Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Crédit photo : Michael Conroy-Associated Press)

Présentation du tournoi de conférence Big Ten : qui veut la peau de Michigan State ?

C’est au United Center de Chicago que prendra place le tournoi de la conférence Big Ten, à compter du mercredi 13 mars et jusqu’au 17 mars. Les équipes de la conférence s’affronteront dans le but d’obtenir une qualification automatique pour la March Madness.

14 équipes sont sur le pont, 3 favoris se dégagent, une horde de prétendants aux dents longues se trouve en embuscade, mais un seul programme validera sa présence au NCAA Tournament.

 

 

Retrouvez le bracket complet du tournoi de conférence Big Ten, du 13 au 17 mars, à cette adresse.

 

Les favoris du tournoi de conférence Big Ten

 

Après une saison régulière maitrisée, Michigan State apparaît comme le grand favori de ce tournoi de la conférence Big Ten.

Les hommes de Tom Izzo ont aisément remporté le titre de saison régulière, malgré les absences de deux de leurs leaders, Joshua Langford et Nick Ward. Les Spartans se sont reposés sur un collectif huilé, principalement à l’excellent travail du magicien Tom Izzo, et les Spartans ont pu compter sur un Cassius Winston de gala en leur absence.

En progrès constant depuis sa saison freshman, le meneur s’est imposé parmi les meilleurs joueurs du pays. Ce n’est d’ailleurs pas surprenant qu’il soit nommé parmi les demi-finalistes du Naismith Trophy récompensant le meilleur joueur de l’année (19 points, 3.1 rebonds et 7.6 passes).

Les Spartans, fort de leur statut de premier de saison régulière, devraient bénéficier d’un calendrier privilégié en ne pouvant rencontrer Purdue et Michigan qu’en cas d’éventuelle finale. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Tom Izzo, a déclaré qu’il s’attendait à ce que Nick Ward (15.1 points, 6.6 rebonds) fasse son retour pour le tournoi, plus que jamais les voyants sont au vert pour les Spartans.

Derrière, Purdue s’est distingué en prenant la seconde place de la conférence en saison régulière. Si les Boilermakers n’ont pas la profondeur de Michigan State ou même de Michigan, ils possèdent dans ses rangs un véritable joyau en la personne de Carsen Edwards.

Attendu, le meneur a convaincu et est lui-aussi nommé pour le Naismith Trophy. Ses 23.4 points de moyenne ne seront pas trop pour une équipe de Purdue qui ne pourra exister sans de grandes performances de son leader. Derrière lui, Matt Painter disposera d’une armée de soldats vaillants et dévoués parmi lesquels Ryan Cline, Matt Haarms ou encore Nojel Eastern.

Purdue n’est peut-être pas l’ogre de ce tournoi, mais les Boilermakers auront une belle carte à jouer.

Auteur d’un gros début de saison, Michigan a craqué en fin de saison. Si les Wolverines n’affichent plus le visage conquérant du début de saison, ils seront de même à surveiller.

Les hommes de John Beilein ont bouclé la saison avec un bilan de 15 victoires pour 5 défaites au sein de la conférence Big Ten mais les défaites face aux cadors Michigan State (deux fois), Iowa et Wisconsin ont le don d’inquiéter. Pour briller, les Wolverines s’appuieront sur un trio bien établi composé de Charles Matthews (12.8 points, 5.1 rebonds), Jordan Poole (13 points) et surtout du freshman canadien Ignas Brazdeikis (15 points, 5.3 rebonds). Michigan pourrait croiser le fer avec Purdue lors des demi-finales : avant de retrouver son rival de Michigan State en finale ?

Michigan State semble avoir une petite longueur d’avance sur ses concurrents : pourtant, le tournoi de conférence Big Ten s’avère bien plus ouvert qu’il en a l’air.

 

Les possibles surprises du tournoi de conférence Big Ten

 

Derrière, plusieurs équipes sont en embuscade et pourraient bien créer la surprise à l’occasion de ce tournoi de conférence. D’abord, Wisconsin souhaitera retrouver de sa superbe et effectuer un bon parcours, emmené par Ethan Happ (17.8 points, 10.4 rebonds) qui jouera son dernier tournoi.

Accrocheurs, les Badgers ont bien failli renverser plusieurs cadors à leur tableau de chasse cette saison, mais ils se sont contentés d’un succès face à Michigan alors classée 2ème équipe du pays. Ils possèdent les armes pour créer la surprise, à Greg Gard et ses hommes de jouer.

Maryland est sans doute le programme le plus à même de chambouler la hiérarchie établie à l’occasion de la saison régulière. Cinquième de conférence et fort d’un bilan de 13 victoires et 7 défaites, les Terrapins pourront compter sur des joueurs de grands talents. Premier de cette liste, l’intérieur Bruno Fernando, dominant, le natif de Luanda (Angola), tourne cette saison à 14 points et 10.5 rebonds. A ses côtés, Anthony Cowan, s’est affirmé comme le meilleur scoreur de l’équipe (15.9 points) et pourrait aider son programme à atteindre des sommets. On observera avec attention les prestations des talentueux freshman Jalen Smith, Eric Ayala et Aaron Wiggins.

Iowa sera également à surveiller. On le sait les hommes de Fran McCaffery aiment les tournois, remportant le 2K Empire Classic en début de saison. Ils sont emmenés par un quatuor de haut niveau (Tyler Cook, Jordan Bohannon, Luka Garza et Joe Wieskamp) et les Hawkeyes ont de quoi faire peur.

 

Quelles équipes de la Big Ten pour la March Madness ?

 

Membre du Power Six, la Big Ten a coutume d’envoyer plusieurs équipes à la traditionnelle grand-messe du basketball universitaire. L’an passé, seuls 4 représentants de la Big Ten ont pris part au NCAA Tournament. Cette saison, à la vue de la profondeur de la conférence, il est légitime de penser que ce nombre sera nettement plus élevé.

Selon toute vraisemblance, Michigan State, Purdue, Michigan, Maryland, Wisconsin et Iowa ont déjà composté leurs billets.

En revanche, un doute subsiste quant à la présence ou non de Ohio State et de Minnesota. Les Buckeyes semblaient avoir fait le plus dur en disposant d’Iowa mais une série de 3 défaites pour clore la saison a tout remis en cause. Ohio State affrontera Indiana, qui pourrait accrocher un ticket pour la March Madness mais cela relèverait plus du miracle, dès le premier tour.

Une chose est certaine, l’erreur n’est pas permise pour Chris Holtmann et ses hommes. Minnesota est récemment venu à bout de Purdue, les Golden Gophers sont en ballotage plutôt favorable mais un revers face à Penn State pourrait leur être fatal.

Plus de lecture ?
Bill Self Kansas Head Coach
La réponse de Kansas à la “Notice of Allegations” de la NCAA est suicidaire