Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Credit photo : Kelvin Kuo, USA TODAY Sports)

#2 Arizona dans la douleur face à une vaillante équipe de #7 Saint Mary’s

La confrontation a été intéressante à suivre. Saint Mary’s a luté jusqu’au bout du bout face à des Wildcats trop bien armés pour se faire surprendre. Toutefois, cela n’avait très bien commencé pour Arizona qui se retrouve mené et perd Rawle Alkins sur blessure. Le freshman est obligé de laissé ses coéquipies plusieurs minutes, pendant lesquelles les Gaels en profitent pour creuser un écart.

Puis le retour. Alkins revient sur le parquet et le score commence à diminuer. Alors qu’ils avaient 8 points de retard à quelques encablure de la pause, ils finissent menés de seulement un point. Puis au fil de la seconde période, l’équipe de Sean Miller installe son jeu, auquel Saint Mary’s répond bien. Pendant plusieurs minutes, les équipes s’échangent le leadership. Puis Arizona prend un, deux puis six points d’avance. C’est terminé. Les Wildcats ne seront jamais rattrapés par des Gaels fatigués et s’imposent sur le score de 69 à 60. Direction le Sweet 16 pour Sean Miller et ses joueurs afin d’y affronter la dangereuse équipe de Xavier.

La rencontre commence parfaitement pour Saint Mary’s qui tient tête parfaitement à l’un des meilleures équipes sur la saison, Arizona. Très rapidement, les Gaels voient leur avantage gonfler. D’abord de 3 points pendant plusieurs minutes puis à 6 unités à 8 minutes de la pause (18-12). En face, les Wildcats ne sont pas encore tout à fait entrés dans leur match et font des erreurs inhabituelles, surtout proche du panier. En plus, ils perdent Rawle Alkins à cause d’une blessure à un doigt qui l’oblige à rentrer aux vestiaires. 

A cet instant, ses coéquipiers ont 8 points de retard face aux Gaels (24-16). Le retour en du freshman à 4 minutes de la mi-temps revigore Arizona qui, avec un grand Lauri Markkanen, parvient à totalement revenir dans le match et n’est plus qu’à un point derrière Saint Mary’s à la mi-temps (30-29).

Dès le retour sur le parquet, les Wildcats prennent les commandes du match. L’équipe de Sean Miller se retrouve devant pour la première fois du match d’entrée de seconde période sur un panier de Dusan Ristić (30-31). Ce panier lance les hostilités. A la suite de celui-ci, nous avons sept changements de leader en cinq minutes. Les deux équipes se tiennent en un point qui à cet instant se trouve en faveur d’Arizona (39-40). Avec du mal, les Wildcats améliorent cet écart.

Les joueurs de Sean Miller ont en face d’eux une équipe de Saint Mary’s moins en réussite et à sept minutes du final, mènent de 4 points (48-52). Cette réussite en berne ne s’améliore pas en fin de match et Arizona en sort gagnant. Les Wildcats conservent cet avantage alors que les minutes défilent. Il reste trois minutes et c’est six points d’avance que possèdent les Arizoniens (55-61). Fatigué, et peut être en sur-régime, Saint Mary’s s’incline finalement de neuf points (60-69) après une rencontre où ils n’auront pas démérité face à une équipe d’Arizona rodé face à ce genre de situation.

La belle saison s’arrête au second tour pour les Gaels et direction le Sweet 16 pour Arizona. Sean Miller face à son ancienne équipe, Xavier.

Plus de lecture ?
Stretching Evansville
“A day with Evansville” : la préparation physique continue en Europe