Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !

Quel visage pour l’America East en 2020-21 ?

Le guide ultime des Mid-Majors s’intéresse évidemment aux universités de la conférence America East, de Albany à Vermont, pour conclure la série de #CBBPreviews avant la saison 2020-21 de basketball universitaire.

Notre spécialiste, Julien, s’est attelé depuis de longues semaines à la création d’un guide unique et original qui regroupe des dizaines de présentations plus pointues les unes que les autres. Il y décortique les universités qu’il faut absolument connaitre avant cette nouvelle saison au sein des Mid-Majors.

Découvrez l’ensemble du calendrier de rencontres en America East à cette adresse.

Les équipes fortes de l’America East ?

Vermont Catamounts

Retour sur la saison de Vermont en America East :

26 victoires pour 7 défaites – 14 victoires pour 2 défaites.

  • 71.5 points de moyenne inscrits, 36.7 rebonds captés, 13.8 passes décisives délivrées et 59.5 points encaissés de moyenne ;
  • 6 apparitions en March Madness, 2 lors des tournois post-season pour un record de deux victoires pour six défaites ;
  • #1 en saison régulière dans la conférence America East, victoire en 1/2 finale du tournoi de conférence contre UMBC (81-74) ;
  • Meilleur marqueur de l’équipe la saison dernière : Anthony Lamb avec 16.7 points de moyenne ;

Victoire(s) notables(s) : St Bonaventure (61-59), St John’s (70-68), Towson (55-38) ;

Défaite(s) notable(s) : Virginia (61-55), Yale (65-52) Cincinnati (82-73), UNC Greensboro (54-53) ;

Résultats lors des matchs de conférence (en gras les victoires) : Stony Brook (81-77), UMBC (74-50), Binghampton (72-53), Hartford (74-57), Maine (59-57), UMass Lowell (92-62), New Hampshire (56-43), Albany (86-75), Maine (77-52), Hartford (69-68), New Hampshire (74-50), Binghampton (76-48), Stony Brook (63-54), UMBC (66-64), UMass Lowell (94-77), Albany (85-62) ;

Quelques chiffres clés : 32.9% à trois points, 53.4% à deux points (31ème équipe du championnat), 71.8% sur la ligne des lancers francs, 42.4%à deux points point l’adversaire (5ème équipe du championnat).

Les nouveaux visages de Vermont

Jonathan « Bernie » Andre (senior, ailier) : transfuge en provenance de Northern Arizona où il affichait une moyenne de 11.2 points et 6.6 rebonds. Sa belle saison lui a permis de remporter une mention dans le All-Big Sky, tout en étant le newcomer de l’année en 2018-2019 en America East. Il a commencé son cursus universitaire à Wallace State en Junior College.

Georges Lefebvre (freshman,ailier-fort) : sort d’un cursus lycée à Cape Fear Academy. Il tournait en double-double de moyenne en senior, avec 15 points et 10 rebonds.

Nick Fiorillo (redshirt freshman, ailier-fort) : redshirt la saison dernière sur le campus. Il affichait une moyenne de 19.7 points et 8.6 points lors de son ultime saison à Scarborough.

Justin Mazzulla (senior, meneur de jeu) : transfuge en provenance de George Washington, où il affichait une moyenne de 8.9 pointes 4.5 rebonds. Sort d’une saison blanche suite à son transfert (pas de waiver obtenu).

Tomas Murphy (senior, ailier-fort) : transfuge en provenance de Northeastern où il affichait plus de 9 points et quasiment 3 rebonds de moyenne. Il n’a disputé que quatre matchs la saison dernière, à cause d’une blessure à la cheville.

Le joueur à suivre de très près :

Stef Smith (senior) : 14.2 points, 2.8 rebonds et 2.6 passes de moyenne.

Lieutenant de premier choix de Anthony Lamb sur les deux dernières saisons, Stef Smith va enfin avoir la reconnaissance qu’il mérite pour sa dernière année en basketball universitaire.

Le meneur de jeu va avoir les clés du camion de l’attaque de Vermont et on est heureux pour lui.

