Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Zeke Nnaji Arizona vs Arizona State 2020

Zeke Nnaji est-il le meilleur freshman d’Arizona ?

Arizona disposait d’une classe de freshmen impressionnante à l’aube de la saison de basketball universitaire. Les Wildcats étaient, d’ailleurs, classés avec la 6ème meilleure classe de recrutement entre le génie italien Nico Mannion (#9, 2019) et l’arrière australien Josh Green (#13, 2019)

Les Wildcats étaient déjà bien lotis, sans oublier le pivot camerounais Christian Koloko (#187, 2019)… mais la révélation surprise de l’équipe basée à Tucson, en Arizona, n’est autre que Zeke Nnaji

Avant Arizona, un champion dès le lycée

Ailier fort mesuré à 6’11 (211 cm), Zeke Nnaji était classé #40 du pays à sa sortie du lycée. La recrue 4-étoiles a dominé le circuit lycéen et il a remporté le titre de champion de l’Etat du Minnesota en 2019. 

Zeke Nnaji a aussi été l’un des finalistes du Mr. Basketball de l’Etat du Minnesota. Le titre honorifique du meilleur joueur de High School dans l’Etat est finalement revenu à Matthew Hurt (#16, 2020), le joueur des Blue Devils de Duke.

Le dominant ailier-fort a reçu une multitude d’offres de grandes universités pour 2019-220. Bien que pressenti du côté de UNC, Kentucky ou Kansas, il a finalement opté pour les Wildcats de Sean Miller. Un choix qui s’avère aujourd’hui payant au vu du rôle et des responsabilité que le garçon a obtenu du côté de l’Arizona. 

Sean Miller, sur ce coup là, a eu le nez creux et a cru très tôt en son joueur.

Zeke Nnaji montre beaucoup de promesses. Il va être un élément très important de ce que nous allons faire.

expliquait Sean Miller auprès du journal local, Tucson.com.
Image
Zeke Nnaji soulève le trophée de champion de l’état du Minnesota, avec son équipe de Hopkins.
(Crédit photo : Ryan James)

Se développer pour mieux dominer

L’une des clés de la progression de Zeke Nnaji depuis son arrivée dans l’Arizona se trouve dans son développement physique

Le jeune homme a énormément gagné en puissance et en masse depuis son arrivée sur le campus de l’Université d’Arizona. Zeke Nnaji a pris plus de 10 kilos de muscles depuis son recrutement et, en dominant physiquement sur les parquets de NCAA, l’ailier fort des Wildcats se sculpte un corps pour la NBA. 

Un développement qu’il doit, en grande partie, au travail de Chris Rounds.

Zeke Nnaji Arizona vs Gonzaga 2020
(Crédit photo : Jennifer Stewart)

Chargé du développement et de la préparation à Arizona, il réalise un travail dingue pour l’université depuis plusieurs années. Des joueurs comme Aaron Gordon, Lauri Markkanen, Rondae Hollis-Jefferson ou DeAndre Ayton sont passés sous ses ordres et ont énormément développés leur physique durant leurs années à Tucson. 

Un travail qui paye et qui se retrouve aussi chez les autres freshman des Wildcats. Nico Mannion et Josh Green ont, eux aussi, gagné plusieurs kilos depuis leur arrivée sur les bancs universitaires. 

Cette progression physique, ajoutée à un joli touché, permet à Zeke Nnaji de faire la loi dans les raquettes universitaires. 

Zeke Nnaji est la révélation des Wildcats…

Moins attendu que ses acolytes Nico Mannion ou Josh Green en début de saison, Zeke Nnaji est une véritable révélation pour Arizona. 

Il mène son équipe dans trois catégories : meilleur scoreur (16.2 points), rebondeur (8.8 rebonds) et blockeur (1.0 blocks) de l’effectif. Il est devenu l’un des leader du jeune groupe des Wildcats et nos collègues d’Envergure parlaient de son cas dès l’entame de saison (ci-dessous).

L’ailier-fort, qui apporte de l’énergie chaque soir, est l’un des rares joueurs réguliers de l’équipe qui alterne le bon et le moins bon. Comme en témoigne le bilan général (décevant) des Wildcats à 15-6. 

Arizona est capable de tout, du meilleur comme du pire.

Les joueurs de Sean Miller ont battu quelques belles équipes, comme Illinois, Colorado ou Washington, mais ils ont également connu des défaites surprises contre St John’s ou Oregon State. Arizona déçoit dans ses résultats et les Wildcats ne se trouvent même plus dans certains des classements du Top 25.

… mais jusqu’où grimpera-t-il ?

La question qui se pose maintenant est simple : jusqu’où Zeke Nnaji peut-il grimper à la NBA Draft 2020 ?

Le jeune intérieur est, très certainement, l’un des sleepers de cette future NBA Draft 2020. Longtemps passé sous les radars en High School, moins exposé et médiatisé que ses copains Nico Mannion et Josh Green, il a souvent été sous-estimé. 

Aujourd’hui, Zeke Nnaji progresse de jour en jour au sein des diverses mock drafts et il toque désormais à la porte du Top 20 du Big Board de nos amis d’Envergure. Une situation que l’on aurait eu du mal à s’imaginer en début de saison. 

On peut maintenant s’attendre à le retrouver en fin de First Round de la prochaine NBA Draft. Il pourra même grimper un peu plus haut s’il continue sur sa lancée et qu’il se montre à son avantage à la March Madness. Les Wildcats devraient, normalement, retrouver le NCAA Tournament après l’avoir manqué l’an dernier. 

Sam Vecenie (The Athletic), possède son avis au sujet de Zeke Nnaji en vue de la NBA Draft 2020.

“Zeke Nnaji est l’un des grands gagnants du processus pré-Draft. Beaucoup de spécialistes voient son nom être appelé dans le Top 25.”

lance Sam Vecenie de The Athletic.
Pour un petit aperçu des qualités du garçon, ses 26 points et 11 rebonds face à San José.

Une belle revanche pour un gamin souvent sous-estimé en fin de High School, notamment, où il avait été victime d’un certain manque de considération malgré ses sélections avec Team USA.

Zeke Nnaji avait tout d’une recrue 5-étoiles, mais il n’a jamais été considéré comme tel. Il n’a jamais été invité aux grands événements comme le McDonald’s All-American Game ou au Hoop Summit en 2019, contrairement à Josh Green et Nico Mannion.

Il n’est sans doute pas le meilleur freshman d’Arizona et n’est, en tout cas, pas le plus talentueux. Mais Zeke Nnaji est certainement le freshman le plus régulier et est devenu un pilier de l’effectif des Wildcats.

Plus de lecture ?
Isaiah Livers Michigan vs Gonzaga Battle 4 Atlantis 2019
MoC Top 25, Week 5 : Michigan réalise un bond historique jusqu’en 7ème place