Kaden Archie Drive Georgia Southern Eagles vs USC Upstate Week 2 2020
(Crédit photo : A.J. Henderson - Georgia Southern Eagles Athletics-

“MoC Film Room” : Kaden Archie (Georgia Southern) contre USC Upstate

Une ancienne chronique revient en même temps que la nouvelle saison de basketball universitaire sur Midnight On Campus : la “MoC Film Room”. Le principe ? Mettre en lumière une performance d’un prospect ou d’une équipe en Mid-Majors. Premier opus de la saison : la performance du junior de Georgia Southern, Kaden Archie, dans la victoire de son équipe sur le fil face à USC Upstate (72-69).

Nos anciennes “MoC Film Room” sont évidemment disponibles à cette adresse pour les retardataires. Vous pouvez y retrouver la sensation encore méconnue des quarterbacks en High School, Jaxson Dart, ou encore un focus sur Nathan Sharpe, l’ancien joueur de Northern Kentucky.

Qui est Kaden Archie ?

Pur produit du Texas, Kaden Archie sort d’un cursus au lycée à Midlothian, dans sa ville natale, où il bat des records. Ses belles saisons lui permettent de se faire un nom sur le plan national. Et il devient une recrue du Top-100 de sa cuvée de freshmen avec un classement de 4-étoiles selon les sites de scoutings.

Il rejoint TCU dans un premier temps pour y connaitre sa saison de freshman, mais, il est barré par la concurrence.

10 apparitions pour 2.1 points et 1.5 rebonds de moyenne.

Voyant son avenir s’assombrir, il décide de quitter les Horned Frogs pour continuer son cursus universitaire dans une autre école texane, à UTEP. Un peu plus de temps de jeu pour lui à la clé : 7 titularisations… mais un rendement toujours aussi loin des attentes, à 3.6 points et 1.7 rebonds.

Là encore, on reste sur notre faim. Et, lui-aussi.

Kaden Archie décide une nouvelle fois de changer d’air.

Georgia Southern arrive dans la course avec la nomination de l’ancien assistant à Texas Tech, Brian Burg, au poste de head coach. Une nouvelle direction pour les Eagles. Le projet est séduisant sur le papier : c’est suffisant pour que le Texan arrive sur le campus.

Et le moins que l’on puisse dire, Kaden Archie montre enfin son potentiel lors de ce début de saison. En 3 matchs (celui face à USC Upstate inclus), il affiche une moyenne de 17.7 points, 4 rebonds et 2 interceptions. Alors, les deux premiers matchs n’étaient pas contre des programmes de Division I.

Mais l’essentiel est ailleurs : il s’épanouit enfin et quel plaisir de le voir sur le parquet !

Dimanche soir, Georgia Southern se déplaçait à USC Upstate.

Les Spartans ont affronté un calendrier bien plus difficile que les Eagles (Furman, Eastern Kentucky). Résultat : aucune victoire au compteur. Pour la défense de USC Upstate, le head coach se trouve en quarantaine chez lui à cause du COVID-19 (cas contact dans la famille) et c’est son assistant qui a pris la relève sur le banc. Pas des conditions optimales.

C’était un premier match-test pour ces Eagles et le nouveau coaching staff. Un match à suivre tant Georgia Southern peut être une belle surprise en Sun Belt.

Effaçons le suspense : la victoire est au bout pour les Eagles.

Mais, ce fut plus difficile que prévu.

En effet, USC Upstate a sortie une belle deuxième période et était devant assez confortablement (trois possessions) à l’entame du money time. Et puis, le réveil de Kaden Archie a fait pencher la balance en faveur des visiteurs.

Kaden Archie, un slasher avec des fondamentaux

Le profil (rapide) de Kaden Archie ?

C’est un prospect athlétique, longiligne, qui joue aussi bien ailier que ailier-fort. Sa qualité première est l’agression du cercle. On parle là d’un joueur qui est naturellement attiré par le cercle adverse et qui n’a pas peur du contact. Mieux encore, il provoque bien souvent le contact avec l’adversaire. Et il a obtenu un nombre incalculable de paniers avec la faute face à USC Upstate.

