Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
(Crédit photo : Lawrence Journal World)

First Round : #1 Kansas tout en décontraction contre #16 Robert Morris

La MoC Madness débute avec le First Round, où 8 rencontres seront résumées par les soins de la rédaction (avec l’aide de “faits alternatifs”) sur 2 jours consécutifs. Septième épisode du tournoi : #1 Kansas contre #16 Robert Morris.

Vous cherchez le bracket de notre compétition ? Un seul clic.

Vous ne comprenez pas le principe de la MoC Madness ? Les indications juste ci-contre.

Qu’est-ce que la MoC Madness ?

La March Madness a succombé à la pression du COVID-19. Mais, la rédaction de Midnight on Campus a sorti l’artillerie lourde pour conclure la saison de basketball universitaire sur une note (folle) digne du mois de mars : la MoC Madness.

Lors des 3 prochaines semaines, la MoC Madness reprend le flambeau du NCAA Tournament pour couronner un champion national… à notre propre sauce. Du First Round au Final Four, nous mettrons la main à la pâte afin de poursuivre la folie du mois de mars (au sens propre comme au sens figuré). 4 résumés plus ou moins plausibles par jour de compétition et 1 bracket rempli par nos soins.

Et, surtout, aux grandes occasions les grands moyens. 

Bastien a gentiment réquisitionné son chat, Mopti, pour désigner les vainqueurs de nos résumés originaux. Oui, sans blague. Vous souvenez-vous de Paul Le Poulpe ? Et bien, c’est le même concept (en beaucoup plus mignon). Notre plume s’occupe du reste en construisant des faits alternatifs et des scénarios selon les préférences initiales de Mopti.

Impartialité garantie. 

A la recherche de résultats à l’objectivité pure ? La MoC Madness n’est pas pour vous. En quête d’événements fictifs dans le simple but de se distraire ? Vous allez adorer. 

La préférence de Mopti : Kansas


La défense de #1 Kansas leur permet d’avancer d’une case. Premier ballon et première shot clock violation pour #16 Robert Morris.

Le ton était donné d’entré de jeu pour les Jayhawks et la soirée s’annonçait longue pour les Colonials. Face à la pression défensive des joueurs de Bill Self, ceux de Andrew Toole mettront près de 10 minutes à inscrire leur premier point.

En face, Kansas s’envole au score pour mener 55-23 au buzzer de la première mi-temps. Un véritable calvaire pour l’équipe de Pennsylvanie. Ces derniers tombaient en plus sur une surprise tout droit débarquée d’Europe et on ne parle pas du Coronavirus : Tristan Enaruna.

Le Hollandais a occupé un rôle prépondérant dans la victoire des Jayhawks avec 24 points, 8 rebonds et 4 contres.

(Crédit photo : Lawrence Journal World)

Habituellement abonné à squatter la raquette, le freshman a joué un mauvais tour aux pensionnaires de la NEC avec un 7/12 à 3-points. Lui qui n’avait jamais pris plus de quatre tir primés dans un match cette saison.

Andrew Toole, depuis son banc, n’en croyait pas ses yeux.

Le gamin d’Almere a connu un sacré coup de chaud. Pour son premier match à la MoC Madness, le batave a marqué les esprits d’un match qui, lui, ne restera pas dans les livres d’histoire. Malheureusement pour Robert Morris.

Le leader offensif des Colonials, le meneur senior Josh Williams (13,6 points, 4,4 rebonds de moyenne en 2019-20), s’est totalement écroulé sous le pression de l’événement, après de belles performances au tournoi de la NEC.

Zéro point. Pas un tir n’est entré.

(Crédit photo : Robert Morris Athletics)

À ses côtés, le junior A.J. Bramah, deuxième meilleur pointeur de Robert Morris (13 points, 7,9 rebonds sur la saison), tentera de ramener les siens en seconde période. Mais, hélas, le mal était fait.

Après cinq ans d’absence à la March Madness, le retour est manqué. Les pensionnaires de la NEC s’inclinent finalement 92 à 50 face aux Jayhawks.

Plus de lecture ?
Matt Mitchell San Diego State Aztecs vs Utah State 2019
“CBB Preview” : quelles seront les équipes surprises en 2020-21 ?