoma, Bob Stoops a réalisé des merveilles année après année sur le campus de Norman. Il détient un bilan exceptionnel de 190 victoires pour 48 défaites, ne perdant deux matchs consécutivement qu’à trois reprises et en menant Oklahoma à 14 saisons à plus de 10 victoires en l’espace de 18 ans.

De plus, encore plus inimaginable, les Sooners possèdent sous son égide un record de 101 succès pour 9 revers au Gaylord Family Oklahoma Memorial Stadium de Norman.

Oklahoma a également remporté un titre national en 2000, accompagné de 10 titres de conférence Big 12, et Bob Stoops quitte les Sooners en étant le seul et unique head coach à s’être adjugé en carrière le Fiesta Bowl, l’Orange Bowl, le Rose Bowl, le Sugar Bowl et une finale nationale.

Lincoln Riley est propulsé au sommet d’un des meilleures programmes dans l’histoire récente du football universitaire et quoi qu’on dise, il aura fort à faire pour combler le vide laissé par Bob Stoops.

Toutefois, ce n’est pas une catastrophe non plus. Le néo-head coach des Sooners est extrêmement talentueux et faisait partie des équipes de 2015 et 2016, qui ont respectivement atteint le College Football Playoff et remporté le Sugar Bowl (en plus de deux titres de conférence Big 12).

Lincoln Riley a également reçu le prix du meilleur assistant du pays, le Broyles Award, lors de sa première saison sur le campus de Norman en 2015. Il avait alors permis à l’attaque des Sooners de revivre grâce à une animation offensive dominatrice et basée sur les préceptes du Air Raid.

L’ancien coordinateur offensif de East Carolina et Texas Tech, avant de poser ses valises à Oklahoma, réalisera ses premiers pas de head coach le 2 septembre prochain face à UTEP.