Il était la deuxième option après Lamb, et la connexion entre les deux joueurs était vraiment bonne. Pour ce nouvel exercice, Smith sera donc l’option numéro une, et cela va changer un peu le visage de l’équipe. Le prospect est avant tout un joueur très doué offensivement, qui n’est pas trop impliqué sur le plan défensif.

C’est un excellent joueur en un contre un.

Pour cette saison, il aura plus de ballons et donc, plus d’opportunités pour jouer ses duels. Finition main droite ainsi que main gauche, que ce soit via un layup ou un dunk, avec quelques mouvements qui étonnent les adversaires, avec notamment sa spéciale, les appuis décalés. Mais ce n’est pas qu’un simple « slasher », il peut se montrer efficace sur les tirs à mi-distance et à trois points. Il a surtout tendance à prendre les écrans vers sa main forte, la droite, pour faire deux dribbles et prendre un jumpshot.

Son plus gros problème, outre la défense, c’est qu’il garde beaucoup le ballon en mains. Il tricote beaucoup trop, de plus, il n’est pas très efficace sans le ballon. Il lui faut absolument le cuir. C’est assez frustrant, car quand il joue simple, avec le moins de dribble possible, il est terriblement productif.

Il faut absolument qu’il gomme ce gros défaut s’il veut se montrer aux yeux de scouts NBA. Et s’y mettre un peu plus en défense, ce ne serait pas de refus. Vermont en aura besoin !

Le cinq majeur possible :

Stef Smith (senior) : 14.2 points, 2.8 rebonds et 2.6 passes de moyenne.

Ben Shungu (redshirt senior) : 7.7 points, 5 rebonds et 2.2 passes de moyenne.

Jonathan Andre (senior) : 11.2 points et 6.6 rebonds de moyenne à Northern Arizona.

Tomas Murphy (senior) : 7.8 points (4 matchs) de moyenne à Northeastern.

Ryan Davis (junior) : 9.5 points et 4.4 rebonds de moyenne.

Présentation de la saison de Vermont en America East :

Une « belle » page se tourne à Vermont, avec le départ de sa star Anthony Lamb, mais aussi celui de l’ailier Everett Duncan.

Les deux joueurs partent avec le sentiment d’inachever avec la saison dernière, mais de manière générale, le duo a été l’artisan du bon succès sur le plan national du programme. Petit plaisir : un peu de highlights de Lamb, cela fait toujours plaisir.

Fort heureusement, des joueurs cadres comme Stef Smith, Ben Shungu ou encore Ryan Davis sont toujours là, pour leur dernière saison en basketball universitaire.

Avec le trio, Vermont a encore une belle saison en perspective, en défendant son titre dans la conférence America East. Pour combler les départs, le coaching staff a fait quelques paris sur le marché des transferts, ainsi qu’une recrue freshman. Jonathan Andre et Tomas Murphy vont, sauf surprise, être titulaires cette saison. Les deux prospects vont apporter défensivement mais surtout offensivement. On espère juste que Murphy évite les blessures…

Justin Mazzulla a passé la saison avec Vermont sans jouer une seule minute à cause de son transfert. Nul doute qu’il apportera un peu de scoring en sortie de banc. Il convient parfaitement dans la philosophie de son nouveau programme, bien plus que son précédent.

Ben Shungu est une belle histoire, lui l’ancien walk-on (sans bourse), qui a force de travail, a obtenu sa bourse puis est devenu indispensable au sein de l’équipe, que ce soit sur le parquet et en dehors. C’est le joueur de l’ombre par excellence, qui va défendre pour ses coéquipiers et qui aura un petit rôle dans l’organisation en attaque.

Ryan Davis aura plus de responsabilités en l’absence de Lamb et il va devoir prendre un peu plus de poids offensivement. On sait que c’est un excellent protecteur de cercle, très efficace dans le jeu, mais on en attend un peu plus maintenant.

Vermont va devoir apprendre à jouer sans Anthony Lamb et Everett Duncan.

Forcément, le style de jeu risque d’évoluer un peu plus, avec un peu moins de ballon pour les intérieurs. Les transfuges devront se montrer productifs assez rapidement aussi. Mais sur le papier et avec un peu de temps, les Catamounts seront favoris pour ce nouvel exercice.

L’expérience est là, des nouveaux statuts pour certains et cette situation est assez excitante.