En début de rencontre, il drive sur la ligne de fond pour servir un coéquipier seul à 3-points. Le panier n’est cependant pas inscrit mais la lutte au rebond offensif permet à l’équipe de reprendre le contrôle du ballon. Kaden Archie se retrouve près du cercle et décide de finir l’action par lui-même, avec la faute en prime.

Un léger aperçu des qualités de finisseur du prospect.

Ce qui est fort avec Kaden Archie, c’est qu’il ne se limite pas à agresser le cercle en cherchant bêtement la faute. Non. Il possède une panoplie offensive plutôt intéressante, ce que l’on voit rarement en basketball universitaire.

De l’euro step, des appuis décalés et j’en passe. Il sait se montrer “smooth” quand il le souhaite pour duper l’adversaire, qui, forcément, mord à ses feintes (le fait de ne pas être habitué à affronter ce genre de move est déstabilisant pour les défenseurs).

Une autre raison qui explique en quoi c’est un joueur dangereux quand il attaque le panier.

En plus d’un profil athlétique, sa technique ballon en main fait de lui une menace constante sur le plan offensif. C’est rafraîchissant de voir un tel joueur avec des fondamentaux aussi poussés (en NCAA).

Comme un air de formation européenne.

Toutefois, il est bien plus qu’un simple slasher.

Le prospect est un joueur complet et efficace des deux côtés du terrain. Il détient une faculté à être agressif en défense quand il est à une passe du porteur de balle (cela se complique ensuite…). Il coupe et anticipe la relation entre son vis-à-vis direct et le ballon, lui permettant d’intercepter des passes dites “faciles” (mais rien n’est facile, il faut surtout provoquer ce genre de situation). Une fois qu’il provoque cette perte de balle, il joue le jeu en transition avec aisance et se permet même de réaliser une nouvelle opportunité de 2+1.

Il est vraiment dur au mal. Bon courage pour le déstabiliser.

Pardon, il sait encore faire d’autres choses en plus de provoquer des pertes de balles et de finir près du cercle ?

Et oui.

La prochaine action est, pour moi, celle qui représente le mieux l’apport de Kaden Archie sur un parquet.

Tout part d’un pick-and-roll haut lancé par USC Upstate. Kaden Archie anticipe un peu trop (cette fois-ci, un peu trop d’agressivité) mais il se rattrape en revenant sur son adversaire direct, en mettant ses bras en opposition pour couper la possible transmission de passe. C’est une chose intelligente. Il arrive à dévier cette passe et à provoquer une perte de balle. Aucun geste n’est anodin en basketball. Il remonte le ballon, tente un drive mais opère une passe dans le coin lorsqu’il voit la défense qui se referme sur lui. Toutefois, il continue sa coupe vers le panier. Il récupère le cuir un peu par hasard, sert son extérieur qui coupe vers le panier, qui lui ressort pour un tir à 3-points.

C’est une belle attaque où le ballon vit bien et où les joueurs sont en mouvement.

Sauf que le panier n’est pas inscrit (comme bien souvent dans ce match), représentatif de 2 équipes en délicatesse avec leur tir à longue distance.

Kaden Archie récupère un rebond long, se replace à 45 degrés, et sort un petit stop-and-go pour attaquer le cercle. Il prend l’ascendant sur son adversaire direct avec ses deux premiers appuis, puis force le contact avec l’intérieur.

Celui-ci absorbe le contact sans broncher et inscrit le panier… plus la faute.

Un money-time de toute beauté !

Kaden Archie a joué cette rencontre en mode diesel.

Il a commencé timidement puis a pris ses responsabilités en seconde période, où il inscrit 15 points. Surtout, il s’est montré quand Georgia Southern avait le plus besoin de lui. Dans le money-time.

D’abord, alors que l’on entre dans la dernière minute et que son équipe est menée de 3 points, il prend les choses en mains. Un drive main faible (à noter) et un petit floater, plein de touché, qui termine dans le cercle.

Mais ce n’est pas tout.

En suivant, il sort une action défensive capitale.

L’attaquant souhaite attaquer sur son côté fort ; sauf que Kaden Archie lui barre la route. Il tente alors de changer de direction mais là encore, il anticipe à merveille et reste devant son adversaire. Aucune liberté… et surtout sans faire de faute.

