Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Andre Curbelo Adam Miller Freshmen Illinois Fighting Illini 2021

À Illinois, les freshmen assurent les arrières

Mercredi 3 mars, Ann Arbor, Michigan. #4 Illinois donne une leçon à #2 Michigan dans un choc au sommet dans la conférence Big Ten. Un récital, tout en envie et en intensité, conlu par une convaincante victoire des hommes de Brad Underwood (76-53).

Cette victoire n’est autre que la toute première en déplacement face à un adversaire classé en 2ème place du Top-25 dans l’histoire du programme.

Preuve de la prouesse réalisée par Illinois ?

Les Wolverines concèdent seulement leur deuxième défaite de la saison. Cette victoire signature remet le programme sous le feu des projecteurs et affirme qu’il faudra compter avec les Fighting Illini pour le reste du mois de mars.

D’autant plus qu’ils ont battu Michigan sans leur meilleur joueur et patron : Ayo Dosunmu. La faute à un nez cassé.

Le point d’orgue d’une belle saison à Illinois

À l’aube de la saison 2020-21, déjà, Illinois fait figure de favori pour le titre.

Les retours de Ayo Dosunmu (junior) et Kofi Cockburn (sophomore) sur le campus de Champaign ont directement placé les attentes très hautes. Classés #8 au AP Top 25 de pré-saison, les Fighting Illini n’ont pas déçu et réalisent, dans l’ensemble, une belle saison.

Malgré quelques défaites tâche (Maryland et Michigan State), Illinois peut se targuer d’être l’équipe avec le plus grand nombre de victoires (9) de Quadrant 1. Les Fighting Illini sont capables de battre tout le monde. Ils l’ont d’ailleurs prouvé mercredi, face à une équipe de Michigan considérée parmi les trois meilleures du pays.

À un match de la fin de la saison régulière, les troupes de Brad Underwood comptent 19 victoires pour 6 défaites (15-4 en Big Ten). Un bilan plus que concluant et une 4ème place méritée à l’AP Top 25. D’autant plus que, grâce à leur dernière victoire, Illinois se retrouve avec de bonnes chances d’entrer dans le tournoi avec un seed #1.

Si l’équipe effectue une si belle saison, elle le doit, en grande partie, à son duo phare Dosunmu-Cockburn. Les deux joueurs sont les patrons du groupe et leurs statistiques respectives parlent d’elles-mêmes.

21.0 points, 6.3 rebonds, 5.3 passes décisives de moyenne pour Ayo Dosunmu.

17.5 points, 9.8 rebonds, 1.3 contres de moyenne pour Kofi Cockburn.

Ayo Dosunmu et Kofi Cockburn, patrons d’Illinois. (Crédit photo : @IlliniMBB)

Les deux athlètes d’exception assument pleinement leurs responsabilités et tirent tout l’effectif vers le haut. Et les joueurs se classent aisément parmi les meilleurs de toute la ligue à leur position.

Ayo Dosunmu est le National Player Of The Year.

déclarait Brad Underwood à The Athletic.

Mais, Illinois ne se résume pas à 2 joueurs.

On l’a dit, Ayo Dosunmu était absent lors de l’énorme victoire face à Michigan. De ce fait, d’autres joueurs ont pris le relais et ont cherché cette énorme victoire. Trent Frazier et ses 22 points y ont largement contribué. Le meneur senior joue chaque match comme le dernier et apporte une énergie folle.

Mais il n’est pas le seul à suppléer les leaders.

Adam Miller et Andre Curbelo à l’attaque

Ce sont bien deux freshmen dont il faut parler aujourd’hui.

Appliqués et talentueux, Adam Miller et Andre Curbelo ont franchi un cap lors des derniers matchs en l’absence du leader sur les lignes arrières, Ayo Dosunmu. Face à Nebraska (le 26 février), Adam Miller inscrit 18 points pendant que Andre Curbelo régale et frôle le triple-double (10 points, 12 rebonds, 8 passes).

