Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Crédit photo : ETSU Athletics)

“Gem of the Week” : East Tennessee State Buccaneers (SoCon)

Midnight On Campus apporte en cette saison de basketball universitaire un nouveau rendez-vous hebdomadaire (a minima) sur une découverte de la semaine, la “Gem of the Week“. Le principe ? Analyser en profondeur une équipe qui nous a impressionné au cours de la semaine, que ce soit une équipe issue du Power Six ou des Mid-Majors.

 

Après des dossiers à propos de WashingtonFurmanIowaThe Citadel et dernièrement San Francisco ou Ole Miss, on revient au sein des Mid-Majors avec East Tennessee State.

 

East Tennessee State, plus qu’un outsider en SoCon

 

Cette saison, la SoCon propose une lutte à quatre pour le titre de conférence entre Furman, UNC Greensboro, Wofford et East Tennessee State (avec Chattanooga en outsider de premier choix).

East Tennessee State est actuellement positionné deuxième au sein de la conférence, avec une seule défaite lors des matchs de conférence contre Wofford, début décembre (79-62). Mais à ce moment-là de la saison, les Buccaneers n’avaient pas encore atteint leur rythme de croisière actuel.

Depuis cette défaite, East Tennessee State compte seulement un revers sur les dix derniers matchs. Certes, deux victoires après prolongations, contre Samford (81-72) et lors de la dernière rencontre, face à Mercer (72-68).

Un succès probant de 23 points contre Furman, ancien membre du Top-25, illumine cette belle série. Ce match fut le déclic pour le groupe, prouvant que le programme est capable de rivaliser avec les plus grands et est un candidat légitime au titre final dans la SoCon.

Et pourtant, avant le début de saison, les espérances concernant les Buccaneers n’étaient pas aussi élevées. En même temps, quand vous perdez une très grande partie de votre effectif (avec seulement deux joueurs de retour sur le campus), c’est difficile de prédire quoi que ce soit.

 

Un système de jeu simple, où les joueurs peuvent s’exprimer

 

Comme annoncé dans notre #CBBPreview, Steve Forbes a misé gros sur les transferts en provenance de Junior College, qui offre une possibilité de reconstruire un programme avec des joueurs plus expérimentés que des true freshmen.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette tactique de recrutement porte ses fruits lors des matchs de conférence. Comme peut le faire Nevada avec le recrutement de joueurs en manque de temps de jeu dans des équipes du Power Six, East Tennessee State mise sur des joueurs qui n’ont pas eu assez de spotlights au lycée ou qui ont eu des difficultés à s’imposer dans un programme universitaire.

La première partie de saison fut ainsi celle de l’apprentissage, avec un calendrier assez abordable, qui a permis de créer un groupe.

Le jeu proposé n’est pas extraordinaire. On reste sur du classique, avec de la “Princeton Offense” et beaucoup de pick-and-rolls. Les joueurs sont assez libres et peuvent s’exprimer pleinement. On peut aussi y admirer des longues séquences de run-and-gun ou de “une passe, un tir”.

Sur le plan défensif, East Tennessee State joue souvent en zone, une sorte de 3-2 basique, le tout en alternant des séquences en individuelle et une presse tout-terrain. L’intensité proposée permet de récupérer des nombreux ballons, pour ensuite développer son jeu en transition.

 

Deux juniors et… un Néerlandais ?

 

Les deux seuls juniors de l’effectif, Tray Boyd III et Jeromy Rodriguez, forment un axe 1-5 redoutable.

Tray Boyd III est le leader et meilleur marqueur de l’équipe, avec 12.1 points de moyenne. Jeromy Rodriguez est l’intérieur qui tourne en double-double (11.7 points et 12.1 rebonds) et qui se révèle vraiment important pour le jeu de son équipe. En effet, il est la pierre angulaire du système offensif (et défensif), en usant des pick-and-rolls.

Ensuite, c’est une flopée de joueurs qui apportent tous dans leur rôles (avec surtout des shooteurs à trois points). La rotation de dix joueurs (8 lors des matchs serrés) est incroyable et Steve Forbes peut compter sur les joueurs du banc pour prendre le relais du cinq majeur (notamment sur la rencontre contre Furman, où le banc a creusé l’écart).

Le jeune groupe a également reçu l’aide d’un nouveau joueur en la personne de Lucas N’Guessan, éligible depuis le deuxième semestre (décembre). Le prospect néerlandais sort de deux saisons délicates à Oklahoma State et espère lancer sa carrière universitaire avec East Tennessee State.

Le pivot, en l’espace de huit matchs, est devenu indispensable. Le joueur de l’ombre n’hésite pas à se sacrifier pour le collectif et les extérieurs lui rendent la pareille avec quelques caviars à l’intérieur. Depuis son éligibilité, East Tennessee State affiche un visage plus séduisant et plus complet. Le prospect risque de passer rapidement titulaire tant son apport est primordial dans l’équipe.

On le sait, depuis sa prise de fonction, Steve Forbes réalise des mois de janvier excellents.

Mais on sait aussi que le programme connaît une baisse de régime en février, qui ne permet pas au programme d’espérer un seed solide pour le tournoi de conférence (et de prendre un gros en 1/2 finale). En tout cas, c’est une agréable surprise de voir East Tennessee State aussi haut.

Même si Wofford semble un petit peu au-dessus dans la SoCon, la lutte s’annonce dantesque et c’est un régal à voir chaque semaine.

Plus de lecture ?
NC State reçoit une “Notice of Allegations” salée de la NCAA pour le recrutement de Dennis Smith Jr.