Le porteur de balle a le malheur d’arrêter son dribble, baisse le ballon et donne au défenseur la possibilité de le lui arracher (une erreur à ne jamais commettre). Kaden Archie force l’entre-deux et redonne la possession à Georgia Southern (la flèche était en faveur des Eagles).

En une action défensive, il a remis son équipe dans le droit chemin.

C’est fort et c’est digne d’un leader.

On peut déceler sur cette séquence les attitudes défensives du joueur, qui sont excellentes. Il ne tente jamais d’interception. Il cadre parfaitement son adversaire direct et attend une erreur de sa part, soit, un modèle du genre.

Mieux encore ? Kaden Archie sort le panier du match à une seconde du buzzer.

Mise en situation : USC Upstate a la possibilité de passer devant sur la ligne des lancers-francs mais le joueur loupe son deuxième lancer-franc. Il offre donc une munition supplémentaire aux visiteurs. 6 secondes au chrono et le numéro zéro de Georgia Southern hérite du ballon.

Il traverse le terrain puis trouve une petite ouverture pour un panier près du cercle, de manière acrobatique, qui rentre… avec la faute en prime !

Taille patron.

Kaden Archie permet à Georgia Southern de rester invaincu en 2020-21 grâce à un money-time XXL de sa part. C’est là où l’on reconnaît les grands joueurs.

Quels sont les points de travail pour Kaden Archie ?

Ne nous voilons pas la face : Kaden Archie possède quelques défauts… bien que le ratio est plus que positif avec ses qualités.

Il ne possède pas de tir extérieur ou même de jumpshot à mi-distance. Il n’est pas adroit et il le sait pertinemment avec à peine 2 tentatives en moyenne par match. C’est un axe de progression intéressant afin d’être encore plus dangereux en attaque. Il peut avoir le profil d’un 3&D chez les professionnels (comme en NBA). Il faut juste du travail.

Son autre “gros” défaut réside sur le plan défensif.

Alors, il sait défendre, mais, il est trop souvent dans l’agressivité, ce qui lui fait commettre des fautes. Je préfère personnellement un joueur qui montre plus d’agressivité qu’un joueur passif quand il s’agit de défendre. Il faut juste trouver le juste-milieu entre les deux. Du coup, par moments, il doit aller sur le banc ou rester sur le terrain en jouant de manière passive (qui est contre-nature).

Sa défense et sa concentration loin du ballon reste également perfectible.

Il éprouve aussi des difficultés sur le jeu placé en demi-terrain.

Mettons un tel point négatif sur le dos de l’adaptation à un nouveau coaching staff et à la crise sanitaire qui limite les répétitions à l’entraînement. Kaden Archie a tellement le potentiel pour en faire un peu plus que sur cette rencontre. Certes, c’est de manière sporadique, mais il ne faut qu’il s’habitue à être aussi passif (le mot revient souvent…). Le problème s’inscrit-il au niveau de la concentration ? Je le pense. Il joue avec des moments d’égarements et un manque de lucidité. Mais ce n’est pas inquiétant. Cela se travaille jour après jour.

Son pourcentage sur la ligne des lancers doit être meilleur. À 61%, pour un joueur de son profil, ce n’est pas assez.

Quel est son futur ?

Après cette victoire au forceps, Georgia Southern se place comme l’un des contenders dans la conférence Sun Belt.

Avec un nouveau head coach, d’autant plus dans cette situation assez inédite, la répétition des matchs devrait aider à créer un groupe solide. Les Eagles se déplaceront à Davidson le 12 décembre avant, deux jours plus tard, de recevoir la belle équipe de Mercer.

Il sera intéressant de voir comment les Eagles répondent face à ces 2 programmes, sur le papier, supérieurs.

Kaden Archie a enfin trouvé une équipe qui lui fait confiance et qui va le développer dans les meilleures conditions. Nul doute qu’il progressera au cours de la saison. Et, à l’heure actuelle, il n’est pas loin dans la discussion du meilleur joueur de la conférence.

Il possède des qualités qui peuvent lui ouvrir les portes de la NBA. Et, dans le pire des cas, celles-ci lui assurent une belle place en Europe.

Dans l’immédiat ? Georgia Southern peut faire déjouer les pronostics en Sun Belt.