Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Carlik Jones Radford Highlanders vs Liberty Week 1 2019
(Crédit photo : Radford Athletics)

Transfer Tracker : les meilleurs “grad transfers” de l’intersaison en basketball

Tous les supporters de basketball universitaire savent que l’intersaison est désormais synonyme d’une valse intense chez les joueurs. Et les dizaines de “grad transfers” sont devenues une monnaie très précieuse en Division I.

Mais, tout d’abord, que sont ces fameux “grad transfers” ?

Selon la “Bylaw 14.6.1” du règlement de la NCAA, un “grad transfer” est un athlète-étudiant qui a complété son “Bachelor’s Degree” (l’équivalent d’une Licence en France) avant d’épuiser son éligibilité universitaire, soit, une durée de 4 saisons en basketball. Ils peuvent choisir de quitter leur université afin de poursuivre leur cursus universitaire et de s’inscrire pour un “Graduate Degree” (l’équivalent d’un Master en France) dans une nouvelle école.

En réunissant ces critères, les athlètes-étudiants peuvent entreprendre un transfert immédiat sans la perte d’une année d’éligibilité, qui est la règle pour un transfert entre 2 universités membres de la Division I.

Ainsi, notre “Transfer Tracker” s’étoffe pour couvrir également les joueurs qui apporteront des forces vives dès la prochaine saison de basketball.

Gardez un oeil attentif, la liste est mise à jour régulièrement avec les derniers changements.

Dernière mise à jour du tracker : mercredi 24 juin.

Glossaire :

  • Minuscules : destination potentielle du transfert.
  • MASJUSCULES : destination finale du transfert.
  • Fr. : freshman.
  • Soph. : sophomore.
  • Jr. : junior.
  • Sr. : senior.

Les 18 meilleurs “grad transfers” de l’intersaison :

1. Carlik Jones, G, Jr. (20.0pts, 5.5reb, 5.1ast) – Radford

Carlik Jones prend l’attaque en main dans les grands moments. En 3 ans à Radford, on ne compte plus les victoires qu’il a obtenu de lui-même. Le guard sait tout faire sur le parquet : un excellent scoreur, un (très) bon défenseur et la vista pour permettre à ses coéquipiers de briller.

Prochaine université : LOUISVILLE.

2. Justin Turner, G, Jr. (18.8pts, 4.6reb) – Bowling Green

Sans hésitation, Justin Turner est le meilleur shooteur de cette cuvée de “grad transfers”. Il peut rapidement s’enflammer à plus de 20 ou 30 points (36% de réussite à 3-pts à Bowling Green en 2019-20). Le guard peut devenir le meilleur joueur de sa future équipe dès l’ouverture de la saison.

Prochaine université : BOWLING GREEN.

3. Bryce Aiken, G, Sr. (16.7pts) – Harvard

La carrière fastueuse de Bryce Aiken a été ralentie par les blessures (que 7 matchs joués en 2019-20 à cause d’une blessure au pied droit). Mais, l’ancienne recrue du Top-100 reste un talentueux playmaker qui peut créer et apporter au scoring de multiples façons. Avec du touché à distance ou avec de la puissance en percussion. Tant que la santé tient le coup, tout ira bien pour lui.

Prochaine université : SETON HALL.

4. Matt Haarms, C, Sr. (8.6pts, 4.6reb) – Purdue

Un pivot de 7’3” (2m21) avec 3 saisons d’expérience en conférence Big Ten ? Matt Haarms est une denrée très rare sur le marché des transferts car il apporte une excellente protection du cercle dans l’immédiat. Le néerlandais est aussi suffisamment mobile pour influencer un jeu rapide et il possède des belles qualités aux rebonds et à la passe dans un petit périmètre.

Prochaine université : BYU.

5. Cartier Diarra, G, Jr. (13.3pts, 6.4reb) – Kansas State

Cartier Diarra est l’âme de Kansas State depuis 2 saisons. L’ailier a démontré des qualités physiques et de puissance indéniables, mais, qui se retournent parfois contre lui. Dans un bon jour, il peut mener les siens avec une victoire improbable. Dans les mauvais jours, il peut croquer et conduire son équipe à la défaite.

Prochaine université : VIRGINIA TECH.

Cartier Diarra Kansas State Wildcats vs Alabama State 2019
(Crédit photo : Logan Wassall – Kansas State Collegian)

6. Jalen Tate, G, Jr. (13.9pts, 5.4reb, 3.6ast) – Northern Kentucky

Avec une carrure imposante (6’6” ou 1m98), Jalen Tate est automatiquement un matchup délicat sur les postes extérieurs. Ce n’est pas par hasard qu’il est devenu “Defensive Player of the Year” en Horizon cette année. Mais, l’arrière a surtout progressé en attaque pour devenir une source constante de points, notamment dans la peinture sur des percussions.

Prochaine université : ARKANSAS.

7. Terrell Brown, G, Jr. (20.7pts, 6.2reb, 4.9ast) – Seattle

Terrell Brown s’est déjà forgé un physique pour le haut niveau universitaire. Le guard est un très bon rebondeur pour sa taille (6’1” ou 1m85) et il se révèle comme un superbe défenseur. Le guard utilise une puissance naturelle pour attaquer le panier, mais, il manque encore de constance pour le tir à distance.

Prochaine université : ARIZONA.

8. Justin Smith, F, Jr. (10.4pts, 5.2reb) – Indiana

Justin Smith est devenu le patron des Hoosiers en 2019-20, aussi bien pour remplir la feuille de statistiques en attaque que pour défendre sous le panier. Les 30.4 minutes de moyenne sur le départ ouvrent un trou important dans la rotation à Indiana . Cependant, il sera un homme à tout faire efficace sur l’aile dans sa nouvelle équipe et il apportera une explosivité certaine sur tous les fronts de la raquette.