Contre Wisconsin (le 27 février), Andre Curbelo continue sur sa lancée et score 17 points accompagnés de 7 rebonds.

Un fait qu’il répète 4 jours plus tard lors du fameux match face à Michigan.

Le meneur d’origine portoricaine connait un début de match de folie et une conclusion à 17 points, de nouveau, et 6 rebonds.

Ces belles performances confirment que les jeunes pousses arrivent à maturité. Le timing parfait pour une équipe d’Illinois qui doit compter sur tout le monde pour performer à la March Madness. Cependant, la saison des freshmen ne se résume pas à leur 3 derniers matchs. Les jeunes hommes sont attendus sur le campus de Champaign, qui compte la 16ème meilleure classe de recrutement en 2020.

Andre Curbelo, natif de Vega Baja (Porto Rico), est la 8ème meilleure recrue de l’histoire d’Illinois. Recrue 4-étoiles en sortie de lycée et classé #45 de la promotion de 2020, le meneur était attendu de pied ferme dans l’Illinois.

Fils d’un ancien joueur de basket professionnel, on voit tout de suite qu’il a été à la bonne école.

En effet, Andre Curbelo est un joueur fabuleux balle en main. Agile, rapide, il est un meneur old-school adoré de la rédaction. Pas très grand (6’0”), pas fin tireur, il compense par sa magie balle en main, sa vision du jeu et une excellente qualité de passe.

En témoin, ses statistiques très complètes : 8.4 points, 3.8 rebonds, 4.1 passes.

Son compère Adam Miller est, quant à lui, la 4ème meilleure recrue de l’histoire des Fighting Illini.

Et le gaucher est arrivé à Champaign avec une sacrée réputation. Lui-aussi recrue 4-étoiles, classé #29 dans la promotion de 2020, le local est pétri de talent et ce n’est pas anodin qu’il a reçu la distinction de Mr. Basketball 2020 en Illinois en High School.

Et le moins que l’on puisse dire est que le jeune homme a du cran.

Pour son première match sous ses nouvelles couleurs, en novembre dernier, il plante 28 points à 10/12 au tir (6/8 à 3-points) et un match gravé dans l’histoire. À tel point qu’il est devenu le freshman ayant inscrit le plus grand nombre de point pour sa première avec Illinois.

Celui qu’on surnomme “Ace Wolf” déborde de talent et de confiance en soi. Capable de prendre feu à tout moment, très bon shooter, l’arrière sera assurément à suivre dans les prochaines semaines.

On prévient : les freshmen des Fighting Illini assurent et risquent bien de mettre le feu au NCAA Tournament.

Illinois, un favori pour la March Madness ?

Illinois se présente au NCAA Tournament avec l’étiquette d’un favori pour le titre national.

L’équipe menée par Ayo Dosunmu devrait, vraisemblablement, hériter du seed #1 ou #2, dans le pire des cas. Une position de favori dans laquelle les Fighting Illini ne se sont pas retrouvés depuis longtemps. Déjà, le programme n’a plus connu les joies de la grande danse depuis 2013. Surtout, Illinois espère revivre la folle épopée de 2005, mené par Deron Williams et Dee Brown, qui jouaient au sommet de leur art.

Privés de March Madness la saison dernière, les joueurs ont un objectif clair en tête.

Nous avons un objectif, et c’est d’être champion national. C’est tout ce qui compte.

disait Trent Frazier après la victoire sur Michigan, selon The Athletic.

Ils essayeront à coup sûr de rallier le Final Four pour la 6ème fois de l’histoire du programme. Mais, une chose est certaine : il faudra compter sur les différents membres de l’équipe pour assumer leurs fonctions et briller en mars.

Ayo Dosunmu ne demande qu’à être clutch.

Kofi Cockburn est prêt à terroriser les raquettes.

Et nos freshmen préférés sont là pour assurer les arrières.

Plus de lecture ?
Quion Williams AAU Southern Assault 2021
L’été studieux de Quion Williams en AAU, avec de belles universités en ligne de mire