Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Crédit photo : AP Photo-Brad Tollefson)

Présentation du tournoi de conférence Big 12 : Kansas n’est plus le favori indiscutable

Le tournoi de la conférence Big 12 se déroulera dans le Missouri, du 13 au 16 mars, au Sprint Center de Kansas City. Même si 8 programmes peuvent espérer une qualification, les équipes de la conférence s’affronteront dans le but d’obtenir une qualification automatique pour la March Madness.

Fini l’hégémonie des Jayhawks, place à un tournoi grand ouvert avec Texas Tech et Kansas State en favoris après leur titre partagé de saison régulière.

 

 

Le bracket complet du tournoi (Crédit Photo : Yahoo Sports)

 

Les favoris pour le tournoi de conférence Big 12

 

Depuis 14 ans, Kansas enchaîne les titres en saison régulière et le seed #1 faisait des Jayhawks les grands favoris. Mais la dynastie construite par Bill Self a pris fin en 2019.

La couronne de champion de saison régulière a été séparée en deux : Texas Tech (26-5, 14-4) et Kansas State (24-7, 14-4) ont été bien plus constants tandis que Kansas a subi trop d’upsets.

Grâce à leur défense très solide, les Red Raiders partent avec une petite longueur d’avance. On connaît l’importance des stops défensifs dans un tournoi de fin de saison. En encaissant seulement 58.6 points par match, Texas Tech peut éteindre n’importe quelle équipe. Exemple à suivre sur le secteur défensif de par son agressivité, Jarrett Culver sera un atout majeur pour aller chercher le titre.

Le guard est le leader statistique de l’équipe en termes de points (18.3), de rebonds (6.3) et de passes (3.6). C’est tout simplement le meilleur joueur de la conférence. Même si Texas Tech ne possède pas un secteur intérieur dominateur, le collectif est très fort.

C’est un peu une situation identique du côté de Kansas State. Barry Brown Jr. donne le tempo en défense et organise le jeu offensivement (15.1 points, 4.1 rebonds et 2.8 passes). Avec des joueurs comme Dean Wade et Kamau Stokes à ses côtés, le scoring est bien réparti.

Le chemin est plutôt ouvert jusqu’à une possible finale. Reste à dompter la défense de Texas Tech en finale si les Red Raiders ne sont pas éliminés avant.

 

Les possibles surprises du tournoi de conférence Big 12

 

Qui aurait cru un jour que Kansas ferait partie des possibles surprises du tournoi de conférence ?

C’est un fait : les Jayhawks ne dominent plus leurs adversaires. L’équipe manque de régularité et de dureté défensive. Mais la présence de joueurs ultra-talentueux à l’image de Dedric Lawson (19.1 points et 10.6 rebonds) pourrait faire la différence sur trois matchs. A voir si l’équipe arrivera à tenir le rythme effréné du tournoi. Avec une rotation réduite, Bill Self devra préserver ses joueurs au maximum.

Dans la partie de tableau de Kansas State, Iowa State a les moyens de porter le costume du parfait coupeur de têtes.

Ce n’est pas un hasard si les Cyclones ont déjà battu Texas Tech et K-State au cours de la saison. Des succès qui pourraient se réitérer tant Iowa State peut se sublimer sur un match. Marial Shayok et Lindell Wigginton peuvent prendre feu tandis que le freshman Talen Horton-Tucker apporte énormément en sortie de banc.

Baylor et Texas peuvent également réaliser un upset mais il est difficile d’imaginer les Bears ou les Longhorns enchaîner trois victoires de suite.

 

Quelles équipes de la Big 12 pour la March Madness ?

 

Sur les dix équipes dix équipes de la conférence, 6 sont (presque) certaines de disputer le NCAA Tournament : Texas Tech, Kansas State, Kansas, Iowa State, Baylor et Texas.

Pour la “bubble”, il faudra garder un œil sur les performances de TCU (19-12, 7-11) et Oklahoma (19-12, 7-11).

Les Horned Frogs sont en grande difficulté et devront espérer deux victoires face à Oklahoma State et Kansas State pour être selectionnés. Schéma presque identique pour les Sooners, qui ont baissé de rythme en deuxième partie de saison. Mais leur bagage est plus rempli avec des victoires cruciales. Une victoire au tournoi permettrait d’officialiser une sélection pour la March Madness.

Seuls Oklahoma State et West Virginia ne verront à coup sûr pas la March Madness, à moins qu’ils remportent le tournoi ; ce qui n’est pas une mince affaire.

Plus de lecture ?
La NCAA face à un exode de prospects ? Pas si sûr