Prochaine université : …

9. Dimencio Vaughn, G, R-Jr. (14.8pts, 6.6reb) – Rider

Dimencio Vaughn sort de la MAAC avec des qualités propres à la conférence new-yorkaise : de l’agressivité, aucune peur et des actions spectaculaires. L’ailier peut marquer aussi bien sur des dunks surpuissants que sur des banderilles à 3-points. Bien que la défense reste suspecte, il apporte un impact offensif immédiat.

Prochaine université : OLE MISS.

10. Romello White, F, Jr. (10.2pts, 8.8reb) – Arizona State

Romello White n’est pas le meilleur attaquant dans la raquette. Toutefois, le pivot d’Arizona State est devenu un excellent rebondeur (l’un des meilleurs en Pac-12) et il a acquis une bonne dose de dureté sous le panier en occupant la seule vraie caution à l’intérieur des Sun Devils depuis 3 ans. Il ne lui manque plus qu’une palette offensive un peu plus développée pour devenir une grande menace.

Prochaine université : OLE MISS

11. Jordan Bruner, F, Sr. (10.9pts, 9.2reb) – Yale

Le double-double de moyenne est la barre minimale de Jordan Bruner. L’ailier-fort domine sous les paniers grâce à ses aptitudes développées : des mains avec du touché, des stratégies offensives efficaces et une carrure (très) solide. S’il peut ouvrir son potentiel hors de la peinture, il peut rapidement devenir un cauchemar.

Prochaine université : ALABAMA.

12. Mike Smith, G, Sr. (22.8pts, 4.5reb, 4.1ast) – Columbia

Son physique ne devrait pas l’aider au plus haut niveau (5’11” ou 1m80), mais, Mike Smith compense avec une force offensive exceptionnelle. Le meneur de jeu peut marquer sur n’importe quelle attaque et prendre la charge de son équipe sans aucun souci (et c’est ce qu’il a fait à Columbia). Des pointes à 30 ou 40 points ne sont pas impossibles, et, elles devraient compenser les errements défensifs.

Prochaine université : MICHIGAN.

Mike Smith Columbia Lions 2019-2020
(Crédit photo : Columbia Athletics)

13. Marcus Santos-Silva, F, Jr. (12.8pts, 8.9reb) – VCU

Marcus Santos-Silva est un pivot, certes, gêné par un manque de taille (6’7” ou 2m00) et une défense approximative, mais, il compense avec de très belles qualités d’attaquant sous le panier. Il permet d’ancrer une offensive dans la peinture avec un jeu de jambes et un jeu dos au panier de belle facture. En somme, il est le joueur de l’ombre que toute les équipes rêvent d’avoir.

Prochaine université : TEXAS TECH.

14. Seth Towns, F, Jr. Sr. (16.0pts, 5.7 en 2017-18) – Harvard

Après 2 saisons sur le banc à cause d’une blessure au genou, Seth Towns possède une dernière chance de rappeler qu’il est un excellent intérieur. L’ailier-fort tire aussi bien qu’il crée du jeu dans la raquette. Il ne manque pas de qualités offensives pour s’intégrer au plus haut niveau et il brille, aussi, dans le jeu collectif. Il ne reste plus qu’à prier qu’il ne soit pas trop rouillé.

Prochaine université : OHIO STATE.

15. Kevin Marfo, F, R-Jr. (10.2pts, 13.3reb) – Quinnipiac

Kevin Marfo s’est dévoilé comme l’un des meilleurs rebondeurs de la ligue à Quinnipiac. Le pivot apporte une présence forte et agressive sous le panier et il peut contribuer en attaque avec une myriade de rebonds offensifs. Sa panoplie offensive n’est pas la plus développé, ceci dit, mais il compense avec une vraie activité.

Prochaine université : TEXAS A&M.

16. Rapolas Ivanauskas, F, Sr. (13.1pts, 7.6reb) – Colgate

Rapolas Ivanauskas est le prototype des intérieurs modernes qui savent tout faire. Du jeu en sortie d’écran, du tir à longue distance, des qualités dos au panier et de la création de jeu en isolation. L’intérieur a été le moteur de Colgate depuis 2 saisons et il peut se révéler au plus haut niveau dans la bonne équipe.

Prochaine université : CINCINNATI.

17. E.J. Anosike, F, Jr. (15.7pts, 11.6reb) – Sacred Heart

Dans l’anonymat le plus total à Sacred Heart, E.J. Anosike a enchainé les doubles-doubles. L’intérieur est surtout l’homme parfait pour réaliser le boulot de l’ombre, que ce soit aux rebonds ou dans l’activité des deux côtés du parquet.

Prochaine université : TENNESSEE.

18. Brandon Johnson, F, Jr. (15.4pts, 8.1reb) – Western Michigan

Brandon Johnson peut devenir une pièce plus que bienvenue à l’aile. Très bon défenseur avec une solide gâchette à 3-pts, l’intérieur possède plus d’une qualité pour contribuer dans une équipe de haut niveau dans la production.

Prochaine université : MINNESOTA.

Mentions spéciales :

Drew Buggs (Hawaii), Terrell Gomez (CSU-Northridge), Amauri Hardy (UNLV), Jeremiah Horne (Tulsa), Vance Jackson (New Mexico), Rich Kelly (Quinnipiac), Charles Minlend (San Francisco), Davion Mintz (Creighton), Darius Perry (Louisville), Ray Salnave (Monmouth), Patrick Tapé (Columbia), Isaiah White (Utah Valley).

Plus de lecture ?
Emoni Bates Lincoln High School Michigan State Spartans
Emoni Bates (#1, 2022) à Michigan State : un engagement essentiel et incertain pour Tom Izzo